Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Le vrai pouvoir des maires

La révolution municipale

En 1790 sont organisées les premières élections municipales françaises. Cet échelon devient décisif pour l’« apprentissage de la démocratie » : c’est historiquement à ce niveau que s’imposent progressivement les idées républicaines.


Le constat est partagé depuis longtemps par les historiens : si l’idée démocratique et républicaine n’avait emporté l’adhésion que dans les grands centres urbains, dont Paris, elle ne se serait jamais imposée dans une France restée majoritairement rurale jusqu’au milieu du XXe siècle. La participation politique sous ses différentes formes s’est largement développée depuis la fin du XVIIIe siècle au sein d’un espace municipal démultiplié à l’échelle de plusieurs dizaines de milliers de communes maillant le territoire français.

Moins célèbre que le 14 juillet ou la nuit du 4 août, la révolution municipale, réplique des événements versaillais et parisiens dans les provinces françaises, fait partie des événements qui justifient le choix de l’année 1789 comme entrée dans le monde politique contemporain. Marquée par la prise de contrôle populaire ou bourgeoise des pouvoirs locaux et donnant lieu à l’organisation de mini-gouvernements provisoires, cette révolution se voit consacrée par la loi du 14 décembre 1789, transformant les paroisses françaises en 44 000 communes. Celles-ci, quelle que soit leur taille, partagent la même structure d’organisation et, surtout, s’appuient toutes sur le principe électif qui permet aux citoyens de choisir leur conseil communal, leur maire et leur procureur.

Premières élections de la Révolution, les municipales de janvier-février 1790 sont marquées par un grand succès pour ce qui est de la participation.

Premières élections de la Révolution, les municipales de janvier-février 1790 sont marquées par un grand succès pour ce qui est de la participation. Le maire devient l’incarnation de la nouvelle société où les pouvoirs échappent aux ordres privilégiés pour émaner désormais du choix du plus grand nombre. C’est même au sein de ces nouvelle

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules