Logo du site

[VIDÉO] Le community organizing : théorie du changement et pouvoir collectif

Le « community organizing » encourage les citoyens à s’organiser pour faire changer les choses autour d’eux. Né dans les années 1930 à Chicago sous l’impulsion de Saul Alinsky, cette méthode suscite aujourd’hui un certain engouement en France. Jean-Michel Knutsen, fondateur de « Organisez-vous ! », rentre tout juste d’Angleterre, où il s’est formé au « community organizing ». Il revient pour nous sur l’histoire de cette pratique et l’expérience qu’il en a faite.


Pour aller plus loin

Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Le religieux face au politique

Resumé La société a-t-elle besoin du religieux ? Oui sans doute. Mais ce religieux est disséminé, vécu « à la carte » par l’individu. Quant au politique, il gère mais ne mobilise plus les citoyens. D’où la même relative faiblesse de l’Etat et des Eglises, le même déclin du militantisme. Le partage entre religion et politique, tel qu’il a été pensé depuis deux siècles, en France surtout, correspond à deux visions de base (certes en elles-mêmes très différenciées) du religieux et de ce qu’il repré...

Ce que l’écologie fait à la politique

Un demi-siècle après les premières alertes scientifiques, l’écologie a bel et bien trouvé un débouché politique : de nouvelles instances, de nouveaux partis sont régulièrement mis sur pied. Mais pour faire advenir des changements politiques à la hauteur des enjeux, c’est notre cadre de pensée qu’il nous faut révolutionner. 1 « Écologisation » du politiqueLes enjeux écologiques sont désorm...

Du même dossier

La démocratie des citoyens agissants

Depuis les années 1970, le pouvoir politique n’a cessé de faire évoluer les dispositifs de consultation et de participation des citoyens, dans l’espoir de pallier les infirmités du système représentatif et la désaffection des électeurs. Pour Yannick Blanc, le renouveau de la vitalité démocratique se situe davantage du côté de la reconnaissance de la capacité d’initiative et d’action des citoyens. La relation entre l’État et le citoyen est fondamentalement ambivalente. Depuis les origines de la d...

Participation : trajectoire d’une dépolitisation

À force d’être pensée de haut en bas, codifiée dans des dispositifs, la participation peine à trouver son public. Et la démocratie participative s’en voit peu à peu vidée de ses ambitions politiques pour ne devenir qu’un outil à la disposition des gouvernants. Que l’on entretient parce qu’il le faut bien. Évoquer la démocratie participative impose de se confronter à une série d’expériences extrêmement variées : différence d’échelles (de l’assemblée de quartier à la conférence mondiale de citoyen...

Qui a peur de la participation ?

Comment dépasser les injonctions à la participation ? Pourquoi est-il si difficile de prendre en compte l’apport de chacun à la vie de la cité ? Quelles dynamiques sont à l’œuvre ? Regards croisés entre le monde associatif et le monde de la recherche. À quel moment de votre parcours vous êtes-vous intéressés à la participation ou à l’empowerment ? Comment cela se concrétise-t-il, aujourd’hui, dans votre quotidien ?Marie-Hélène Bacqué - Dans les années 2000, j’ai étudié les quartiers populaires e...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules