Logo du site
Dossier : Justice : la prison vaut-elle la peine ?

Prison : préparer la sortie


Réintégrer la société quand on a passé des mois, voire des années, derrière les barreaux n’est pas chose facile. Le Spip (Service pénitentiaire d'insertion et de probation) de Paris a tenté une expérience pour accompagner les détenus vers la liberté.

À leur sortie de prison, les personnes détenues se heurtent à de multiples obstacles. Aussi bien, le Conseil de l’Europe a fait de la préparation à la sortie un enjeu majeur de la réinsertion1. En France, cette thématique a été abordée par la conférence de consensus de 2013 sur la prévention de la récidive. Le rapport qui en est issu2 évoque la nécessité de développer les aménagements de peine afin de « réduire les effets néfastes d’une ‘sortie sèche’ sans suivi ni contrôle ». Mais cette exigence implique une remise en cause de la conception usuelle de l’aménagement de peine – considéré comme « une faveur octroyée aux détenus les plus ‘méritants’, tant par le comportement adopté en détention que par la solidité du projet présenté au juge d’application des peines ». Dans cette acception traditionnelle, « les détenus les plus fragiles socialement et économiquement sont les premiers à être exclus de la mesure de libération sous conditions car indemniser ses éventuelles victimes, disposer d’un logement, bénéficier d’appuis familiaux, être capable de trouver un travail, sont bien souvent un préalable à l’octroi de la mesure3 ». Dès lors, il s’agit de changer de paradigme, de ne plus considérer l’aménagement de peine comme une faveur, mais comme un processus inhérent à l’exécution de la peine d’emprisonnement, favorisant la préparation à la sortie et permettant de systématiser la transition entre la détention et l’extérieur4.

Le quartier des arrivants

Engagée depuis 2010, une expérience

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules