Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Patriarcat. Comment s’en défaire ?

Patriarcat Un héritage tentaculaire

© Serge d'Ignazio
© Serge d'Ignazio

Depuis les années 1970 et plus encore depuis la vague #MeToo, il est scruté, dénoncé et combattu. Mais serait-il en voie de dépassement, ce patriarcat aux contours flottants selon les sociétés ? En s’emparant du thème pour la première fois, la Revue Projet n’ignore pas l’ampleur de la question.

Car le patriarcat ne se limite pas à des comportements prédateurs des hommes envers les femmes. Il constitue, bien plus, une structuration de l’humanité où pouvoir, propriété et force s’assimilent à une identité de genre (masculin). Quand s’est-il établi ? Dès les premières sociétés humaines, semble-t-il.

Dépasser le patriarcat, c’est déjà se défaire du mythe d’un âge d’or où femmes et hommes auraient vécu en parfaite égalité. Il n’en existe nulle trace dans les études préhistoriques . Le patriarcat n’est pas spontanément réversible. Le sort des femmes iraniennes nous dit à l’extrême combien le chemin de sa déconstruction est encore long.

Qu’on en juge sur le terrain religieux, et pas seulement en terre d’islam. Minée par les scandales, l’Église catholique regimbe toujours à remettre en cause l’un de ses fondements : la figure centrale du clerc. Alors ?

Alors, c’est à la lumière des travaux universitaires et des mobilisations militantes actuelles que se dessinent les transformations d’un système multimillénaire. Les études intersectionnelles soulignent les oppressions multiples que recouvre la notion globale de patriarcat.

Au CCFD-Terre solidaire, une vaste réflexion collective s’engage sur le sujet. Elle doit beaucoup à des initiatives inspirantes venues de l’hémisphère sud, où les femmes rendent visible leur rôle social et défendent leur dignité .

L’enjeu ne va pas de soi, même sous nos latitudes. On ne compte plus les occurrences de la rengaine « On ne peut plus rien dire ! », que martèlent à longueur d’antenne les nostalgiques d’un passé qui ne passe plus. À l’autre bord, les hommes de bonne volonté n’échappent pas aux biais, conscients ou non, forgés par leur éducation. Les controverses autour des réunions non-mixtes en témoignent.

Dépassé, le patriarcat ? L’affirmer serait téméraire et prématuré. Son entrée dans le débat public marque néanmoins un point de non-retour de sa contestation. Un point qui justifie de lui consacrer le présent dossier.

Sommaire du dossier

Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Le clerc en sursis ?

La plupart des confessions religieuses excluent les femmes des charges sacerdotales. Pour combien de temps ? Patriarcale au superlatif, l’Église catholique voit son modèle vaciller. Le patriarcat demeure la règle dans le monde religieux. Dans des contextes très différents, les trois monothéismes le pratiquent. Tous invisibilisent les femmes, contrôlent leur corps et les tiennent éloignées de la sphère publique. Circonstance aggravante, ce bastion bien défendu l’est par...

Du même dossier

Le clerc en sursis ?

La plupart des confessions religieuses excluent les femmes des charges sacerdotales. Pour combien de temps ? Patriarcale au superlatif, l’Église catholique voit son modèle vaciller. Le patriarcat demeure la règle dans le monde religieux. Dans des contextes très différents, les trois monothéismes le pratiquent. Tous invisibilisent les femmes, contrôlent leur corps et les tiennent éloignées de la sphère publique. Circonstance aggravante, ce bastion bien défendu l’est par...

Misogynie d’État

Le régime des mollahs ne survivrait pas à l’émancipation des femmes réclamée dans la société iranienne. Entretien avec l’écrivaine et sociologue iranienne en exil, Chahla Chafiq. L’époque qui a précédé la révolution de 1979 est souvent présentée comme un moment d’émancipation pour les femmes iraniennes. Qu’en était-il exactement ?Chahla Chafiq – Nous vivions tout de même sous un régime despotique : il n’y avait pas de libertés p...

L’émancipation par les arts

Avec l’organisation du premier festival féministe en Haïti, le projet Alaso offre aux femmes un moyen d’expression puissant et rassembleur, dans une société foncièrement patriarcale.  Quelle est la situation des femmes aujourd’hui en Haïti ?Pascale Solages – Elle est alarmante ! Dans un pays qui traverse une crise multidimensionnelle, la première préoccupation des femmes est la sécurité. La majeure partie du territoire est occupée depuis plusieur...

Du même auteur

Les mots justes

Éternelle arlésienne ? Aveu d’impuissance ? Tigre de papier ? La « transition écologique » s’invoque à tout va et tous vents. La girouette tourne aussi vite que les esprits déboussolés par le réchauffement climatique et ses effets. Faut-il s’y adapter ou, à défaut, l’atténuer ? Tout changer, mais quoi ? À moins qu’il ne soit déjà trop tard. Pouce ! Mettons déjà ce « tout », ou le plus possible, en débat. Cette 400e édition de la Revue Projet tient du pari de Pascal.Dans ce vaste orchestre d’une...

« L’écologie est une rupture »

Par ses origines associatives, la Fondation Terre Solidaire ne craint pas de revendiquer une certaine radicalité dans son engagement en faveur de la transition écologique. Entretien. Le vocabulaire de l’écologie s’est reconfiguré à mesure que le défi climatique a pris de l’importance. Comment analysez-vous cette évolution ?Philippe Mayol – Je vois deux reconfigurations à l’œuvre. D’abord, les termes d’« écologie » et de « transition écologique » deviennent de plus en plus usités pa...

À l’épreuve de la communication

La vulgarisation des travaux du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) suscite des incompréhensions, voire des contresens, en particulier du fait des scénarios qu’il propose. Rencontre avec trois de ses auteurs. Retrouvez la discussion en podcastQui compose le Giec et quel est son mandat ?Robert Vautard – Le Giec a un mandat clair : dresser l’état des connaissances sur le changement climatique et en faire la synthèse. Le Giec ...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules