Logo du site
Dossier : Réfugiés : sortir de l'impasse

Chacun rejette les exilés sur son voisin

© Malachybrowne/ Flickr
© Malachybrowne/ Flickr
Si les États européens (dans et hors de l'Union) semblent se renvoyer les réfugiés entre eux, c'est qu'ils peuvent s'appuyer sur une réglementation ad hoc : la procédure Dublin. Entre gestion des flux et désengagement, retour sur les coulisses des politiques européennes.

Les stratégies menées par des États européens ressemblent à des politiques de gestion de flux plus qu’à de réelles politiques d’asile conformes au droit. Ils déplacent et transforment la fonction des frontières à partir d’un mode de rejet à plusieurs échelles. Au niveau local, les États nient les droits dans la zone frontalière, utilisant celle-ci pour rejeter leurs responsabilités sur les voisins immédiats. Ils en font ainsi un espace de désengagement, où le respect des droits est soumis à l’arbitraire. La même stratégie est adoptée au niveau intra-européen : les États se renvoient indéfiniment les personnes tombées sous le coup de la loi, ce qui leur permet de ne pas les prendre en charge. La règle de ce jeu : le règlement Dublin (voir encadré). On retrouve enfin cette dynamique à une échelle extra-européenne : la frontière est déplacée sans cesse plus en amont, en dehors même du territoire, grâce à un processus « d’externalisation des frontières » 1.

Le règlement Dublin : « C’est la règle européenne prévoyant qu’un réfugié potentiel doit demander l’asile dans le premier pays européen où il pose le pied. La preuve de son passage dans un pays européen est généralement constituée par l’enregistrement de ses empreintes digitales dans le fichier Eurodac. Cette prise d’empreinte est très souvent obtenue par la contrainte ou la force. À lui seul, ce signalement Eurodac justifie l’application aux demandeurs d’asile d’une procédure dite ’Dublin’, au terme de laquelle ils peuvent être renvoyés dans le premier pays européen traversé. » Extrait de l’appel #StopDublin, « En finir avec le règlement Dublin pour un vrai droit d’asile en Europe », <

Cet article est réservé aux abonné.e.s

vous pouvez l'acheter à l'unité ou par Dossier
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

Revue-Projet.com offre l'accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules