Logo du site
Dossier : Mobilités en Europe : où allons-nous ?

Pour un protectionnisme européen coopératif

 © Pixabay/Hessel Visser
© Pixabay/Hessel Visser

À l’heure où la politique commerciale de l’Union européenne ne convainc plus, il est urgent, face à l’ampleur des défis climatiques, de proposer de nouvelles règles pour mettre le commerce au service de la transition écologique et sociale.


La politique commerciale extérieure de l’Union européenne (UE) fait l’objet de nombreuses réserves. En témoignent les mobilisations contre l’accord en négociation avec les États-Unis (Tafta, Transatlantic free trade agreement) et celles contre l’accord conclu avec le Canada (Ceta, Comprehensive economic and trade agreement). Le rejet est manifeste face à l’ampleur inédite de ces accords et l’extension des domaines de négociations : au-delà des droits de douane (déjà très faibles) et de l’ouverture des marchés, les discussions commerciales se concentrent désormais sur les barrières non tarifaires, à savoir les normes techniques et de protection – sanitaire, alimentaire, environnementale, sociale, etc. – appliquées de part et d’autre. Emmanuel Macron lui-même, pourtant favorable au Ceta, a appelé de ses vœux une inflexion de la politique commerciale afin de prendre en compte, notamment, ses impacts sur le climat.

Mais dans le même temps, les coups de boutoir du président des États-Unis contre toute forme de règles internationales, y compris commerciales, et sa stratégie de blocage de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) alimentent la confusion. Ce qui conforte la Commission européenne dans une stratégie de surenchère pour négocier de nouveaux accords tous azimuts afin d’approfondir les règles existantes et tend à discréditer toute réforme de la politique commerciale. Comment faire entendre, dans ce contexte, des propositions pour une refonte nécessaire des règles commerciales afin de rendre le système économique mondial compatible avec le respect des droits humains et les limites physiques de la planète ?

Une politique commerciale de l’UE obsolète

Les accords de commerce préparés par l’Union européenne sont présentés comme autant d’outils pour soutenir la croissance et l’empl

Cet article est réservé aux abonné.e.s

vous pouvez l'acheter à l'unité ou par Dossier
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

Revue-Projet.com offre l'accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules