Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : La fraternité, une contre-culture ?

[VIDÉO] La diaconie : « Permettre aux pauvres de se sentir en famille dans l’Église »


Diacre, diaconie, Diaconia… Pour l’Église catholique française, l’année 2013 a été marquée par le grand rassemblement à Lourdes les 9, 10 et 11 mai 2013, de plus de 12 000 personnes, dont un quart en situation de grande pauvreté. Ce rassemblement, préparé de longue date dans de nombreuses paroisses et dans les mouvements d’Église engagés auprès des plus fragiles, a pris pour nom « Diaconia 2013 ». Mais la diaconie, c’est quoi ?

Dans cet entretien filmé, Gilles Rebèche, diacre dans le Var, un département pionnier de la dynamique Diaconia, nous explique en quoi consiste la diaconie et comment elle se vit localement, au quotidien. La diaconie s’incarne dans des initiatives quotidiennes. Elle « fait de l’ambiance » pour permettre aux plus pauvres de se sentir membre à part entière de l’Église, elle en évangélise les pratiques quotidiennes « pour devenir toujours plus humain ». Le « diacre », quant à lui, est au service de cette diaconie.

Cet entretien a été diffusé dans le cadre du colloque « Les chrétiens dans le débat public » organisé par les Facultés jésuites de Paris - Centre Sèvres, en octobre 2013.


Diaconie: quand l'Eglise parle en écoutant les... par cerasvideo

À l’occasion de Diaconia 2013, Aurore Chaillou a accompagné, pour la Revue Projet, le travail préparatoire et la prise de parole d’un groupe de migrants : Place et parole des migrants. Un article à retrouver lire sur notre site et à retrouver dans la Revue Projet (n°336-337, oct.-déc. 2013) : « Faire une place aux migrants, un pari osé ! ».

J'achète Le numéro !
La fraternité, une contre-culture ?
Je m'abonne dès 3.90 € / mois
Abonnez vous pour avoir accès au numéro
Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Aux origines du patriarcat

On entend parfois que le patriarcat serait né au Néolithique, près de 5 000 ans avant notre ère. Avant cela, les femmes auraient été libres et puissantes. Les données archéologiques mettent en doute cette théorie. De très nombreux auteurs, de ce siècle comme des précédents, attribuent la domination des hommes sur les femmes à l’essor de l’agriculture, lors du Néolithique. Cette idée est largement reprise dans les médias, qui p...

Du même dossier

« Le courage des autres nous donne de l’espérance »

L’Église professe l’option préférentielle pour les pauvres. Mais, arrêtons-nous un instant : où sont les plus fragiles dans nos églises ? Quelle place leur réserve la vie de nos paroisses ? Dans plusieurs diocèses de France, des groupes réunissant des personnes isolées ou en situation de fragilité font une expérience rare et à bien des égards prophétique.Les groupes de partage « Solidarité quartiers » du diocèse de Cambrai en sont un bel exemple. Depuis 1998, des chrétiens ont réuni autour d’eu...

Écrire ses galères

Exister ! Exister par ce que j’écris, par ce que je dis, par ce que je vaux à tes yeux. Parce que j’ai des frères. Une leçon de vie lumineuse, tirée d’ateliers d’écriture avec des personnes en galère. « La souffrance enfante les songesComme une ruche ses abeillesL’homme crie où son fer le rongeEt sa plaie engendre un soleilPlus beau que les anciens mensonges »– Louis Aragon, extrait de la préface des PoètesDélégué du Secours catholique dans l’Eure pendant huit ans, j’ai eu la chance d’animer des...

Une utopie pour retisser du lien

Dans une société où l’important est d’être vu, mais qui fragilise les liens, les demandes de fraternité se multiplient. Cette fraternité, fondement de la vie en commun chez les Grecs anciens, corollaire de l’unicité de la famille humaine dans la Bible, trouve difficilement une traduction politique. Mais elle ouvre à une reconfiguration des relations sociales abîmées par l’indifférence. Les « appels à la fraternité » se multiplient, sans que l’on cerne vraiment les raisons d’un tel engouement. Ca...

Du même auteur

Créer de la proximité : un défi collectif

Santé, logement, revenu de solidarité… Aujourd’hui, en France, des millions de personnes en précarité peinent à accéder à leurs droits. Le fossé entre ces personnes et l’action publique se creuse. Parmi celles qui pourraient toucher le RSA, 34 % ne le perçoivent pas. Ce constat, partagé par le Conseil d’État1 et les acteurs associatifs, appelle à recréer de la proximité avec les personnes en précarité. C’est le défi de l’« aller vers ».L’expression désigne, pour les acteurs de l’action sociale,...

L’aide sociale reprend la rue

Près de Lille, l’association La Sauvegarde du Nord tente de sortir Claude, Radhouane ou Mario de la rue. Si les « permanences camion » et les maraudes à vélo permettent la rencontre, une maison à la campagne leur offre le répit nécessaire pour envisager d’autres possibles. Claude, 42 ans, yeux bleus et sourcils broussailleux, vient à Houplin pour être tranquille. Depuis sept mois, il vit dans une tente, à Loos, près de Lille. Il a...

Un camping-car pour faire du lien

En Indre-et-Loire, un camping-car, le Bureau itinérant et solidaire, va à la rencontre des gens du voyage pour les aider à accéder à leurs droits. Une solution associative essentielle, que les services publics devraient reprendre à leur compte. Comment est née l’idée de ce Bureau itinérant et solidaire (BIS) ?Romain Crochet – Après la crise du Covid-19, nous avons répondu à un appel à projets dans le cadre du plan gouvernemental France relance. On y a vu...

Vous devez être connecté pour commenter cet article

2 réactions pour « [VIDÉO] La diaconie : « Permettre aux pauvres de se sentir en famille dans l’Église » »

Bertrand Hériard
23 October 2013

Un document exceptionnel pour comprendre les racines profondes de l'opération Diaconia 2013 !

22 October 2013

instructif!

* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules