Logo du site

Entreprise et climat : au-delà de l’utilitarisme

Cécile Renouard
Question de sens

Pour amener les entreprises à prendre en compte les enjeux climat, les uns misent sur des leviers réglementaires, les autres sur des leviers politiques, ou encore managériaux. Mais avons-nous besoin d’une éthique pour y parvenir ? Et si oui, laquelle ? Pour amener les entreprises à prendre en compte les enjeux climat les uns misent sur des l...

Total : anticiper la transition des métiers

Marc Blanc
Acteur de terrain

Marc Blanc travaille pour Total. De 2014 à 2017, il était membre du conseil d'administration où il représentait les salariés, au nom de la CFDT. Comment un groupe pétrolier d'une telle ampleur peut-il s'adapter aux changements professionnels à venir et réellement intégrer les enjeux climatiques ? Témoignage. Marc Blanc travaille pour Tota...

Entreprises et climat : pour un prix du carbone efficace

Mireille Martini
Chercheur

La transition énergétique nécessite une réallocation urgente et massive des investissements vers une économie décarbonée. À condition que la tarification du carbone, outil central, ne soit pas vue comme une contrainte. Et sur cette question, le chemin semble encore long. La transition énergétique nécessite une réallocation urgente et ma...

Corporate Hacking : bouger les lignes

Bruce King
Acteur de terrain

Jean François Maud Sandrine Marc Sonia et Denis1 travaillent tous les sept pour une importante multinationale industrielle Ils n'ont pas de relations hiérarchiques Jean est l'un des responsables de la stratégie de son entreprise François s'occupe de la responsabilité sociale de l'entreprise Maud des achats Sandrine de la communication Marc de...

Le climat : enjeu RH ?

Hervé Singer
Acteur de terrain

Les impacts financiers du réchauffement global sont, aujourd’hui, reconnus par les grands groupes. Dont acte. Dès lors quels freins empêchent ces grandes entreprises, au fonctionnement très (trop ?) vertical, d’intégrer le temps long ? Qui pourrait être garant, en interne, d’un certain intérêt général ? Les impacts financiers du ré...

Les cercles vertueux des PME innovantes

Cécile Ezvan
Chercheur

Elles se développent petit à petit. Elles sont à échelle humaine et tentent d’accorder autant d’importance à l’empreinte écologique de leurs produits qu’au bien-être de leurs salariés. Si ces PME sont encore loin d’être la norme ou d’être sans reproche, voici un aperçu de ces tentatives porteuses d’espoir. Elles se dévelop...

Le climat, un enjeu stratégique pour les entreprises

Alain Grandjean
Acteur de terrain

Bilans carbone, agenda des solutions... les entreprises bougent face au défi climatique. Du moins, les grands groupes. De là à reconsidérer leur business model ? Bilans carbone agenda des solutions les entreprises bougent face au défi climatique Du moins les grands groupes De là à reconsidérer leur business model Le dérèglement climatique...

Finance et investissement : quelle marge d'action pour les banques ?

Pierre Dufaud
Acteur de terrain

Pierre Dufaud travaille pour Natixis. Il nous raconte comment une banque de financements et d'investissements peut agir sur les choix de ses clients, particuliers comme professionnels, et évaluer l'impact environnemental de ces choix. Si l'évolution est en route, elle est encore tributaire des stratégies commerciales des grands groupes, comme le...

Responsabilité climatique des entreprises : la stratégie de l'esquive

Christophe Alliot et Sylvain Ly
Chercheurs

Comment les grands groupes, notamment les sponsors de la Cop21, communiquent-ils sur leurs émissions de gaz à effet de serre ? Sont-ils prêts à être transparents ? À tenir compte de toutes leurs chaînes d’approvisionnement ? Pas si sûr. Comment les grands groupes notamment les sponsors de la Cop21 communiquent ils sur leurs émissions de ...

Climat : quand les syndicats passent au vert

Patrice Le Roué
Acteur de terrain

Il aura fallu quelques décennies pour que les syndicats se saisissent, réellement, des enjeux écologiques. Passée la crainte des pertes d’emplois dues à la nécessaire transition, les unions professionnelles deviennent des acteurs incontournables pour faire évoluer les pratiques d’entreprises. Il aura fallu quelques décennies pour que le...

Éloigner le spectre des 55 °C

Jean Merckaert
L'équipe de rédaction

Incendies canicules ouragans inondations sécheresses jalonnent notre actualité à un rythme accéléré Le plus souvent les médias nous invitent au spectacle frissons garantis devant le déchaînement des éléments violons pour pleurer les victimes cris de colère face à l'insuffisance des réponses instrumentalisation politique du désarroi ...

L’ESS, laboratoire de la transition

Amandine Barthélémy
Chercheur

Aurait-on inventé un modèle d’entreprise inspirant pour notre société ? Le secteur dit « social et solidaire » serait-il porteur d’un nouveau système, plus vertueux et responsable ? Il semblerait que oui. À condition que ces projets transforment l’essai et se multiplient, au-delà des territoires précurseurs… Aurait on inventé un ...

Quand la finance veut sauver le climat

Dominique Blanc
Chercheur

La planète finance se serait-elle mise au vert ? Depuis deux ou trois ans, le monde d’ordinaire plutôt conservateur des investisseurs ne cesse d’innover pour évaluer et réduire l’empreinte carbone des portefeuilles financiers. Description et analyse. La planète finance se serait elle mise au vert Depuis deux ou trois ans le monde d'ordin...

« J’ai mesuré à quel point les entreprises dépendent des personnes »

Amélie de Montchalin
Acteur de terrain

Salariée d'une grande compagnie d'assurances, Amélie de Montchalin a vécu, de l'intérieur, comment un cyclone au Mexique a complètement changé la perception qu'avaient les salariés du « risque climatique ». Elle partage avec la « Revue Projet » les différentes étapes des changements et des chantiers à mener en interne, les difficult...

« Réparer la pollution de mes activités passées »

Éric Delacour
Acteur de terrain

Éric Delacour a commencé sa carrière dans une entreprise pétrolière. Jusqu'en 2006 où il décide de changer d'activité économique et de lancer une entreprise plus en lien avec ses convictions. Il nous raconte son choix et les difficultés de sa conversion écologique. Éric Delacour a commencé sa carrière dans une entreprise pétrolière ...

Décarboner l’entreprise : une affaire de leadership

Xavier Becquey
Acteur de terrain

La plupart des entreprises conditionnent leur action pour le climat à sa rentabilité. Il leur faut désormais apprendre à poursuivre ces objectifs en parallèle. Retrouver le goût d’entreprendre, au fond ! Fort d’une longue expérience dans l’industrie, Xavier Becquey livre un constat lucide mais enthousiaste. La plupart des entreprises c...

Inciter ou contraindre l’entreprise : une brève histoire de la RSE

Swann Bommier
Chercheur

Longtemps conçue comme un acteur purement privé encadré par la loi, l'entreprise est-elle devenue un acteur politique à part entière ? Écologiquement oui, sans le moindre doute. Le droit international peine à le reconnaître. Aux citoyens d'amplifier leurs mobilisations ! Longtemps conçue comme un acteur purement privé encadré par la loi ...

Climat : l’insoluble dilemme des salariés de Total

Pierre-Louis Choquet
Chercheur

Pour préserver sa maison commune, notre humanité doit sortir du pétrole. Vite. Autrement dit, Total doit changer de métier. Cet impératif éthique, les salariés du géant français peuvent-ils seulement le soulever ? Pour préserver sa maison commune notre humanité doit sortir du pétrole Vite Autrement dit Total doit changer de métier Cet ...

Lancer une alerte climat

Nicole Marie Meyer
Acteur de terrain

Évasion fiscale, Mediator, crimes ou maltraitance… autant de scandales qui ont éclaté parce que des individus ont fait prévaloir leur éthique sur leur intérêt, leur carrière sinon leur sécurité. Le climat aura-t-il, lui aussi, ses lanceurs d’alerte ? Retour sur ce que permet la loi. Évasion fiscale Mediator crimes ou maltraitance aut...

Climat : « Le fardeau pourrait être très lourd pour les jeunes générations »

Valérie Masson-Delmotte
Chercheur

Avant la sortie du prochain rapport du Giec prévu pour 2018, la Revue Projet fait le point sur l'objectif 2 °C signé par les États, à l'issue de la Cop21, avec Valérie Masson-Delmotte, paléoclimatologue et co-présidente du groupe de travail numéro 1 du Giec. Entretien. Avant la sortie du prochain rapport du Giec prévu pour 2018 la Revue ...

« Pour les entreprises, il n’y a pas toujours un intérêt économique au tri des déchets »

Sabine de Coutard
Acteur de terrain

Comment aider les entreprises à valoriser de façon efficace et durable leurs déchets ? Comment les inciter à sortir de la seule logique économique et court-termiste sur cette question ? Témoignage. Comment aider les entreprises à valoriser de façon efficace et durable leurs déchets Comment les inciter à sortir de la seule logique économi...

Question en débat : Climat : qu'attendre des entreprises ?
Creative Commons
Creative Commons

Éloigner le spectre des 55 °C


Incendies, canicules, ouragans, inondations, sécheresses… jalonnent notre actualité à un rythme accéléré. Le plus souvent, les médias nous invitent au spectacle : frissons garantis devant le déchaînement des éléments, violons pour pleurer les victimes, cris de colère face à l’insuffisance des réponses, instrumentalisation politique du désarroi… Et le spectateur que nous sommes est gagné, toujours plus, par un sentiment d’impuissance. Le pire poison de nos démocraties. Cependant, de plus en plus souvent, la question affleure : n’est-ce pas une manifestation du réchauffement climatique déjà à l’œuvre ? La Cop21 est passée par là (cf. V. Masson-Delmotte). La gravité du défi n’est plus guère contestée : c’est déjà cela de gagné. Mais on reste tenté d’y voir un phénomène qui nous serait extérieur : il revient aux responsables politiques de le régler (cf. S. Ly et C. Alliot) !

Nous sommes les agents de ce dérèglement du climat. Par notre façon de manger, de nous déplacer, de nous chauffer, de nous vêtir, de communiquer…

Or nous sommes les agents de ce dérèglement du climat. Par notre façon de manger, de nous déplacer, de nous chauffer, de nous vêtir, de communiquer… Et par notre travail. Ici encore, on aimerait se défausser de toute responsabilité en se réfugiant derrière le lien de subordination qui ferait de nous de simples exécutants de notre employeur (cf. X. Becquey). Heureusement, par souci du bien commun ou de leur unité intérieure, des salariés, des cadres, des syndicalistes refusent de mettre de côté leur souci pour le monde quand ils franchissent le seuil de leur entreprise (cf. B. King, P. Le Roué). C’est avec eux que nous avons préparé ce numéro.

La bonne nouvelle, c’est que les choses bougent. Depuis les pionniers de l’économie sociale et solidaire (cf. A. Barthélémy) et les PME innovantes (cf. C. Ezvan), jusqu’aux investisseurs milliardaires qui interrogent la teneur en carbone de leur portefeuille. Dans presque tous les secteurs, au-delà des discours de greenwashing, les entreprises – du moins celles qui trouvent du temps à y consacrer – ont compris qu’elles ne pouvaient pas rester les bras croisés devant la montée du risque climatique (cf. A. de Montchalin et É. Delacour). Va-t-on assez vite ? Il est clair que non : si l’on s’en tient aux efforts annoncés par les États, les collectivités locales et les entreprises, la température devrait croître de +3,2°C d’ici 2100. Une moyenne qui pourrait cacher des pointes jusqu’à 55°C dans le sud de la France1 ! Étant donnée l’inertie des gaz à effet de serre dans l'atmosphère, le climat de la fin du siècle se joue dans les vingt ans qui viennent.

C’est de ruptures radicales que nous avons besoin !

C’est de ruptures radicales que nous avons besoin ! Des banques, on attend moins le bilan carbone de leurs agences que la décision de ne plus financer le pétrole, le gaz et le charbon (cf. D. Blanc). Dans le secteur aérien, ce n’est pas une réduction de 20 % de la consommation de kérosène par passager qui compensera le quadruplement attendu du trafic d’ici 2050 ! C’est à une réduction de l’usage de l’avion que nous devons collectivement consentir. Il nous faut aussi renoncer rapidement au pétrole. Les salariés de Total pourront-ils impulser pareille révolution ? Seuls, sûrement pas (cf. P-L Choquet et M. Blanc). Entamer une lente reconversion des emplois, peut-être, mais a-t-on déjà vu une entreprise renoncer de son propre chef à la rente qui la fait vivre (cf. S. de Coutard) ? Ici réside le plus grand écueil, avertit le pape François : vouloir « concilier, en un juste milieu, la protection de la nature et le profit financier », risque de « retarder seulement un peu l’effondrement »(cf. A. Grandjean). L’abandon du pétrole suppose des règles claires et des politiques publiques volontaristes (cf. M. Martini), dans le transport, l’automobile, la chimie, l’agriculture, la pêche... D’où l’importance de la mobilisation citoyenne, pour fixer et tenir le cap malgré les prévisibles résistances (cf. N-M Meyer et S. Bommier).

Reste qu’on aurait tort de disqualifier les transformations amorcées de l’intérieur au motif qu’elles ne suffiraient pas : nombre de salariés disposent de marges de manœuvre encore largement inexploitées pour infléchir les pratiques ou les orientations de leur entreprise (cf. H. Singer). Le défi climatique engage notre humanité entière. La mobilisation de chacun est-elle à la hauteur ?


À lire dans la question en débat « Climat : qu'attendre des entreprises »



Du même auteur

Pour une économie relationnelle

Jean Merckaert
L'équipe de rédaction

On peut en savoir beaucoup sur quelqu'un à ses chaussures où il va où il est allé qui il est qui il cherche à donner l'impression qu'il est À cette observation de Forrest Gump dans le film éponyme1 on pourrait ajouter Quel monde il invente Car l'analyse du secteur de la chaussure objet du quotidien s'il en est en dit long sur notre système économique Un système qui divise À commencer par les humains quel acheteur est capable de mettre un visage derrière la fabrication de sa paire de...

Libérons-nous de la prison !

Jean Merckaert
L'équipe de rédaction

Nous aurions pu comme en 1990 intituler ce numéro Dépeupler les prisons Projet n 222 Car de l'inventaire dressé alors il n'y a pas grand chose à retirer Les conditions de vie en détention notamment pour les courtes peines et les détenus en attente de jugement restent indignes d'un pays qui se veut patrie des droits de l'homme Mais à la surpopulation carcérale on préfère encore et toujours répondre par la construction de nouvelles prisons Sans mesurer que plus le parc pénitentiaire s...

Le logement n’est pas une marchandise

Jean Merckaert
L'équipe de rédaction

Nada mejor que volver a casa chante le Cubain Raúl Paz Rien de mieux que de rentrer chez soi Un chez soi digne de ce nom c'est un point d'ancrage qui nous sécurise un lieu de repli nécessaire à notre équilibre C'est de cela que sont privées les 4 millions de personnes mal logées en France Parmi elles 900 000 n'ont pas même un logement à elles un chiffre qui ne cesse d'augmenter1 Pour peu que l'on puisse rentrer chez soi en mesure t on encore toute la valeur À moins que nous en ayons u...

1 Ces chiffres émanent de récentes études publiées dans Nature Climate Change et Environmental Research Letters (cf. Pierre Le Hir, « La France pourrait connaître des pics de chaleur à 50°C à la fin du siècle », 22 juillet 2017, Le Monde et « Seulement 5 % de chances de limiter le réchauffement climatique », 1er août 2017, Le Monde).


Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules