Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Le vrai pouvoir des maires

Municipales, la bonne échelle ? Introduction

© Arnaud Roiné
© Arnaud Roiné

Les maires demeurent les représentants politiques les plus appréciés des Français. Le niveau de confiance à leur égard reste le plus élevé (71 %), bien avant tous les autres élus, locaux ou nationaux. « Les raisons de ce plébiscite tiennent à un ensemble d’éléments, alliant proximité et exemplarité. Quelle que soit la taille de la commune, les quatre premières qualités attendues d’un maire sont l’honnêteté (40 %), le respect des promesses (19 %), la proximité (18 %) et la compétence (14 %)1 ».
Dans un contexte de défiance à l’égard des politiques, la popularité de la figure du maire témoigne d’un espace où la démocratie garde tout son sens. Ces chiffres nous invitent aussi à prendre au sérieux la dimension spatiale. Un quartier, une usine, un terrain de football ou une paroisse renvoient à une histoire personnelle ou familiale. Loin de composer les éléments d’un simple décor, ces lieux demeurent des points d’ancrage et d’attachement.
Face à ce constat, explorons cette hypothèse : l’échelle municipale est-elle à privilégier pour oxygéner l’action publique ? Les politiques du proche seraient-elles plus inclusives et efficaces ? Comment appréhender alors les élections municipales de 2020 ?

Non seulement la question de la bonne échelle se complique, mais, plus généralement, ce sont les manières de faire la ville qui sont en pleine recomposition

Ancien maire de Grande-Synthe, Damien Carême nous parle du pouvoir réel de l’équipe municipale sur des sujets aussi importants que l’écologie sociale et les migrations. Un reportage à Saillans, village de la Drôme, relate la manière dont des habitants inventent une nouvelle forme de démocratie.
Pour autant, un des enjeux majeurs du scrutin municipal se situe aujourd’hui au niveau des intercommunalités. Ce mot quelque peu abscons évoque un millefeuille administratif. Devant l’obligation de réduire les dépenses publiques, les 35 294 communes que compte la France se sont regroupées en ensembles intercommunaux au nombre de 1 263 en 2018. Cette nouvelle organisation du territoire, qui n’est pas sans susciter craintes et critiques, nous conduit à décrypter les relations entre les communes et leur intercommunalité. Non seulement la question de la bonne échelle se complique, mais, plus généralement, ce sont les manières de faire la ville qui sont en pleine recomposition.

Les prochaines élections, en mars 2020, permettront enfin d’évaluer dans quelle mesure le mouvement des « gilets jaunes » investira la politique locale. Quant aux jeunes de l’association Tous Élus, l’échelon municipal représente à leurs yeux « la marche la moins haute pour entrer en politique ». Après un dossier sur le débat, la Revue Projet vous invite à prolonger la réflexion engagée dans le cadre de sa série « Réinvestir la démocratie » (2019/2022).

Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Du même dossier

Jouy-en-Josas. Récit édifiant d’un projet furtif

Une municipalité favorable, des opérations d’insertion réussies, des locaux vacants : tous les éléments étaient réunis pour que s’implante un centre de formation pour réfugiés. Pourtant, ce projet a été abandonné… Jouy-en-Josas : la ville de 8 000 habitants, située en Île-de-France, est surtout connue pour accueillir l’école de commerce HEC ainsi que l’Institut national de la recherche a...

L’intercommunalité, l’autre enjeu des municipales

Peu de citoyens savent que, lors des élections dites « municipales », ils élisent aussi les conseillers communautaires, qui siégeront à l’intercommunalité. Un paradoxe et un risque démocratique au regard de la place de premier plan qu’occupe aujourd’hui cet échelon dans la mise en œuvre des politiques publiques locales… En mars 2020, les citoyens se rendront aux urnes afin de désigner leurs représentants ...

Être maire, « la plus compliquée et la plus belle des fonctions »

Longtemps maire de Grande-Synthe (Hauts-de-France), Damien Carême est aujourd’hui député européen. Évoquer ce changement d’échelle, c’est interroger la capacité d’agir de nos élus et parler du vrai pouvoir des maires… Comment voyez-vous la fonction du maire comme élu politique ?Le maire est l’élu qui bénéficie encore aujourd’hui d’une confiance importante auprès de sa population. Il ne doit ni la tromper, ni en...

Du même auteur

Décider ensemble

Et si les Français étaient davantage impliqués dans les prises de décision ? Pour ce cinquième volet de notre série politique, nous souhaitons explorer les difficultés, mais aussi les avancées d’un processus de décision inclusif, voire participatif. Cette question représente la clé de voûte de l’édifice démocratique. Ne rien décider, et finalement laisser faire les choses, n’est-ce pas rester dans l’illusion de sa toute-puissance ? Inversement, la tentation autoritaire ne peut que renforcer la ...

Démocratie sous pandémie

La pandémie de Covid-19 a bouleversé l’équilibre traditionnel des institutions. En France comme dans de nombreux pays, la déclaration de l’état d’urgence s’est accompagnée d’une concentration des pouvoirs entre les mains de l’exécutif. Entretien avec Jean-Paul Gaudillière, spécialiste du gouvernement de la santé. Face à l’ampleur et la durée de la pandémie, comment s’organisent les circuits ...

L’envol de la chouette

Le confinement mis en place pour contenir l’épidémie s’est traduit par toute une série de restrictions : limitation des déplacements, couvre-feu, port du masque… Comme les secouristes de haute montagne, nos comportements étaient dictés par une injonction à ne pas penser pour éviter une chute fatale. Un vent de liberté souffle à présent et l’on se réjouit de retrouver, petit à petit, nos libertés suspendues.Mais n’avançons-nous pas en terrain miné ? L’histoire nous enseigne que c’est dans les te...

1 Deuxième enquête de l’Observatoire de la démocratie de proximité, Association des maires de France et Sciences Po, Cevipof, Martial Foucault, juillet 2019.


Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules