Logo du site
Dossier : Climat : qu'attendre des entreprises ?

Corporate Hacking : bouger les lignes


Jean, François, Maud, Sandrine, Marc, Sonia et Denis1 travaillent, tous les sept, pour une importante multinationale industrielle. Ils n’ont pas de relations hiérarchiques. Jean est l’un des responsables de la stratégie de son entreprise, François s’occupe de la responsabilité sociale de l’entreprise, Maud des achats, Sandrine de la communication, Marc des finances, Sonia de la production et Denis du marketing et des ventes. Ils ont, tous les sept, des postes de management relativement importants dans leur entreprise, sans être directement aux commandes. Et ils pensent, tous les sept, que leur entreprise doit pouvoir faire beaucoup plus pour l’environnement, mais que le sujet – comme dans bien des entreprises – n’est pas vraiment sur le haut du panier. Alors ils en parlent pour voir ce qu’ils peuvent faire.

Ils se rendent compte de leur extraordinaire force de frappe dès qu’ils se mettent d’accord sur un plan d’action, sans passer par la structure officielle.

Et ils se rendent compte de leur extraordinaire force de frappe dès qu’ils se mettent d’accord sur un plan d’action, sans passer par la structure officielle et sans faire état de leurs réunions. Ensemble, ils réussissent à trouver les bons leviers et à activer les bonnes personnes dans leur organisation, pour créer une nouvelle dynamique : une revue des impacts environnementaux de chacun des business est organisée, le marketing se met à réclamer des achats plus responsables, la finance fait accepter en interne des investissements pour l’environnement initialement imprévus etc. Ils sont, tous les sept, très surpris de découvrir que leur action a un nom : le « corporate hacking ». Il ne s’agit pas de jouer contre l’entreprise ou ses dirigeants, mais de permettre de faire bouger des lignes, de tr

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules