Logo du site

Les chemins de traverse de Christophe

Aurore Chaillou
Droit de cité

Marcher près de 2000 km pour s’en sortir. C’est ce que propose l’association Seuil à des jeunes en difficulté. Christophe a voulu relever le défi. Marcher près de 2000 km pour s'en sortir C'est ce que propose l'association Seuil à des jeunes en difficulté Christophe a voulu relever le défi Marcher trois mois avec un éduc que je conna...

Punir ou pardonner ?

Jean-Marie Carrière
Question de sens

Si dans la Bible l'on entend des prisonniers ce sont les déportés et les exilés par l'Assyrien ou par le Babylonien dont les Psaumes relaient les plaintes et les cris Car il n'y a quasiment pas de condamnation à une peine de prison dans les récits bibliques Mettre quelqu'un en prison c'est le tenir à l'écart en vue ou en attente d'un jugeme...

Justice restaurative : le dialogue avant la peine

Brice Deymié
Question de sens

Réparer les liens brisés en nouant d’improbables dialogues. Telle est l’ambition de la justice restaurative. Bien qu’inscrite dans le Code pénal depuis 2015, elle reste encore confidentielle en France. Mais en quoi consiste-t-elle au juste ? Réparer les liens brisés en nouant d'improbables dialogues Telle est l'ambition de la justice res...

Consommation et trafic de drogues : punir et soigner ?

Ivana Obradovic
Chercheur

Malgré les accords internationaux interdisant la production la fabrication le commerce et la détention de toutes les substances classées comme stupéfiants les drogues illicites alimentent un des secteurs économiques les plus dynamiques au monde Selon l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime un adulte sur vingt en aurait consomm...

Une ferme où l’on cultive la liberté

Samuel Gautier
Acteur de terrain

Entretien - Cultiver la terre, réapprendre à vivre ensemble, apprivoiser la liberté : tel est le pari de la ferme Emmaüs Lespinassière (Aude), où sont accueillis une dizaine de détenus en fin de peine. S. Gautier nous raconte la genèse de ce lieu, destiné à essaimer. Entretien Cultiver la terre réapprendre à vivre ensemble apprivoiser l...

Qui se trouve derrière les murs de nos prisons ?

Marcel Rémon
Pour en savoir plus

Les statistiques pénales sont abondantes Pourtant peu de personnes connaissent la réalité intramuros Le monde carcéral reste invisible au plus grand nombre On condamne de plus en plus De 1990 à 2009 le nombre de condamnations pour crimes ou délits a progressé de 19 1 En 2016 plus de 580 000 condamnations ont ainsi été prononcées2 La natu...

Fraudeurs fiscaux : en prison ?

Katia Weidenfeld
Chercheur

Du petit patron d’entreprise étranger au ministre, le profil des délinquants fiscaux est très varié. Mais s’ils sont souvent condamnés, tous bénéficient, en pratique, d’une grande impunité. Le juge frappe généralement au portefeuille, alors que, contre la délinquance en col blanc, la dimension symbolique de la peine est essentielle...

Prison : préparer la sortie

Jean-Claude Bouvier
Acteur de terrain

Réintégrer la société quand on a passé des mois, voire des années, derrière les barreaux n’est pas chose facile. Le Spip (Service pénitentiaire d'insertion et de probation) de Paris a tenté une expérience pour accompagner les détenus vers la liberté. Réintégrer la société quand on a passé des mois voire des années derrière les ...

Combien ça coûte de punir ?

Julie de Brux et Alice Mével
Chercheurs

Le nombre de places de prisons ne cesse d’augmenter. Mais à quoi ça sert ? Tournant le dos à une logique purement immobilière, J. de Brux et A. Mével invitent à objectiver l’utilité de la politique publique pénitentiaire : quel est le coût et quels sont les « bénéfices » socio-économiques de l’incarcération par rapport à d’a...

Bénévoles en prison : accompagner sans juger

Jean Caël
Acteur de terrain

Issu de l'aumônerie des prisonniers de guerre le Secours Catholique a toujours été attentif aux questions de justice Il fonde son analyse sur la pratique de l'accompagnement des personnes privées de liberté et sur l'ouverture manifestée par le Christ dans les Évangiles Que nous disent les personnes détenues On ne se réinsère pas entre qu...

Une peine à la ferme, plutôt qu’une peine ferme

Bruno et Mazigh
Droit de cité

Perchée sur une butte de verdure encerclée de barres d’immeubles, la ferme pédagogique de la Butte Pinson se consacre à l’élevage et à l’agriculture de proximité. À la limite du Val-d’Oise et de la Seine-Saint-Denis, c’est une des exploitations des Fermiers de la francilienne. En 2017, plus de 16000 heures de travail d’intérêt...

« Tig » : axer le sens de la peine sur la réparation

Léa Grujon et Stéphane Jacquot
Acteur de terrain

Le recours aux travaux d’intérêt général existe depuis plus de trente ans, mais ne semble guère progresser. Est-ce le fait des magistrats ? Des acteurs censés les accueillir ? Bilan et perspectives. Le recours aux travaux d'intérêt général existe depuis plus de trente ans mais ne semble guère progresser Est ce le fait des magistrats De...

Justice : rendre visible la probation

Marie Lafont, Julien Morel d’Arleux et Manon Vigoureux
Acteur de terrain

En mars 2018, le président de la République a annoncé une réforme pénale pour limiter le recours aux courtes peines de prison. Pourtant, les précédentes tentatives n’ont permis ni de limiter l’inflation carcérale ni de rendre visible la probation. Pourquoi ? Comment se sont développées les peines en milieu ouvert, notamment la contrai...

« La seule institution ouverte 24 heures/24 qui ne refuse personne, c’est la prison »

Dominique Perben et Dominique Raimbourg
Responsable politique

Table ronde – Quel regard sur le système carcéral actuel portent deux hommes politiques ayant contribué à le façonner ? Si selon eux, les alternatives à la prison requièrent beaucoup de moyens pour être efficaces, la réalité quotidienne de ceux qui rendent la justice impose ses propres limites. Table ronde Quel regard sur le système ca...

Quand nos voisins vident leurs prisons

Kevin d’Ovidio
Chercheur

Limiter le nombre de détenus devrait permettre de leur assurer une meilleure prise en charge. L’Allemagne et les Pays-Bas, où le pourcentage de détenus est faible, peuvent-ils nous servir de modèles ? Limiter le nombre de détenus devrait permettre de leur assurer une meilleure prise en charge L'Allemagne et les Pays Bas où le pourcentage de...

Libérons-nous de la prison !

Jean Merckaert
L'équipe de rédaction

Nous aurions pu comme en 1990 intituler ce numéro Dépeupler les prisons Projet n 222 Car de l'inventaire dressé alors il n'y a pas grand chose à retirer Les conditions de vie en détention notamment pour les courtes peines et les détenus en attente de jugement restent indignes d'un pays qui se veut patrie des droits de l'homme Mais à la surp...

Une si longue peine

Aurore Chaillou
Droit de cité

André a passé trente-cinq années en prison, Louis dix-huit. À travers le spectacle « Une longue peine », ils font entendre la voix des détenus. Quel regard portent-ils sur leur parcours ? Qu’est-ce que la prison a changé pour eux ? André a passé trente cinq années en prison Louis dix huit À travers le spectacle Une longue peine ils fo...

Efficace, la prison ?

Vincent Delbos
Acteur de terrain

La détention accentue les dysfonctionnements de la société. Dès lors, il y a urgence à réformer le système pénal pour que la réinsertion ne soit pas un vœu pieux. Cela passe, notamment, par une prise en compte de l’ensemble des dimensions de la personne détenue. La détention accentue les dysfonctionnements de la société Dès lors il...

À qui s’adresse la peine ? Qu’en attendent les victimes ?

Olivia Mons et Denis Salas
Acteur de terrain

La victime a peu à peu pris place dans la procédure pénale au cours du siècle dernier. Mais ce n’est pas en fonction d’elle que la peine est prononcée. À quoi sert donc la peine aujourd’hui ? Que peuvent en attendre les victimes ? La victime a peu à peu pris place dans la procédure pénale au cours du siècle dernier Mais ce n'est pas...

Pourquoi punir ?

Naomi Berger
Question de sens

Punir nous est longtemps apparu comme la seule manière de traiter la personne qui avait enfreint la loi. Quelles justifications ont donc servi à légitimer la peine au fil des siècles ? Pourrions-nous faire autrement que de châtier et de mettre à l’écart le contrevenant, temporairement ou définitivement ? Punir nous est longtemps apparu co...

La prison n’incarne pas l’essence de la punition

Alain Cugno
Question de sens

Comment peut-on punir et réinsérer dans le même mouvement ? C’est le grand écart que l’on demande actuellement à la prison. Le philosophe Alain Cugno nous invite ici à concevoir la justice tout autrement : comme le lieu à partir duquel le condamné nous interpelle. Comment peut on punir et réinsérer dans le même mouvement C'est le gra...

Dossier : Justice : la prison vaut-elle la peine ?
CCO domaine public
CCO domaine public

Libérons-nous de la prison !


Nous aurions pu, comme en 1990, intituler ce numéro « Dépeupler les prisons » (Projet, n° 222). Car de l’inventaire dressé alors, il n’y a pas grand-chose à retirer. Les conditions de vie en détention, notamment pour les courtes peines et les détenus en attente de jugement, restent indignes d’un pays qui se veut « patrie des droits de l’homme ». Mais à la surpopulation carcérale, on préfère encore et toujours répondre par la construction de nouvelles prisons. Sans mesurer que plus le parc pénitentiaire s’étend, plus on incarcère ! Or la prison brise des vies : bien souvent l’employeur, la famille, les amis se détournent d’un détenu. La précarité affective et économique qui en résulte est propice à la commission de nouvelles infractions. Quand 61 % des sortants de prison récidivent, peut-on encore considérer que la prison protège la société ? Le recours massif à l’incarcération, incomparablement plus coûteux que toutes les peines alternatives, a quelque chose d’absurde. Se libérer de la prison devrait être un cap que se donne toute société civilisée.

Le plus sûr moyen de vider les prisons, c’est de ne pas les remplir ! Le gouvernement actuel semble partager ce constat, en supprimant les courtes peines et en développant les alternatives. Encore faut-il s’en donner les moyens. Des moyens humains et financiers, pour que les magistrats disposent, dès le prononcé du verdict, d’un éventail de peines qui puissent être exécutées sans délai. Pourquoi ne pas donner aux services pénitentiaires d’insertion et de probation, par exemple, les moyens d’assurer une permanence à la sortie des tribunaux et un suivi réellement individualisé ?

Se libérer de la prison, c’est aussi se libérer de l’idée que l’on se fait de la prison. L’Espagne et les pays nordiques disposent de toute une panoplie d’établissements pénitentiaires, plus ou moins sécurisés, plus ou moins ouverts sur l’extérieur, selon le profil des détenus. Certains d’entre eux peuvent même poursuivre une vie professionnelle : la prison peut alors ne pas rimer avec désocialisation. De l’Allemagne aussi, la France pourrait s’inspirer, en cessant de faire porter à la prison la prise en charge de personnes atteintes de troubles psychiatriques.

Libérer notre justice pénale du tout carcéral suppose une véritable refonte de notre Code pénal. Pourquoi ne pas repenser l’éventail et la gradation des peines selon la nature des infractions ? Or la prison reste aujourd’hui la peine par excellence, l’étalon à l’aune duquel nos lois évaluent la gravité des infractions, la solution de facilité du politique pour feindre de répondre aux inquiétudes du corps social. Même « dans les transports, la fraude répétée, c’est maintenant jusqu’à six mois de prison », affichait récemment une campagne de la RATP et de la SNCF ! On se moque éperdument du sens de la peine, qui n’est là, comme le relevait déjà Durkheim, que pour attester la réprobation que suscite le délit.

Tout le défi, dès lors, est de libérer nos imaginaires de la réponse carcérale. Pour y parvenir, il faudra rendre les peines alternatives plus visibles, plus aisément compréhensibles : qui sait que, aujourd’hui déjà, l’administration pénitentiaire suit deux fois plus de personnes hors les murs qu’en prison ? Mais il faudra aussi une certaine constance, un certain consensus dans le discours politique, loin de toute surenchère répressive, pour que notre société prenne conscience de sa capacité à manifester sa réprobation sans exclure. Pour l’aider à sortir de l’illusion qu’il suffirait d’exfiltrer le mal pour s’en préserver ou pour ressouder le corps social (on pense à la mécanique décrite par René Girard). Il lui faudra reconnaître, au contraire, que les pulsions de vie et de mort traversent chacun d’entre nous. Partant, l’appareil judiciaire et pénitentiaire pourrait contribuer à une mission tout autre : celle de renouer les fils déchirés de notre tissu social.

Du même auteur

Pour une économie relationnelle

Jean Merckaert
L'équipe de rédaction

On peut en savoir beaucoup sur quelqu'un à ses chaussures où il va où il est allé qui il est qui il cherche à donner l'impression qu'il est À cette observation de Forrest Gump dans le film éponyme1 on pourrait ajouter Quel monde il invente Car l'analyse du secteur de la chaussure objet du quotidien s'il en est en dit long sur notre système économique Un système qui divise À commencer par les humains quel acheteur est capable de mettre un visage derrière la fabrication de sa paire de...

Le logement n’est pas une marchandise

Jean Merckaert
L'équipe de rédaction

Nada mejor que volver a casa chante le Cubain Raúl Paz Rien de mieux que de rentrer chez soi Un chez soi digne de ce nom c'est un point d'ancrage qui nous sécurise un lieu de repli nécessaire à notre équilibre C'est de cela que sont privées les 4 millions de personnes mal logées en France Parmi elles 900 000 n'ont pas même un logement à elles un chiffre qui ne cesse d'augmenter1 Pour peu que l'on puisse rentrer chez soi en mesure t on encore toute la valeur À moins que nous en ayons u...

Pour le meilleur ou pour le « Pib »

Jean Merckaert
L'équipe de rédaction

Quels indicateurs pour inventer demain Dix ans après la crise financière qui a démontré combien notre monde était déboussolé Grenoble accueille sur cette question un Forum international pour le bien vivre du 6 au 8 juin 2018 L'initiative en revient à la ville à la métropole et à l'université de la capitale iséroise mais aussi à des associations CCFD Terre Solidaire Forum pour d'autres indicateurs de richesse Et elle tombe à point nommé car l'obsession d'une majorité de nos expe...

Vous devez être connecté pour commenter cet article

1 réactions pour « Libérons-nous de la prison ! »

stéphane Lesaffre
23 August 2018

merci pour cet article Je souhaiterais que beaucoup de français puissent le lire ...Y aurait il un relais possible par les médias TV ,
S.L. ancien aumônier général des prisons

* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules