Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : L’imagination au pouvoir

Une candidate au pouvoir Introduction


Si la politique est associée au pragmatisme, l’imagination est généralement assimilée à la fiction, à la rêverie ou à la création artistique. Et pourtant, elle est, au même titre que le débat ou la représentation, une composante essentielle au bon fonctionnement de la démocratie. Sans cette capacité à mettre au travail l’imagination, la politique a-t-elle un avenir ? Les élections sont un moment privilégié, où nous nous projetons ensemble vers demain. Mais quel imaginaire les candidats nous proposent-ils ? L’intellectuel communiste italien Antonio Gramsci le rappelle : la conquête du pouvoir passe d’abord par les idées.

À l’approche des élections présidentielle et législatives, la Revue Projet propose un numéro spécial pour développer le goût et la capacité de faire jouer l’imagination d’un avenir désirable. Ce dossier constitue le septième et dernier pilier de notre série politique sur les fondements démocratiques (voir ci-contre). Soucieux de conjuguer le pouvoir de l’imagination et le sens de la réalité, nous l’avons réalisé en partenariat avec le « Pacte du pouvoir de vivre ».

Ce jeune collectif de la société civile réunit plus de soixante-cinq organisations (syndicats, associations, fondations…) et mène campagne, non pas pour un candidat, mais pour un contre-projet de société en mesure d’allier écologie, justice sociale et démocratie. Il propose un vaste projet autour de quatre-vingt-dix propositions qui forment un tout devant la complexité des défis à relever. Le changement ne viendra pas uniquement de l’Élysée : nous avons besoin d’horizontalité et de cohésion de notre pays. Nous avons également besoin de ce pouvoir de l’imagination pour bousculer nos institutions. Face à l’accélération du temps, comme des hamsters dans leurs roues, elles peinent à se remettre en cause, à revisiter les positions acquises, ou tout simplement à sortir des inerties…

La politique peut encore faire rêver. Le Pacte du pouvoir de vivre et bien d’autres collectifs – avec ou sans figures charismatiques – témoignent du pouvoir de l’imagination en action. Ne cédons pas aux charlatans du « c’était mieux avant » ! Le philosophe Michel Serres, auteur d’un manifeste anti-déclinisme, affichait son ras-le-bol devant les râleurs de tout poil et les nostalgiques d’un passé idéalisé. « Si vous voulez inventer, il faut sortir du chemin. Bifurquer. » Un appel à se mettre en route. Le changement est d’abord celui de notre regard.

Sommaire du dossier

  • « La politique empêchée » propos recueillis par Martin Monti-Lalaubie. Entretien Corinne Morel Darleux,essayiste, romancière, ancienne conseillère régionale Auvergne Rhône-Alpes.
  • « Pub ou politique » par Nicolas Rio, consultant en coopérations territoriales et enseignant à Sciences Po
  • « Au risque de la plume » par Ingrid Leduc, plume, présidente de la Guilde des plumes, anciennement conseillère discours auprès de la maire de Rennes.
  • « La politique des rêves » par Charles Stépanoff, anthropologue, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).
  • « Sécurité sociale, l’idéal concret » par Michel Étiévent
  • « Au Québec, de l’idée à la loi » par Vivian Labrie, chercheure associée à l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (Iris) et militante politique québécoise.
  • « La voie du collectif » par Amandine Lebreton, porte-parole du Pacte du pouvoir de vivre et directrice plaidoyer et prospective de la Fondation pour la nature et l’homme.
  • « Électrochoc pandémique » par Christophe Robert, sociologue, délégué général de la Fondation Abbé Pierre, membre du Pacte du pouvoir de vivre.
  • « La fabrique des propositions » par Daniel Verger, responsable du pôle études-recherches-opinion au Secours-Catholique-Caritas France, membre du Pacte du pouvoir de vivre.
  • « Justice sociale et poétique » par Emmanuel Bodinier, cofondateur de l’association Aequitaz, membre du Pacte du pouvoir de vivre.
  • « Les trois ères de l’engagement » par Claire Thoury, sociologue, présidente du Mouvement associatif, membre du Pacte du pouvoir de vivre.
  • « Lettrés du futur » par Daniel Kaplan, spécialiste des enjeux numériques et cofondateur du réseau Université de la pluralité.
  • « Le matheux et le politique » par Marcel Rémon, jésuite, statisticien, directeur du Centre de recherche et d’action sociales.
  • « Trois pensées de l’imaginaire social » par Benoît Ferré, jésuite, doctorant en philosophie et membre du Ceras.
  • « Paul Ricoeur et l’utopie » par Sébastien Roman, professeur agrégé de philosophie et chercheur associé au laboratoire Triangle (ENS Lyon).
  • « Un frondeur nommé Jésus » par Jean-Yves Baziou
  • « L’avenir en jeu » par Hervé Chaygneaud-Dupuy, co-fondateur du collectif Imaginarium-s, une communauté ouverte pour apprendre à travailler les imaginaires par expériences collectives.
  • « État de l’art politique » propos recueillis par Martin Monti-Lalaubie. Entretien avec Frédérique Aït-Touati, metteure en scène et directrice du master d’expérimentation en arts politiques de l’École d’affaires publiques de Science Po.
  • « L’imagination au pouvoir : six points saillants » par Damien de Blic, enseignant-chercheur en science politique (Université Paris 8). 
Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Un héritage tentaculaire

Depuis les années 1970 et plus encore depuis la vague #MeToo, il est scruté, dénoncé et combattu. Mais serait-il en voie de dépassement, ce patriarcat aux contours flottants selon les sociétés ? En s’emparant du thème pour la première fois, la Revue Projet n’ignore pas l’ampleur de la question.Car le patriarcat ne se limite pas à des comportements prédateurs des hommes envers les femmes. Il constitue, bien plus, une structuration de l’humanité où pouvoir, propriété et force s’assimilent à une i...

Du même dossier

Pas d’avenir sans collectif

Sans front collectif, nous avons bien peu de chances de répondre aux enjeux politiques, climatiques et sociaux de notre siècle, comme le souligne Amandine Lebreton, porte-parole du Pacte du pouvoir de vivre qui coalise 65 organisations.  « Concilier fin du monde et fin du mois. » Ravivée par la crise des gilets jaunes, l’expression est désormais consacrée. L’équation n’est pourtant pas nouvelle et, sur le papier, ses termes sont simples pour qui veut les entendre. Il s’agit de...

L’imagination au pouvoir

Au même titre que le débat ou la représentation, l’imagination est une composante vitale au bon fonctionnement de la démocratie. Six points saillants se dégagent à la lecture de ce dossier. Le mot d’ordre a longtemps régné : il n’y a pas d’alternative. Ni à notre économie fondée sur le marché autorégulateur et sur la compétition marchande, ni à des modes de décision limités aux rouages les plus institués de la démocratie représentative. Ce refus aut...

Pub ou politique

Le marketing politique use souvent de la mise en récit pour promouvoir des programmes présentés comme innovants et imaginatifs. Trois recommandations pour éviter les chausse-trappes. « La mise en récit ». Que ce soit avant ou après l’élection, en local ou au national, les élus répètent ce terme comme un mantra. Pour nombre d’entre eux, la mise en récit constitue le principal indicateur d’une action politique réussie, capable de susciter l’adhésion citoyenne et de donn...

Du même auteur

L’Empire au milieu

Il y a près d’un an, le vingtième congrès du Parti communiste chinois actait la reconduite de Xi Jinping pour un troisième mandat. Le dirigeant de 69 ans, au pouvoir depuis 2012, règne à présent en maître absolu sur un gigantesque pays de près de un milliard et demi de personnes.Chef de file des anti-occidentaux, le président chinois entend faire de son pays une puissance incontournable et donne la priorité à la scène internationale. Déterminé à promouvoir une communauté de destin dans la régio...

L’UE fait la force

Alors que la Chine entend imposer un nouvel ordre international, l’Union européenne revoit sa stratégie diplomatique, entre exigences éthiques et réalités économiques. Regard sans concessions d’un ancien ambassadeur. Comment qualifier la nature du régime chinois ?Je suis arrivé en Chine en juillet 2017, juste avant le 19e congrès du Parti communiste, qui a vu l’instauration du régime autoritaire de Xi Jinping. Disons les choses clairement : c...

Ce qui compte vraiment

Les conditions sont aujourd’hui réunies pour s’affranchir du produit intérieur brut (PIB), ce fameux indicateur aveugle aux limites de la planète, mais tout-puissant aux yeux des dirigeants. Cette conviction se dégage de la seconde édition du Forum international pour le bien-vivre qui se tenait sur le campus grenoblois en juin dernier.Trois jours durant, près de 1 000 personnes ont vécu au rythme de tables rondes, ateliers et conférences… Des acteurs politiques, associatifs, économiques et acad...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules