Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : La culture, c’est pas du luxe !

« Ce qui m’intéresse, c’est de créer avec les gens »

Marjorie Nakache, metteuse en scène et directrice artistique, Studio théâtre de Stains. Stains, 2019. ©Aurore Chaillou/Revue Projet
Marjorie Nakache, metteuse en scène et directrice artistique, Studio théâtre de Stains. Stains, 2019. ©Aurore Chaillou/Revue Projet

Entretien - Pour la metteuse en scène Marjorie Nakache, le théâtre est éminemment politique. Au Studio théâtre de Stains, elle souhaite préparer des citoyens et des citoyennes à affronter avec conviction le monde qui les entoure.


Si je vous dis : « La culture, c’est pas du luxe ! », ça vous inspire quoi ?

Nous nous battons toute la journée pour que des jeunes qui disent : « Les alexandrins, Molière, Racine, la poésie, tout ça, c’est pas mon truc » comprennent que justement, si, cette langue leur appartient ! Tant qu’on ne maîtrise pas le langage, on ne maîtrise pas la pensée, donc on reste dans sa position d’« opprimé ». La libération ne pourra venir qu’à partir du moment où l’on possède les outils d’expression. Il faut vraiment se battre contre cette idée que, parce qu’on habite à un certain endroit, ou parce qu’on est noir, arabe ou « français d’origine étrangère », forcément, on ne s’intéresse pas à l’opéra… Les gens s’autocensurent, pensent que si on les traite d’une certaine manière, quelque part, ils le méritent. Face à cette résignation, on est là pour que les gens s’emparent de la culture et qu’ils s’en fassent des outils pour devenir des citoyens qui affrontent la vie d’une manière forte. Donc la culture, ce n’est pas du luxe, c’est essentiel, c’est vital !

Pour beaucoup, la culture, s’écrit avec un grand « C », mais dès que certaines personnes s’en emparent, cela devient du « socio-culturel ». Si vous êtes au Quai Branly, pour une expo sur l’art primitif, c’est perçu comme du « culturel ». Mais si l’on fait la même exposition ici, à Stains, on parlera de « socio-culturel ». Donc le lieu où vous exercez, le lieu où vous êtes, constitue votre capital culturel.

Comment est-ce que vous présenteriez la ville de Stains, où se trouve le Studio théâtre ?

Pour moi, Stains, c’est la France. C’est… Comment dire ? La ville connaît des difficultés terribles, des difficultés financières, sociales, mais les gens arrivent quand même

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules