Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Emploi : où est-ce qu'on va ?

Château branlant Introduction

© LewisTsePuiLung/iStock
© LewisTsePuiLung/iStock

« Du jamais vu dans l’histoire. » Recensant l’impact sur l’emploi de la crise sanitaire, l’Organisation internationale du travail (OIT) tirait en janvier 2021 la sonnette d’alarme. La baisse du nombre d’heures de travail l’année dernière s’est traduite au niveau mondial par la destruction de 114 millions d’emplois, dont les femmes et les jeunes travailleurs ont été les premières victimes. Le nombre de chômeurs a fait un bond considérable – 33 millions de personnes ont glissé vers le chômage – mais, plus préoccupant encore, 81 millions d’individus sont passés de l’emploi à l’inactivité1. De quoi augmenter le taux de pauvreté, dans un contexte où les revenus liés au travail ont baissé globalement de 3 700 milliards de dollars. Bien sûr, tous les pays et tous les secteurs ne sont pas dans cette situation. Mais, partout sur la planète, Covid-19 est synonyme de tremblement de terre, d’autant que la reprise attendue tarde à se manifester…

Comment reconstruire dans ce paysage de ruines ? Entre la tentation de la table rase et le retour du business as usual, le chemin n’est pas encore tracé. Il s’invente au jour le jour, et son esquisse sert de fil rouge aux articles de ce dossier. Dans une première partie, nous pointons les fissures qui étaient déjà à l’œuvre avant la crise sanitaire : des emplois déshumanisés, des entreprises fragilisées, des salariés qui ont envie de reprendre leur destin en main. Le monde du travail de demain doit tenir compte de ces impasses.

Le temps qui vient appartient davantage aux explorateurs qu’aux théoriciens.

Le grand soir n’étant pas à l’ordre du jour – aucune idée majeure n’émerge de cette crise –, le temps qui vient appartient davantage aux explorateurs qu’aux théoriciens, comme l’illustrent les expérimentations de terrain de la deuxième partie. Leur force est de rappeler qu’avec un accompagnement sur mesure, une approche basée sur la confiance et un esprit de solidarité, on peut apercevoir le bout du tunnel.

C’est déjà beaucoup, mais, faute d’un projet clés en main, il s’agit de réfléchir à la manière de mettre ces expériences en perspective pour faire système. C’est l’objet de la troisième partie. Ce voyage se conclut par un entretien avec Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT. Au-delà des quelques pierres apportées par ce dossier, il esquisse un cadre général, dont les grands axes pourraient devenir les piliers d’un pacte pour l’emploi qu’il faut encore construire. Et si l’État peut y jouer un rôle – la mise en avant du « quoi qu’il en coûte » depuis le début de la crise sanitaire montre qu’il y a des marges de manœuvre –, il ne peut pas le faire seul…

Ce dossier n’est donc pas une autoroute vers une solution toute prête pour résorber le chômage et redonner du sens au travail. Il relève plutôt de l’exploration d’une voie dont beaucoup parlent, mais que peu empruntent. Suivez le guide !


Sommaire du dossier

Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Aux origines du patriarcat

On entend parfois que le patriarcat serait né au Néolithique, près de 5 000 ans avant notre ère. Avant cela, les femmes auraient été libres et puissantes. Les données archéologiques mettent en doute cette théorie. De très nombreux auteurs, de ce siècle comme des précédents, attribuent la domination des hommes sur les femmes à l’essor de l’agriculture, lors du Néolithique. Cette idée est largement reprise dans les médias, qui p...

Du même dossier

Revenu Minimum Garanti VS emplois pour tous : revers d’une même médaille ?

Alors que l’emploi pour tous s’avère un idéal de moins en moins accessible en raison des transformations en cours de l’économie et des difficultés actuelles liées à la pandémie, le Revenu Minimum Garanti apparaît comme la principale, sinon la seule piste d’action pour mettre un terme à la pauvreté, à la fois rapidement et durablement. Mais cette hypothèse est-elle vraiment plus réali...

À Carton Plein, on réemploie

À l’heure de la transition écologique, Carton Plein a investi la filière carton. Du recyclage au réemploi, l’association propose un cadre structurant pour des personnes en grande précarité. Le préambule de la Constitution de 1946 énonce que « chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi ». Mais ce principe est bien trop souvent bafoué. De nombreuses initiatives ont vu le jour ces dernières années, dans le but de permettre ...

L'insertion économique : quelles places pour les moins qualifiés ?

L’emploi précaire gagne du terrain en cette période de crise sanitaire. Paradoxalement, les politiques d’insertion peuvent aggraver la situation en pourvoyant les grandes enseignes en main-d’œuvre bon marché. Mais il existe peut-être des alternatives. Comme pour les webinaires précédents, nous nous efforçons de fournir quelques éléments de synthèse des échanges pour inviter les lecteurs et les auditeurs à prolonger leur réflexion. Ces notes, réd...

Du même auteur

Or noir en Cotentin

Depuis 2019, l’association Les petits composteurs sillonne les communes de Cherbourg et des environs pour collecter les déchets et les transformer en compost. Une initiative pionnière qui commence à porter ses fruits. Depuis 6 heures du matin, Jean-Sébastien Tanguy, à bord de son camion, est sur les routes. En septembre 2020, ce « bourlingueur » des mers, adepte des voyages au long cours, est devenu le premier salarié de l’association Les petits composteurs, créée en 2...

L’aiguillon de la transition

Depuis 2016, l’association CoopaWatt accompagne citoyens et collectivités dans la production locale d’énergies renouvelables. De quoi faire de ces initiatives des fers de lance d’une transition écologique et participative. En cette fin d’après-midi aux allures printanières, Colette et Paul, la présidente et le vice-président de la Cevival, viennent inspecter l’avancement des travaux. Ici, à 10 kilomètres de Lyon, en zone périurbaine, les ouvriers s’activent...

Les horizons de l'emploi

Sur les voies de l’emploi, on découvre des failles, des impasses, des sommets à franchir et quelques raccourcis inattendus. Quatre points clés pour tracer de nouveaux horizons. 1 Les failles ressurgissentÀ en croire nombre de commentateurs, la crise sanitaire serait venue percuter de plein fouet les bonnes nouvelles qui se succédaient fin 2019 : 210 000 emplois créés cette année-là dans le secteur privé selon l’Insee, une réforme de l’apprentissage en passe de faire dé...

1 Une personne est considérée comme inactive quand elle n’est ni en emploi, ni en recherche active d’emploi.


Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules