Logo du site
Dossier : Internet réinvente-t-il le militantisme ?

Pour une reconquête de l’attention

Creative Commons CC0
Creative Commons CC0

La démocratisation du smartphone a profondément changé nos manières d’être et d’interagir en société. Avec quelles conséquences sur l’engagement individuel et collectif ?


En quelques années, le smartphone a envahi nos vies : les Français de 16-24 ans passaient déjà près de quatre heures par jour sur leur smartphone en 20161. Notre collectif est né du malaise ressenti face aux yeux baissés de couples muets, de parents absents, d’amis, de passants… de nous-mêmes, aussi. Cet engagement a mûri à la lecture d’études sur les dégâts causés par la dépendance au smartphone : isolement, impacts sur la vue et le sommeil, retards cognitifs des enfants… Il s’ancre dans la compréhension de la valeur de l’attention, convoitée par les industries numériques. Nous consacrons du temps à convaincre bars et restaurants de rejoindre notre label « Lève les yeux », organisons des soirées déconnectées, animons des ateliers de sensibilisation tous publics et entendons construire un véritable plaidoyer à l’intention des gouvernants. Les témoignages présentés ici sont ceux de membres de notre collectif. Trois récits pour trois âges de la vie.

Le smartphone vole la sociabilité de nos enfants

« Nous faisons notre possible avec mon mari pour maintenir notre fils de 5 ans éloigné des écrans », témoigne Fanny. « Cela nous demande d’immenses efforts pour réprimer nos envies de smartphone, alors qu’en parallèle, l’école maternelle veut installer un ordinateur pour “sensibiliser” les enfants au numérique ! Pour nous, ce fut le détonateur. »

L’addiction aux smartphones révèle le rapport maladif qu’entretient notre société aux écrans. Chez les enfants, troubles de l’attention, retards d’entrée dans le langage et défauts de sociabilité se multiplient et constituent un problème de santé publique

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules