Logo du site
Dossier : Internet réinvente-t-il le militantisme ?

Taïwan – Une pirate au ministère

Audrey Tang CC0 1.0
Audrey Tang CC0 1.0

Audrey Tang a commencé sa carrière politique en hackant les sites du gouvernement taïwanais pour rendre leur contenu accessible à tous. Aujourd’hui ministre du numérique, elle entend faire de l’esprit du web la base de la démocratie de son pays.


Audrey Tang naît en 1981 à Taïwan. Elle se passionne pour la programmation à 8 ans, codant sur des cahiers. Cette programmeuse de génie prend sa retraite en tant que consultante à 33 ans pour mettre son talent au service de la politique. « Notre génération est la première à s’exprimer librement après quarante ans de dictature de Tchang Kaï-chek. […] Internet et la démocratie ont évolué ensemble.1 » Audrey cherche à démocratiser la politique en lui apportant l’autogestion, la confiance dans l’intelligence collective et de meilleurs outils pour rendre possibles des espaces de parole.

Sa vision de la politique est profondément inspirée de l’esprit de partage et d’autogouvernement des pionniers du world wide web. En effet, ni institution ni gouvernement ne régulaient Internet à ses débuts. Il s’agissait d’un ensemble de protocoles conçus par des opérateurs télécoms qui s’étaient mis d’accord pour rendre disponibles leurs lignes de code sur le réseau. Quiconque souhaitant prendre part à la construction de la « toile » devenait simplement membre en s’inscrivant bénévolement aux groupes de travail. Les documents publiés donnaient lieu à de longs débats en ligne ; les décisions étaient prises par consensus, sans système de représentation, ni de chef ou de lobby. Un accord n’était trouvé que lorsque plus personne n’exprimait d’opposition. Tous partageaient le même objectif : que le code fonctionne.

Sa vision de la politique est profondément inspirée de l’esprit de partage et d’autogouvernement des pionniers du world wide web.

gOv, point de bascule de la politique taïwanaise

En 2012, un clip du gouvernement taïwanais s’attire les foudres des internautes. Il présente des citoye

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules