Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : La représentation en question

Un monstre en gestation ? Introduction

©
© "Le théâtre des négociations" Théâtre Nanterre-Amandiers - mai 2015 / Martin Argyroglo

« Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. » Cette citation d’Antonio Gramsci peut nous aider à comprendre la situation politique que nous traversons actuellement en France. Le niveau d’abstention historique lors des dernières élections municipales met à mal la légitimité des élus locaux. Les maires, pourtant les représentants politiques les plus appréciés des Français, se trouvent eux aussi confrontés à cette crise aiguë de confiance. Ce nouveau décrochage entre représentants et représentés marque la fin d’un cycle de la démocratie représentative. Le risque est réel de voir se renforcer l’attrait d’un régime autoritaire ou populiste comme au Brésil, aux États-Unis ou aux Philippines…

S’interroger sur nos pratiques ne nous condamne pas pour autant à l’apathie politique. Les bouleversements actuels peuvent aussi appeler à une réaction radicalement différente, ouvrant des perspectives et conduisant à un renouveau de la vie politique. Car il s’agit bien de retrouver le pouls de la démocratie.

Sans représentants, ni la démocratie ni la vie politique ne fonctionnent à l’échelle d’un pays.

À l’occasion du 3e volet de notre série politique, nous souhaitons revisiter la question de la représentation. Sans représentants, ni la démocratie ni la vie politique ne fonctionnent à l’échelle d’un pays. Il est illusoire de concevoir l’organisation du bien commun et la gouvernance par la participation de tous les citoyens à toutes les décisions et à tous les stades. Mais une question fondamentale a été négligée, voire ignorée, par de nombreuses institutions : comment participer à la vie politique, à la gestion du collectif, sans réfléchir sérieusement à la manière dont nous sommes représentés ? Sans doute avons-nous donné trop d’importance aux élections et accordé une marge de manœuvre excessive aux élus.

Nous donnerons ici la parole à trois députés, tout en ouvrant la réflexion au monde syndical, associatif et à l’Église catholique. Nous verrons aussi différents exemples illustrant un renouveau de la représentation. Il sera finalement question de nouveaux enjeux pour l’avenir de la représentation : la nature, les non-humains peuvent-ils et doivent-ils être représentés ? Ces perspectives nous invitent à innover, comme l’a fait la Convention citoyenne pour le climat par le tirage au sort. Ce dossier engage, en fin de compte, à dépasser l’opposition entre représentation et participation. Comme le soulignent plusieurs articles, il est urgent de mieux conjuguer démocratie représentative et démocratie participative en accordant un réel crédit à la société civile. Le philosophe Alain Cugno, quant à lui, nous invite, en conclusion, à repenser la représentation sur de nouvelles bases.



Sommaire du dossier

Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Aux origines du patriarcat

On entend parfois que le patriarcat serait né au Néolithique, près de 5 000 ans avant notre ère. Avant cela, les femmes auraient été libres et puissantes. Les données archéologiques mettent en doute cette théorie. De très nombreux auteurs, de ce siècle comme des précédents, attribuent la domination des hommes sur les femmes à l’essor de l’agriculture, lors du Néolithique. Cette idée est largement reprise dans les médias, qui p...

Du même dossier

Reprendre les rênes de la démocratie

Comment les citoyens peuvent-ils retrouver le goût de la participation à la vie collective ? Face à la crise de la représentation, des initiatives bousculent les institutions démocratiques et aspirent à les revivifier de l’intérieur. Entretien avec Frédéric Gilli, spécialiste des questions urbaines. Vous préparez un ouvrage sur la crise actuelle de la démocratie. Quels en seraient les principaux traits ?Frédéric Gi...

Démocratie et représentation

Depuis les révolutions politiques des XVIIIe et XIXe siècles, la représentation est indissociable de nos régimes. Pour autant, elle n’est pas une condition suffisante, ni même nécessaire, de la démocratie. Quelles conceptions de la représentation ont jalonné l’histoire des régimes modernes ? Dans le sens commun, démocratie et représentation sont combinées, au point de paraître indissociables. Au mieux obse...

Trois pistes pour refonder la représentation

Fonctionnement en circuit fermé, sacralisation du vote, oubli des non-humains… Nombreux sont les écueils qui menacent la représentation. Le philosophe Alain Cugno propose trois pistes pour refonder cette notion essentielle à notre démocratie. Les enjeux liés à la démocratie sont colossaux et celle-ci est vraiment en danger. À cet égard, il n’existe aucune solution de rechange : ou bien nous vivrons en démocratie, ou bien nous ne vivrons pas une vie polit...

Du même auteur

La flemme ou la flamme ?

Certaines idées reçues ont la vie dure : les jeunes seraient moins investis au travail, voire ne voudraient plus travailler. En un mot, ils seraient devenus paresseux ou, tout simplement, obsédés par les RTT, le télétravail et les loisirs. Ces préjugés envers la jeunesse ne sont pas nouveaux.Pourtant, le récent rapport de l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) et de l’institut Terra nova dépeint une réalité tout autre : les moins de 30 ans sont « tout aussi investis dans leur travail et ...

L’entreprise : un enjeu démocratique

Face à la perte de sens de nombreux salariés vis-à-vis de leur travail, François Ruffin, journaliste et député, et Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de l’Europe, appellent à redonner du pouvoir de décision aux travailleurs.  Cet entretien croisé entre François Ruffin et Jean-Noël Barrot a eu lieu dans le cadre de l’université populaire d’Esprit civique, les 14 et 15 octobre 2023 à Cluny, e...

Cinq ans de sagacité

Le Pacte du pouvoir de vivre fête ses cinq ans d’activité en ce mois de mars. Cet anniversaire est réconfortant, car il témoigne de la vitalité du Pacte et de sa capacité à fabriquer de l’unité entre des associations, des fondations, des mutuelles ou encore des syndicats engagés pour une société plus écologique, sociale et démocratique.Plus de soixante-cinq organisations parmi les plus importants acteurs des solidarités sont réunies dans ce collectif. Chacun des membres est invité à dépasser so...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules