Logo du site
Dossier : Inégalités, un défi écologique ?

Inégalités monétaires : quelques repères

Money ! ©Thomas Galvez / FlickR
Money ! ©Thomas Galvez / FlickR

Multiples sont les visages de l’inégalité. Ainsi l’espérance de vie est de 50 ans en Sierra Leone contre 82 ans en France. Si l’on s’en tient aux inégalités monétaires :

Une tendance au resserrement des inégalités entre pays

De très grandes disparités persistent entre pays, si l’on s’attache au Pib moyen par habitant en 2015 : de 270 $ environ au Burundi à 100 000 $ au Luxembourg (en dollars US courants) ; de 600 $ pour un Centrafricain à 140 000 $ pour un Qatari, si l’on tient compte du coût de la vie en parité de pouvoir d'achat (PPA). En tendance, les inégalités entre pays ont augmenté jusqu’en 1990, avant de décroître. D’où un tableau contrasté : un habitant des États-Unis était, en moyenne, 33 fois plus riche qu’un Chinois en 1960 ; il l’est 7 fois plus en 2015 (en dollars courants). Mais aujourd’hui, il est 40 fois plus riche qu’un Ghanéen, contre 16 fois en 1960. Entre 1990 et 2015, le revenu moyen d’un Chinois (en PPA) a été multiplié par 14, celui d’un Ghanéen a triplé et celui d’un Américain a un peu plus que doublé.

Une tendance à la hausse des inégalités au sein de chaque pays

L’indice de Gini attribue 0 si tous les individus disposent du même revenu, 1 si un seul individu détient la totalité du revenu disponible. En 2012, il est à 0,26 en Suède et en République tchèque, contre 0,67 en Afrique du Sud… En moyenne mondiale, les indices de Gini ont augmenté de 3 points au cours des 25 dernières années, avec une hausse marquée en Chine et en Inde, mais un recul au Brésil. Depuis 10 ans, le Gini avoisine 0,3 en France, contre 0,4 aux États-Unis.

Fortes inégalités mondiales entre individus

Si le monde était un pays, on trouverait dans le dernier décile (10 % les plus riches), près de 70 % des Allemands et des Américains, 60 % des Français, 10 % des Russes et des Sud-Africains, 5 % des Brésiliens, 1 % des Chinois… C’est à cette échelle que les inégalités sont les plus fortes (l’indice de Gini du monde avoisine les 0,7 depuis 20 ans). Comme l’a souligné Thomas Piketty, elles sont plus frappantes encore en termes de patrimoine : entre 1987 et 2013, les plus hauts patrimoines ont progressé à un rythme autour de 6 % par an dans le monde, contre à peine 2 % pour le patrimoine moyen. La situation est telle que, selon Oxfam, en 2016, 8 personnes détiennent un patrimoine cumulé équivalent à celui de la moitié de la population mondiale la plus pauvre (contre 388 milliardaires en 2010, et 62 en 2015)1.

En France, un récent recul des inégalités de revenus mais une progression sur la durée

Entre 2003 et 2014, le niveau de vie moyen des 10 % les plus pauvres est passé d’environ 690 € à 660 €/mois, pendant que celui des 10 % les plus riches passait de 4400 € à 4700 € (avec un pic à 5100 € en 2011). En 2015, 8,8 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté (fixé à 60 % du revenu médian), un taux comparable à celui de 1970. Les 10 % les plus riches détiennent 46,6 % du patrimoine national en 2015 (contre 46 % en 2003 et 48 % en 2010) et le patrimoine des 10 % des ménages les moins dotés a diminué de 30 % entre 2010 et 2015.


Encadré réalisé par la rédaction.Sources : Banque mondiale, Branko Milanovic2, Thomas Piketty, Insee, Observatoire des inégalités.



Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Ce que l’écologie fait à la politique

Un demi-siècle après les premières alertes scientifiques, l’écologie a bel et bien trouvé un débouché politique : de nouvelles instances, de nouveaux partis sont régulièrement mis sur pied. Mais pour faire advenir des changements politiques à la hauteur des enjeux, c’est notre cadre de pensée qu’il nous faut révolutionner. 1 « Écologisation » du politiqueLes enjeux écologiques sont désorm...

L’envol de la chouette

Le confinement mis en place pour contenir l’épidémie s’est traduit par toute une série de restrictions : limitation des déplacements, couvre-feu, port du masque… Comme les secouristes de haute montagne, nos comportements étaient dictés par une injonction à ne pas penser pour éviter une chute fatale. Un vent de liberté souffle à présent et l’on se réjouit de retrouver, petit à petit, nos libertés suspendues.Mais n’avançons-nous pas en terrain miné ? L’histoire nous enseigne que c’est dans les te...

Du même dossier

Allemagne : pas de transition énergétique sans les citoyens

Les débats sur la transition énergétique se focalisent souvent sur les aspects techniques et économiques. Mais pour opérer un tel virage, encore faut-il veiller au soutien dont il bénéficie chez les citoyens. Retour sur l’expérience allemande. Depuis le début des années 2000, le tournant énergétique allemand fait figure de pionnier. La décision de sortie du nucléaire à l’horizon 2023 cristallise les débats, mais l’ambition est bien plus large. L’Allemagne vise à réduire, à l’horizon 2050, ses ém...

Inégalités & écologie [2/5] Qu'en dit Jean-Luc Mélenchon ?

Que proposent les candidats à l'élection présidentielle pour que les habitants de notre pays et de notre monde « vivent bien dans les limites de notre maison commune » ? Nous avons posé la question à Liêm Hoang Ngoc, représentant de La France Insoumise. Ce samedi 18 février 2017, 350 personnes étaient réunies la clôture du colloque « Réduire les inégalités, une exigence écologique et sociale ». C’est une fanfare qui ouvre les débats : les associations voulant signifier par-là que la perspective ...

Éradiquer toute tolérance envers les inégalités

Les pauvres ? Ils le méritent bien. De même, les riches seraient récompensés de leur talent... Imposture idéologique, quand le niveau de revenus dépend avant tout du pays et du milieu où l'on naît ! Quel rôle l'école peut-elle jouer pour délégitimer la méritocratie, qui fait le lit des inégalités ? Dans les démocraties comme la nôtre, les êtres humains sont déclarés égaux. Accepter que leur sort soit si inégal exige donc de mobiliser un discours de justification. Pour cela, c’est ce que les pers...

Du même auteur

La Revue Projet recrute !

La Revue Projet recherche un·e alternant·e chargé·e de communication et marketing pour piloter la campagne promotionnelle autour de sa série politique. Depuis décembre 2019, la Revue Projet travaille sur une série de six dossiers qui interrogent les fondements et l’état de notre démocratie. Les deux derniers numéros sortiront en octobre 2021 et février 2022, quelques mois avant la présidentielle. Descriptif du poste :Sous la responsabilité de la cheffe de proje...

Repenser les inégalités face au défi écologique

Lutter contre les inégalités est le leitmotiv de bien des mobilisations. Mais la finitude de notre planète oblige à renouveler la réflexion. Une tâche à laquelle s’est attelé, avec la Revue Projet, un groupe d’associations, syndicats et chercheurs de sensibilités variées. D'où un texte fort, qui refuse d’opposer enjeux sociaux et environnementaux et qui inspire le colloque « Réduire les inégalités, une exigence écologique et sociale » (16 au 18 fév. 2017). Notre monde doit faire face simultanéme...

Colloque : Réduire les inégalités, exigence écologique et sociale

Notre monde doit faire face simultanément à des défis écologiques inédits et à une explosion des inégalités. Alors faut-il choisir son combat ? Notre génération contre celles à venir ? Sauver la planète ou les pauvres ? Avec quinze associations partenaires, la Revue Projet vous invite au colloque : Réduire les inégalités : une exigence écologique et sociale ?Du 16 au 18 février 2017 au Conseil économique social et environnemental (CESE), 9 place d’Iéna, 75016 Paris.Attention : clôture des inscri...

1 Objets d’un légitime débat méthodologique, ces chiffres n’en sont pas moins, pour l’économiste Jean Gadrey, « défendables et honnêtes : ils sont transparents sur la méthode s’appuient sur les meilleures sources disponibles à ce jour ».

«Sur la richesse des 1 % : les chiffres d’Oxfam sont-ils bidon ? », à lire sur le blog de Jean Gadrey, 21 janvier 2015

2 « Trends in global income inequality and their political implications», conférence à la Stockholm School of Economics, septembre 2014.

Branko Milanovic , «Global Income Inequality in Numbers : in History and Now», Global Policy, Volume 4, mai 2013.


Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules