Logo du site
Dossier : Internet réinvente-t-il le militantisme ?

Fracture numérique, fracture sociale

Accompagnement de personnes âgées dans une Résidence autonomie à Grenoble par Emmaüs Connect. Crédit photo : Guillaume Garczynski
Accompagnement de personnes âgées dans une Résidence autonomie à Grenoble par Emmaüs Connect. Crédit photo : Guillaume Garczynski

Une connexion vous manque et tout est dépeuplé. L’injonction sociale et administrative à maîtriser l’outil numérique est forte ; ceux qui n’y parviennent pas peuvent rapidement se replier sur eux-mêmes. La fracture numérique serait-elle un facteur de démobilisation citoyenne pour les plus vulnérables ?


Aujourd’hui, le numérique est devenu indispensable pour accéder à ses droits et à l’emploi (100 % des démarches administratives dématérialisées en 20221), mais aussi pour travailler (automatisation des outils de production) ou au quotidien (loisirs, lien social, mobilité, suivi scolaire, etc.). Les cinq millions de Français cumulant précarité sociale et précarité numérique sont mis au ban de ce nouveau continent… Les freins à l’inclusion numérique sont multiples : illettrisme, absence de compte courant ou de logement, coûts des télécommunications et du matériel, complexité de l’offre, morcellement des opportunités d’accompagnement au numérique… Aussi les personnes âgées ou handicapées, les allocataires de minima sociaux, les habitants de zones rurales ou encore les jeunes n’ayant qu’un usage récréatif d’Internet restent sur le bord du chemin. Alors même que les services publics qui s’adressent à eux communiquent de plus en plus via Internet ! C’est ce qu’on appelle la « double peine » des publics fragilisés face au tout-numérique.

Les freins à l’inclusion numérique sont multiples : illettrisme, absence de compte courant ou de logement, coûts, complexité de l’offre...

Pas de lien sans connexion

Selon une étude menée pour Emmaüs Connect2, le numérique permet d’actionner trois leviers d’insertion socio-professionnelle des personnes en difficulté : l’estime de soi, la préservation des lien

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules