Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : François, la fraternité sans frontières ?

La fraternité a-t-elle des frontières ? Introduction

© Lola Chupin / JRS France
© Lola Chupin / JRS France

Lors d’un récent voyage, le pape François appelait les Hongrois à rester à la fois « ancrés et ouverts, enracinés et respectueux ». Son message s’inscrit clairement dans la continuité de sa dernière encyclique Fratelli tutti, où il défend une conception de la fraternité en prise avec les défis mondiaux, notamment les migrations. Une réflexion politiquement foisonnante et ambitieuse qui s’inspire, dans une large mesure, de la parabole évangélique du bon Samaritain.

Si beaucoup se sont réjouis de son appel à une fraternité universelle invitant à l’accueil de l’étranger, d’autres, y compris dans les rangs des catholiques, ont dénoncé une politique migratoire utopique qui ne respecterait pas les réalités nationales. Parmi eux, des intellectuels se mobilisent dans le paysage médiatique français, revendiquant notamment leur propre lecture de la parabole du bon Samaritain – qui ne viserait qu’une morale personnelle. Sans les mettre sur un même niveau, citons Pierre Manent, Rémy Brague, Chantal Delsol…

Comment dépasser l’opposition entre fraternité universelle et attachement à une identité nationale ?

Cette controverse, parfois véhémente et qui dépasse largement la sphère médiatique et intellectuelle, nous semble significative et particulièrement importante à l’approche de l’élection présidentielle. Les migrations, souvent associées à la montée de l’islamisme, soulèvent des peurs et des questions légitimes. Quel rôle peut tenir dans ces débats la référence à la Bible ? Est-il justifié d’établir une frontière étanche entre ce qui relèverait de la morale privée et du domaine politique ? Comment dépasser l’opposition entre fraternité universelle et légitime attachement à une identité nationale ?

Pour explorer ces questions, ce dossier a été préparé en partenariat avec le Centre Sèvres-Facultés jésuites de Paris et JRS France. Dans une première partie, la parole est donnée à un théologien, un exégète, un historien et trois philosophes. Les politiques migratoires, au cœur d’enjeux internationaux, nous renvoient à une tension difficile entre universalisme, particularisme et pluralisme.

La deuxième partie, fidèle à la ligne éditoriale de la Revue Projet, apporte un éclairage à partir de l’expérience d’acteurs de terrain. La pensée sociale de l’Église ne se limitant pas à un corpus de textes et de valeurs surplombantes, il importe de prendre au sérieux les expérimentations démocratiques portées par « le bas », très concrètement et au quotidien, dans les relations interpersonnelles de l’hospitalité et de la solidarité.

Prendre à bras-le-corps la question des frontières, le rôle de l’État et nos manières d’envisager la vie ensemble : voilà ce à quoi ce dossier nous appelle. Une invitation finalement, comme nous le propose Olivier Abel, à penser et à vivre une fraternité biblique et républicaine.

Sommaire du dossier

Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Religion et conflits

Resumé Quand la religion est phagocytée par la menace et la peur, elle ne peut plus se mettre à distance de la violence souveraine. Existe-t-il des conflits à proprement parler religieux ? A priori, on serait tenté de répondre de manière affirmative au vu des incidents sanglants qui opposent des groupes et des communautés, se réclamant, de par le monde, de leurs croyances religieuses pour défendre et promouvoir des intérêts politiques. L’actualité internationale évoque avec constance ces guerres...

Du même dossier

Parabole subversive

« Qui est mon prochain ? » La parabole du bon Samaritain invite les chrétiens à se poser cette question centrale et difficile. Si l’interprétation du pape François appelle à une fraternité universelle, d’autres estiment qu’elle ne saurait s’appliquer aux États. La place donnée à la parabole du bon Samaritain par le pape François ne se réduit pas au deuxième chapitre de l’encyclique Fratelli tutti, où il en dével...

Mémoire d'exil

Au-delà des préceptes bibliques, les protestants font de l’accueil de l’étranger une priorité absolue. Les temps où eux-mêmes étaient en exil ne sont pas si lointains, et l’avenir exigera de savoir vraiment « agrandir la tente ». « Qu’as-tu fait de ton frère ? » C’est la question brûlante posée par Dieu à Caïn (Genèse 4, 9-10) alors qu’il vient de tuer son frère Abel. Ne nous est-elle pas adressée à nous, chrétiens d’a...

Pour une politique de la fraternité

À l’approche de l’élection présidentielle, alors que l’instrumentalisation du message évangélique à des fins politiques menace directement l’État de droit, l’instauration d’une véritable politique de la fraternité constitue pour l’avenir un défi majeur. 1 L’Évangile à la carteCe dossier invite à prendre au sérieux la parabole du bon Samaritain qui, reconnaissons-le, se prête à une plur...

Du même auteur

Pour une politique de la fraternité

À l’approche de l’élection présidentielle, alors que l’instrumentalisation du message évangélique à des fins politiques menace directement l’État de droit, l’instauration d’une véritable politique de la fraternité constitue pour l’avenir un défi majeur. 1 L’Évangile à la carteCe dossier invite à prendre au sérieux la parabole du bon Samaritain qui, reconnaissons-le, se prête à une plur...

L’Ordre et la Compagnie

Entre vœux d’obéissance et vie fraternelle, un jésuite et un dominicain discutent gouvernance et prise de décision. Mise en relief de deux modèles communautaires. Dans les constitutions dominicaines rédigées au début du XIIIe siècle, quelle distinction est faite entre gouvernance et décision ?Jean-Jacques Pérennès – Bien sûr, on ne parlait pas en ces termes au Moyen Âge. Néanmoins, à la naissance des ordres mendiants, au XIIIe siècle, la question de la gou...

L'énigme du pardon

Enquêter en terrain difficile. 1994, Musha, une bourgade au Rwanda. Quelques jours après les fêtes de Pâques, qu’avaient célébrées ensemble paroissiens tutsis et hutus, près de 6 000 tutsis furent massacrés par leurs voisins dans l’église où ils étaient venus se réfugier. Dix ans après, comment rédiger une monographie de ce massacre ? Dans quelle mesure est-il possible à un étranger de saisir des éléments de la vie sociale après le génocide ?Benoît Guillou, rédacteur en chef de la Revue Projet,...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules