Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site

« Zones tendues » et accès au logement

Banderolle À vendre sur un immeuble à Dieppe
© Frédéric BISSON CC BY 2.0
Banderolle À vendre sur un immeuble à Dieppe © Frédéric BISSON CC BY 2.0

Pour appréhender la géographie du mal-logement, les statistiques aident peu, car la précarité de l’habitat émerge dans un espace discontinu, en archipel ou en îlots. En 2013, le gouvernement repérait 28 agglomérations de plus de 50 000 habitants caractérisées par de fortes tensions entre offre et demande de logements : les « zones tendues ». Des zones à privilégier pour accélérer les projets de construction1. Une taxe sur les logements vacants et un encadrement de l’évolution des loyers (hors Paris) y sont aussi appliqués.

Parmi ces « zones tendues », il faut mettre à part la côte touristique méditerranéenne et les zones frontalières avec la Suisse et l’Italie, qui comptent une population riche, vieillissante et propriétaire. L’accès au logement pour les plus démunis y est très difficile, même si le taux de pauvreté y est plus faible que la moyenne nationale. Les littoraux atlantique et méditerranéen (hors Côte d’Azur), eux, même s’ils manquent de logements, ne figurent pas parmi les zones tendues. Ces régions côtières, dynamiques en termes d’emploi (+ 2 % par an depuis dix ans2), attirent ainsi les jeunes et les travailleurs. Sans surprise, ce sont la région parisienne et les agglomérations de Lyon, Toulouse, Marseille, Bordeaux, Lille et Nantes qui constituent les principales « zones tendues » de la loi Alur. Elles concentrent une large part de la population et de l’emploi3, avec une « croissance démographique plus forte des couronnes d’aires urbaines relativement à leur ville-centre4 ».

Par contraste, une diagonale des régions centrales allant du Nord-Est au Sud-Ouest de la France est en paupérisation flagrante : taux de pauvreté dépassant les 13 %, peu de jeunesse, démographie en berne, dynamique économique faible, taux de logements vacants très élevé (plus de 13 %). Ce sont les zones « désertées ».

En bref, le concept de « zones tendues » n’est pas un indicateur suffisant pour décrire l’accessibilité du logement pour les plus démunis. Le taux de logements vacants est peut-être plus adapté, assorti d’une vision dynamique de la démographie et de la précarité. Une précarité qui se concentre et s’accroît dans le Nord de la France (Lille et Ardennes), la Creuse, la couronne méditerranéenne (jusqu’à Marseille) et la Corse, avec des taux avoisinant les 20 %. Les seuils dépassent les 28 % de personnes en situation de pauvreté en Seine-Saint-Denis et dans les départements d’outre-mer5.



Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Un héritage tentaculaire

Depuis les années 1970 et plus encore depuis la vague #MeToo, il est scruté, dénoncé et combattu. Mais serait-il en voie de dépassement, ce patriarcat aux contours flottants selon les sociétés ? En s’emparant du thème pour la première fois, la Revue Projet n’ignore pas l’ampleur de la question.Car le patriarcat ne se limite pas à des comportements prédateurs des hommes envers les femmes. Il constitue, bien plus, une structuration de l’humanité où pouvoir, propriété et force s’assimilent à une i...

Du même dossier

Privé de logement, on vit moins longtemps

« La personne à la rue reste indécelable dans les statistiques de mortalité », s’indignait l’anthropologue Daniel Terrolle1. De fait, en France, les données sur les sans domicile – classés dans la vaste catégorie des « inactifs » dans les statistiques de mortalité – demeurent très parcellaires. Certains auteurs avancent une espérance de vie autour de 45 ans. Le nombre de décès a été estimé à environ 2 200 par an entre 2008 et 20102. Parmi ceux recensés depuis 2007 par le collectif « Les morts d...

Sans toit, qui suis-je ?

Monsieur Z. a vécu dix ans à la rue. Madame N. a connu les hébergements d’urgence avec sa fille. Ils sont désormais locataires. Que représente un toit quand on en a été privé ? Et comment apprivoise-t-on son nouveau logement ? « Le principal, c’est se retrouver soi », Monsieur Z.Monsieur Z. rêverait d’habiter une maison entourée de verdure, où il y aurait beaucoup de bois, des matériaux naturels et puis des animaux. « Mais c’est un luxe, tout le monde peut pas se permettre de vivre comme ça. » M...

Sortir le foncier des logiques de marché

Jusqu’au début des années 2000, Lille restait une ville bon marché. Mais avec la montée des prix et l’hyper dynamisme du marché locatif étudiant, le parc de logements a évolué. La division d’immeubles, la réduction des logements vacants et la production de petits appartements ont contribué à tendre le marché. Face à la montée des prix, les sorties du logement social ont ralenti, réduisant la capacité de loger de nouveaux ménages dans les logements sociaux. Pour les familles modestes, il est dev...

Du même auteur

Imposture du Nimby

L’adoption de la loi « immigration » par le Sénat et le Parlement français, le 19 décembre 2023, a été vécue comme un séisme par l’équipe du Ceras et de la Revue Projet. Avec soixante associations regroupées dans le Pacte du pouvoir de vivre, elle a dénoncé ce vote qui « a fait sauter des digues républicaines majeures et tourne le dos aux valeurs de la République en s’appuyant sur les idées portées par l’extrême droite ».Cette loi est « synonyme d’exclusion et d’atteinte aux droits notamment po...

On n’enferme pas l’eau

Pourquoi le projet des méga-bassines de Sainte-Soline a-t-il généré tant de violences ? Cette question, je l’ai entendue maintes fois. Pour tenter d’y voir clair, je me suis plongé dans le livre de Franck Galland, Guerre et eau. L’eau, enjeu stratégique des conflits modernes (Laffont, 2021). Cet ouvrage, écrit par un expert en stratégie militaire, m’a évoqué le mouvement des « enclosures », ou appropriation des communaux, à la fin du XVIe siècle, en Angleterre.Avant les enclosures, les terres a...

« Des compétences pour accueillir le monde »

Par son extrême diversité, la population de Seine-Saint-Denis constitue l’une des clés de la réussite des Jeux de 2024, assure Emmanuel Constant, vice-président départemental en charge du dossier olympique.  Était-il prévu à l’origine que la Seine-Saint-Denis occupe une place aussi centrale dans le dispositif des Jeux de 2024 ? Le département a-t-il dû s’imposer face à Paris ?On dit « Paris 2024 » puisque, par nature, les Jeux sont liés à une v...

1 « Les zonages des politiques du logement », ministère de la Cohésion des territoires, 09/02/2015.

2 Stéphanie Mas (coord.), Atlas des zones d’emploi 2010, Insee/Dares/Datar, 2010, p. 35 et La France et ses territoires 2015, Insee, 15/04/2015, p. 39.

3 10 % des zones d’emploi (31 sur 322) concentrent la moitié des emplois et 18 % de l’emploi est situé à Paris, Roissy-Sud, en Picardie et Saclay. Cf. Atlas des zones d’emploi 2010, op. cit., p. 32.

4 La France et ses territoires 2015, op. cit., p. 33.

5 « Statistiques locales », « Taux de pauvreté (%) 2014 », <https://statistiques-locales.insee.fr>, Insee.


Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules