Logo du site
Dossier : Le vrai pouvoir des maires

Saillans, les habitants au pouvoir

Promenades citoyennes, ateliers, réunions publiques… Les habitants ont activement pris part à la révision du Plan local d’urbanisme de la municipalité, en 2016. © Mairie de Saillans
Promenades citoyennes, ateliers, réunions publiques… Les habitants ont activement pris part à la révision du Plan local d’urbanisme de la municipalité, en 2016. © Mairie de Saillans

À cinquante kilomètres au sud-est de Valence, les Saillansons expérimentent la démocratie directe : depuis les dernières élections municipales, un quart d’entre eux a participé aux décisions. Mais prendre le pouvoir et renverser les habitudes ne s’est pas fait en un jour.


Il est 14 heures sur la place du marché de Saillans, les dernières pièces de monnaie s’échangent. « Je remballe ! », annonce celui qu’on appelle Fanfan, derrière son stand de fromage. Sa femme et ses enfants l’attendent à la maison pour le repas du dimanche, il discute encore quelques minutes : « On prend part aux décisions qui concernent le marché. Avant on payait sa place chaque dimanche, maintenant par trimestre. Ça nous revient moins cher. Dans une mairie normale, les décisions sont prises sans les habitants. On met un bulletin dans une urne pendant les élections et puis c’est tout ! Ici, non. »
Avec seulement 1 200 habitants, le village est devenu un emblème de démocratie locale. En 2010, le maire annonce l’implantation d’un supermarché Casino dans la zone artisanale. Saillans est l’un des rares villages de la vallée à avoir conservé ses commerces, deux boulangeries, une boucherie, deux épiceries, un coiffeur, un petit Casino, un tabac-presse, une pharmacie.
La contestation de cette implantation fédère les habitants autour d’une association nouvelle, « Pays de Saillans vivant »… et le projet de grande surface est abandonné. De cet élan naît « Autrement pour Saillans, tous ensemble ! », une liste collégiale « sans candidat » et pour laquelle se rassemblent plusieurs centaines d’habitants. La liste est élue aux élections municipales de 2014. Un maire est tiré au sort et douze conseillers entrent pour la première fois à la mairie.

« On en avait marre d’être gouverné par des élites. » Les nouvelles règles de fonctionnement reposent sur un premier grand principe : la collégialité.

Un habitant se souvient : « On en avait marre d’être gouverné par des élites. » Les nouvelles règles de fonctionnement reposent sur un premier grand principe : la c

Cet article est réservé aux abonné.e.s

vous pouvez l'acheter à l'unité ou par Dossier
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

Revue-Projet.com offre l'accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules