Logo du site
Dossier : Internet réinvente-t-il le militantisme ?

Le militantisme, cinquante ans après Mai 68

Mai 68, Place du Capitole Toulouse -  Archives municipales de Toulouse  CC BY-SA 4.0 / Nuit Debout, Place de la République Paris - Olivier Ortelpa CC BY-2.0 (photos modifiées)
Mai 68, Place du Capitole Toulouse - Archives municipales de Toulouse CC BY-SA 4.0 / Nuit Debout, Place de la République Paris - Olivier Ortelpa CC BY-2.0 (photos modifiées)

Nouvelles causes, nouveaux collectifs, nouveaux moyens : Internet permet aujourd’hui de gagner en visibilité et d’organiser les mobilisations. Sans rendre l’action de terrain obsolète pour autant !


Cinquante ans après Mai 68, milite-t-on aujourd’hui de la même manière que sur les barricades ? Alors que certains moyens utilisés par les différentes générations militantes demeurent (les pavés des « gilets jaunes » font écho à ceux lancés en mai 1968), d’autres s’internationalisent (les Forums sociaux1 ou les Indignés2) ou s’inventent (WikiLeaks3 ou Anonymous4). L’arrivée d’Internet a changé la donne. La démocratisation et la montée en puissance des réseaux sociaux ont-elles totalement bouleversé les manières de militer et de s’engager ? Militantisme en ligne et militantisme hors ligne s’opposent-ils ? Entre permanence et changement quasi révolutionnaire, cet article vise à saisir les reconfigurations des manières de s’engager et de se mobiliser.

De 1968 à 2018 : un militantisme « rénové » ?

Pour certains chercheurs, ce sont d’abord les causes défendues qui se sont reconfigurées avec la « société postindustrielle » : alors que le militantisme « passé » portait davantage sur la redistribution des richesses, sur des revendications matérialistes (la hausse des salaires), les « nouveaux » militants auraient des revendications plus expressives ou qualitatives, « post-ma

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules