Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : François, la fraternité sans frontières ?

Migrations : le cap du pape


Avec Fratelli tutti, le CCFD-Terre solidaire a vu son engagement de quarante ans sur les migrations renforcé dans sa trajectoire. Il s’agit non seulement de défendre les droits des exilés, mais, plus encore, d’être les forces d’un changement de cap pour d’autres politiques migratoires possibles.


Engagé sur les questions de migrations depuis 1976, le CCFD-Terre solidaire, organisation de solidarité internationale, compte aujourd’hui plus de soixante partenaires œuvrant en faveur des droits des exilés en France et dans le monde. L’association trouve aujourd’hui une inspiration particulière dans la parole du pape François. Le premier voyage de ce dernier, sur l’île de Lampedusa (Italie), était un hommage aux hommes et aux femmes disparus de la Méditerranée. Depuis, il n’a cessé de nous appeler à prendre position pour encourager l’accueil et l’intégration des personnes migrantes.

À travers Fratelli tutti, François mobilise le principe de fraternité universelle. Non seulement pour nous pousser à une transformation individuelle, mais aussi pour que nous construisions collectivement d’autres cadres de société, dans lesquels la nationalité ne servirait plus de motif à des politiques de négation de notre commune dignité humaine.

Le CCFD-Terre solidaire entend répondre à l’appel du pape par une stratégie global.

Le CCFD-Terre solidaire, acteur de changement via son réseau de partenaires et bénévoles et à travers la construction d’une parole politique forte, entend répondre à l’appel du pape par une stratégie globale fondée sur quatre verbes :

Promouvoir une gouvernance alternative des migrations. À contre-courant des politiques imposées par les États du Nord de fermeture et d’externalisation des frontières, celle-ci prendrait en compte la parole des Suds et s’appuierait sur l’expérience des acteurs locaux – villes et société civile – en vue d’accompagner les migrations de façon globale, juste, adaptée et coordonnée ;

Protéger les plus vulnérables dans l’exil, notamment les femmes, les mineurs, les jeunes et les défenseurs des droits ;

Accueillir dignement, en accompagnant les acteurs de l’aide d’urgence (comme les Maisons de migrants, du Sahel à la France) et en soutenant l’appel à une régularisation inconditionnelle et pérenne des exilés pour mettre fin à un cadre de non-droit ;

Intégrer les personnes migrantes accueillies en mettant en avant l’opportunité de la rencontre interculturelle et le rôle des exilés comme acteurs du changement que nous appelons.

Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Religion et conflits

Resumé Quand la religion est phagocytée par la menace et la peur, elle ne peut plus se mettre à distance de la violence souveraine. Existe-t-il des conflits à proprement parler religieux ? A priori, on serait tenté de répondre de manière affirmative au vu des incidents sanglants qui opposent des groupes et des communautés, se réclamant, de par le monde, de leurs croyances religieuses pour défendre et promouvoir des intérêts politiques. L’actualité internationale évoque avec constance ces guerres...

Du même dossier

Pour une politique de la fraternité

À l’approche de l’élection présidentielle, alors que l’instrumentalisation du message évangélique à des fins politiques menace directement l’État de droit, l’instauration d’une véritable politique de la fraternité constitue pour l’avenir un défi majeur. 1 L’Évangile à la carteCe dossier invite à prendre au sérieux la parabole du bon Samaritain qui, reconnaissons-le, se prête à une plur...

Parabole subversive

« Qui est mon prochain ? » La parabole du bon Samaritain invite les chrétiens à se poser cette question centrale et difficile. Si l’interprétation du pape François appelle à une fraternité universelle, d’autres estiment qu’elle ne saurait s’appliquer aux États. La place donnée à la parabole du bon Samaritain par le pape François ne se réduit pas au deuxième chapitre de l’encyclique Fratelli tutti, où il en dével...

L’Église et les nations

Il n’est pas rare que l’Église soit instrumentalisée et érigée en gardienne des traditions nationales. Elle est pourtant universelle, dès ses origines. Si elle défend l’attachement des peuples à leurs racines, c’est pour mieux s’ouvrir et accueillir l’étranger. C’est l’une des grandes spécificités de la Bible, la tradition religieuse du peuple d’Israël, de commencer par la création du monde et non par cel...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules