Logo du site

Brésil : la fabrique du sujet-citoyen

Crianças e adolescentes animaram a Praça do Carmo, na quinta-feira (19), com o Bloco Pé no Chão
Ádria de Souza/Pref.Olinda
Février 2009
Crianças e adolescentes animaram a Praça do Carmo, na quinta-feira (19), com o Bloco Pé no Chão Ádria de Souza/Pref.Olinda Février 2009

Le Brésil a développé une forte tradition d’éducation populaire. Les mouvements sociaux et citoyens y sont nombreux, impliquant des populations marginalisées. Dans la période post-dictatoriale des années 1980, ces mouvements ont accompagné la population dans un renouveau démocratique. Simultanément, le pays a été fortement marqué par le néolibéralisme, qui a, en quelque sorte, détourné les aspirations démocratiques en faisant croire à un même « combat ». La subjectivité citoyenne a alors laissé place à une subjectivité nouvelle, où le lien marchand s’est substitué au lien social, fragilisant la construction de la personne et de la société. Les personnes les plus pauvres sont particulièrement touchées et rencontrent toute une série d’obstacles dans la construction de leur citoyenneté : l’espace public1 leur est difficilement accessible, en raison de l’extrême stratification de la société brésilienne, elles manquent de ressources pour faire usage de leurs droits et liberté, exister publiquement et engager une délibération sur ce qui les concerne. On peut parler de « pauvreté politique ».

Face à ces difficultés, des ONG comme le groupe « Pé no Chão » (« Les pieds sur terre ») conçoivent la participation comme un mode de formation du sujet-citoyen. Issu du Mouvement national des garçons et filles de la rue, Pé no Chão mène à Recife, depuis 1994, des ateliers dans la rue au sein de plusieurs favelas. Plus d’une centaine d’enfants, de filles et de garçons, souvent d’origine noire, reconstruisent une identité positive en s’appropriant leur culture à travers la danse, la capoeira, les percussions ou d’autres formes d’expression. Par des actions collectives, ils développent leur potentialité et une analyse critique des situ

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules