Logo du site
Dossier : La culture, c’est pas du luxe !

Pour des territoires ruraux vivants !

© MRJC
© MRJC

Les jeunes, rendus acteurs au niveau culturel et politique, contribuent à faire vivre l’identité de leurs territoires. Le Mouvement rural de jeunesse chrétienne, animé par des 13-30 ans, développe dans ce but les initiatives locales, privilégiant le travail bénévole et l’intergénérationnel.


Quels sont les enjeux liés à la culture pour les jeunes du Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC) ?

Peu importe le territoire où l’on vit, on doit pouvoir accéder à la culture mise en avant dans la société. Cet accès n’est pas toujours facile en monde rural. À la fois parce qu’il y a moins de cinémas, de théâtres, et parce qu’il faut pouvoir se déplacer pour s’y rendre. Donc, au MRJC, la culture passe par la mise en place d’événements culturels, la projection de films, tout ce qui touche aux arts dans nos territoires de vie. Lors de notre congrès de juin, nous avons fait venir une troupe de danseuses contemporaines. Cela correspond à une volonté d’ouvrir nos jeunes, en leur proposant des choses auxquelles ils ne sont pas tous habitués.

Il y a aussi, pour nous, la volonté que la culture ne soit pas seulement entre les mains des professionnels. Que ce qui est fait par des bénévoles, des jeunes, des plus vieux aussi, puisse être reconnu et valorisé. Sur un territoire, des militants du MRJC ont réalisé une émission de télé, ailleurs, c’était des émissions de radio. Mais, malheureusement, quand on met en place des événements culturels sans l’intervention de professionnels, on a du mal à ce qu’ils soient reconnus par les Drac [directions régionales des affaires culturelles].

Et puis les cultures locales, qui s’expriment notamment à travers les foires, les bals de village, la musique traditionnelle, sont très peu valorisées dans notre société. Dans nos rassemblements nationaux, les jeunes d’Occitanie arrivent toujours avec des foulards avec la croix occitane, les Normands, les Bretons et les Savoyards viennent avec leurs drapeaux. Cette valorisation des territoires dans lesquels on vit, avec leurs particularités, est importante dans le mouvement.

Notre principal enjeu est de rendre nos territoires attractifs, de donner envie d’y rester ou de s’y

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules