Logo du site
Dossier : Fécondité : un enjeu pour la planète ?

Fécondité & Église catholique : prendre position

© Jean-Louis Zimmermann / Flickr
© Jean-Louis Zimmermann / Flickr
La commission française Justice et Paix, un service de la Conférence des évêques de France, publiait, en 1994, un texte d'une grande liberté. Vingt-trois ans plus tard, ces réflexions sont toujours autant d'actualité et posent, comme horizon d'une politique démographique consciente, la parentalité responsable et la dignité des enfants.

Le magistère de l’Église catholique est de plus en plus fréquemment mis en procès1. Il lui est reproché de ne s’intéresser qu’aux couples et aux familles à l’exclusion des problèmes nationaux et mondiaux, de ne considérer comme seules morales que des méthodes de régulation des naissances compatibles avec la «  loi naturelle  », d’inviter trop inconsidérément au «  banquet de la vie  ». Dans le contexte de la Conférence de Rio et de la tenue au Bourget du rassemblement «  Terre d’avenir  » du CCFD, le président de la Conférence épiscopale française a demandé à la commission française Justice et Paix de réfléchir à la maîtrise de la croissance démographique mondiale par une maîtrise de la fécondité.

Le présent dossier s’efforce de répondre en restant au plus près possible de la question posée, celle de la maîtrise de la fécondité mondiale, telle qu’elle se présente aux responsables des peuples. C’est une partie  majeure sans doute, du contenu des politiques démographiques qui en comportent d’autres, par exemple le problème du vieillissement, la maîtrise de la mortalité, notamment infantile, par de meilleurs soins et la lutte contre les endémies. De même, il n’est pratiquement pas question ici de l’avortement. La Commission estime, en effet, que son institutionnalisation ne peut constituer un moyen défendable de politique de maîtrise de la fécondité.

L'institutionnalisation de l'avortement ne peut constituer un moyen défendable de politique de maîtrise de la fécondité.

Même s’il se donne pour objectif d’éclairer la marche à suivre pour la limitation d’une fécondité globale, à la dimension de l’humanité, un «  discours utile  » peut difficilement prétendre à l’unive

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules