Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Inégalités, un défi écologique ?

[VIDÉO] « Une fois les charges payées, il reste 58€ pour vivre. »

©RCF
©RCF
Pourquoi le Secours catholique, engagé auprès des plus pauvres et contre les inégalités, se préoccupe-t-il d'écologie ? Véronique Fayet, sa présidente, répond en ouverture du colloque "Réduire les inégalités : une exigence écologique et sociale". Et pousse un mémorable coup de gueule sur le sort réservé aux migrants à Calais.

Nous sommes le jeudi 16 février 2017 au Conseil économique, social et environnemental, à Paris. L’amphithéâtre est plein à craquer pour l’ouverture du colloque « Réduire les inégalités, une exigence écologique et sociale », organisé à l’initiative de quinze associations sous l’impulsion de la Revue Projet. L’alliance est pionnière entre des mouvements aux trajectoires, aux raisons sociales, aux sensibilités si différentes. Ensemble, ils entendent signifier que défis écologiques et sociaux ne peuvent plus être traités que conjointement.

Intervention Véronique Fayet 16 fév. 2017

J'achète Le numéro !
Inégalités, un défi écologique ?
Je m'abonne dès 3.90 € / mois
Abonnez vous pour avoir accès au numéro
Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Un héritage tentaculaire

Depuis les années 1970 et plus encore depuis la vague #MeToo, il est scruté, dénoncé et combattu. Mais serait-il en voie de dépassement, ce patriarcat aux contours flottants selon les sociétés ? En s’emparant du thème pour la première fois, la Revue Projet n’ignore pas l’ampleur de la question.Car le patriarcat ne se limite pas à des comportements prédateurs des hommes envers les femmes. Il constitue, bien plus, une structuration de l’humanité où pouvoir, propriété et force s’assimilent à une i...

Du même dossier

Des institutions garantes du temps long ? Les défis de la démocratie écologique

Happées par le temps court des médias et des mandats, nos démocraties peinent à répondre aux enjeux écologiques. Faut-il inscrire le temps long dans la Constitution ? Modifier nos institutions ? Ou, pour éviter des bouleversements irréversibles, imposer des délais à la décision et à l’action publiques ? « Les sociétés sont confrontées à une pénurie de temps, une véritable crise du temps, qui met en question les formes et les possibilités d’organisations individuelles et politiques1. »La crise éc...

Pour que d’autres puissent simplement vivre

En 2015, la fortune cumulée de 62 personnes équivaut à celle de la moitié la plus pauvre de l’humanité, selon Oxfam ! Même si la méthode de calcul peut toujours être débattue, le chiffre reflète une réalité insupportable. Si les inégalités entre pays ont reculé au cours des dernières décennies (Afrique subsaharienne mise à part), celles entre individus ont explosé – et plus encore en termes de patrimoine que de revenus. Dans des proportions certes variables selon les pays – la France se situant...

« Distribuer équitablement les revenus primaires »

Entretien - Pour l’économiste Philippe Askenazy, nous avons tort de justifier l’inégalité des revenus par les différences de productivité entre les travailleurs les plus qualifiés et les autres. L’apport de nombreux métiers à la création de valeur est sous-estimé. À la recherche d’une plus grande équité, il s’agit de faire évoluer non seulement les revenus du travail mais aussi notre rapport à la propriété foncière et intellectuelle. Le débat public tend à voir le cœur des inégalités dans l’oppo...

Du même auteur

Personne ne se sauve seul

Au Secours Catholique-Caritas France, la « révolution fraternelle » n’est pas qu’un slogan. Elle résulte d’un choix politique d’appréhender l’avenir à partir des personnes en précarité. Bien que gravée dans notre devise républicaine, la fraternité est aujourd’hui menacée. La fraternité universelle en tout cas. De plus en plus, ce sont des fraternités fragmentées, voire concurrentes, qui semblent émerger (fraterni...

Le garant de la fraternité

Nombre de questions sociales ne relèvent plus de l’échelon municipal. Les départements auraient-ils siphonné le pouvoir du maire ? Non. Car en tant qu’acteur local de référence, ce dernier doit veiller à ce que chaque citoyen accède à ses droits. Le maire est souvent le dernier recours de ceux qui se sentent oubliés. La crise des « gilets jaunes » et le grand débat ont particulièrement mis en évidence la figure emb...

Qui a peur de la participation ?

Comment dépasser les injonctions à la participation ? Pourquoi est-il si difficile de prendre en compte l’apport de chacun à la vie de la cité ? Quelles dynamiques sont à l’œuvre ? Regards croisés entre le monde associatif et le monde de la recherche. À quel moment de votre parcours vous êtes-vous intéressés à la participation ou à l’empowerment ? Comment cela se concrétise-t-il, aujourd’hui, dans votre quotidien ?Marie-Hélène Bacqué - Dans les années 2000, j’ai étudié les quartiers populaires e...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules