Logo du site
Dossier : Climat : qu'attendre des entreprises ?

Climat : l’insoluble dilemme des salariés de Total

© Pete Markham
Huntington Beach Trip, Sunset over the oil rig, août 2014.
© Pete Markham Huntington Beach Trip, Sunset over the oil rig, août 2014.
Pour préserver sa maison commune, notre humanité doit sortir du pétrole. Vite. Autrement dit, Total doit changer de métier. Cet impératif éthique, les salariés du géant français peuvent-ils seulement le soulever ?

La question de la responsabilité des entreprises multinationales pétrolières et gazières dans l’aggravation de la crise climatique est particulièrement déconcertante. Placées sous le feu des projecteurs lors de la Cop21, les majors avaient « montré patte blanche » en affirmant (non sans ostentation) leur soutien à un prix mondial du carbone et leur ambition d’opérer une transition rapide vers le gaz – deux conditions qu’elles déclaraient suffisantes pour ne pas dépasser le seuil des 2°C de réchauffement. À peine deux ans plus tard, Patrick Pouyanné, dirigeant de Total, déclarait pourtant son entreprise prête « à relancer cette année de grands projets pour préparer le futur »1, faisant implicitement référence au lancement prévu de plusieurs projets d’extraction en Iran, en Ouganda, au Brésil : malgré ses bruyantes velleités d’innovation, la major française reste donc bien promotrice d’un futur fossile, largement incompatible avec le changement de trajectoire qu’impliquerait un non-dépassement du seuil des 2°C. Une telle projection constitue-t-elle pour autant un avenir désirable ? Bien des acteurs de la société civile en doutent. Dès lors, c’est la légitimité même de l’activité de travail que déploient les salariés qui est remise en question : mais ces derniers disposent-ils de marges de manœuvre pour concourir à la transformation de leur entreprise, alors que le temps est compté ? Autrement dit, peut-on encore considérer que l’éthique individuelle soit d’un quelconque secours pour infléchir les jeux de contraintes structurelles puissants auxquels répond l’industrie pétrolière ? Pour répondre à cette épineuse question, il faut d’abord comprendre le cadre à l’intérieur duquel s’opère la délibérati

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules