Logo du site
Dossier : Justice : la prison vaut-elle la peine ?

Bénévoles en prison : accompagner sans juger


Issu de l’aumônerie des prisonniers de guerre, le Secours Catholique a toujours été attentif aux questions de justice. Il fonde son analyse sur la pratique de l’accompagnement des personnes privées de liberté et sur l’ouverture manifestée par le Christ dans les Évangiles. Que nous disent les personnes détenues ? « On ne se réinsère pas entre quatre murs ! » La finalité de la peine devrait de moins en moins être de neutraliser une personne entre quatre murs en la faisant souffrir. Ce qui importe, c’est que la peine soit utile. À la suite du droit européen, le droit français vise aujourd’hui à rendre l’emprisonnement exceptionnel. Les sanctions non carcérales devraient être le mode normal d’exécution des peines, du moins pour les infractions les moins graves. Et pourtant, ce sont les courtes peines qui conduisent à la sur-occupation des prisons françaises (la durée moyenne d’une peine est d’environ dix mois). Malheureusement, l’opinion publique considère que si une personne n’est pas condamnée à de la prison ferme, elle n’est pas sanctionnée. Malgré tous les efforts des professionnels, la prison ne permet pas la réinsertion : manque de ressources humaines, de temps, de lieux appropriés, d’activités, de budget, et surtout peur du risque, absence de confiance… Au contraire, elle favorise la récidive. Faute de volonté politique, la prison fonctionne comme un parking à pauvres. On ne fait rien pour eux et on fait semblant d’espérer qu’ils en ressortiront meilleurs. In fine, tous sont perdants : la victime, l’auteur, sa famille, la société. Y a-t-il alors des alternatives ? Et une place où s’investir pour des bénévoles ?

De l’art d’accompagner

Posons le décor : un peu plus de 70 000 personnes entrent en prison chaque année (flux), 70 000 y « demeurent »

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules