Logo du site

Comprendre la hausse des prix de l’immobilier

Hotels and Pounds
©Images Money CC BY 2.0
Hotels and Pounds ©Images Money CC BY 2.0
L’inflation immobilière est source d’inégalités sociales et d’inégalités entre générations. Contrairement à une idée répandue, offrir plus de logements ne suffira pas à résoudre le problème. Encore faut-il réguler les loyers, réviser la fiscalité et construire du logement social.

Selon le site Meilleursagents.com, le prix du mètre carré moyen pour un appartement, en mars 2018, est de 924 euros à Saint-Étienne, 3800 euros à Lyon et 8900 euros à Paris. Les écarts sont considérables, en niveau comme en tendance1, entre les grandes villes et de nombreuses villes moyennes. Par endroits, les prix du logement atteignent des niveaux inaccessibles à de nombreux ménages. En moyenne, ces prix ont doublé depuis le début des années 20002. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, leur évolution reflétait à la fois celle de la qualité des logements et celle des revenus. Mais l’amélioration des logements ne peut expliquer à elle seule l’envolée mesurée depuis la fin des années 1990. Les prix ont augmenté beaucoup plus rapidement que les revenus, ce qui représente une situation inédite depuis les années 19603. Les hausses ont été particulièrement fortes au début des années 2000. Si elles ont marqué le pas après la crise de 2008, elles ont été à nouveau sensibles ces dernières années. Cependant, la France n’est pas la seule concernée. Des hausses de même nature ont eu lieu dans la plupart des pays comparables. Si tous n’ont pas été affectés de la même façon par la crise de 2008, beaucoup ont connu le même redémarrage des prix après une période de stabilité ou de diminution4. On a pu parler de bulle « robuste »5 pour désigner cette situation durable et irréductible à la seule spéculation. Pour les loyers, le constat est différent

Cet article est réservé aux abonné.e.s

vous pouvez l'acheter à l'unité ou par Dossier
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

Revue-Projet.com offre l'accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules