Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : L’éducation a-t-elle un genre ?

Genre, sexe et violences Quelques chiffres à connaître

 © iStockphoto.com/Marcos Calvo
© iStockphoto.com/Marcos Calvo
Il n’est pas rare que les notions de violence, de sexe et de genre soient liées entre elles, un fait parfois accentué par la démocratisation d’Internet auprès des jeunes générations. Les statistiques suivantes permettent de se rendre compte de rapports de causalité parfois sous-estimés.

Les violences contre les femmes

Les enquêtes de l’Insee montrent qu’être femme et jeune surexpose aux violences1. Les injures proférées contre les femmes sont sexistes une fois sur trois, contre moins d’une fois sur vingt chez les hommes. En France, hors du ménage, une femme sur cinq âgée de 18 à 29 ans a essuyé des injures, une sur dix a subi des caresses et des baisers non désirés et autant des menaces. Pour les délits plus graves, 4 % d’entre elles ont subi une agression physique et 2 % un viol (contre moins de 1 % en moyenne pour l’ensemble de la population).

Des familles au cœur de la violence

Sur une année, on estime que 93 000 femmes âgées de 18 à 75 ans ont été victimes de viols et/ou de tentatives de viol et que 225 000 femmes ont été victimes de violences conjugales graves. Parmi celles-ci, 1 sur 6 a déposé plainte. 88 % des 110 000 victimes déclarées de violence en 2016 sont des femmes et pour 70 % d’entre elles, ces violences sont le fait de leur partenaire ou ex-partenaire.

En France, 145 000 enfants vivent dans un foyer où une femme a déclaré être victime de violences physiques et/ou sexuelles de la part de son conjoint ou ex-conjoint. 42 % de ces enfants ont moins de 6 ans. La prévalence des violences au sein du couple est identique en milieu rural et en milieu urbain.

L’âge du premier rapport sexuel

Aucune évolution significative des indicateurs n’est observée depuis quarante ans pour l’âge médian2 lors du premier rapport sexuel3 : 17,6 ans pour les filles et 17 ans pour les garçons, sans différence notable selon le milieu social. 33 % des filles et 23 % des garçons auront leur premier rapport après 19 ans. Si dans les années 1960, le premier rapport sexuel d’un homme sur cinq se faisait avec une prostituée, en 2007, cela était devenu rarissime. Quand la grande majorité des personnes interrogées déclarent avoir souhaité ce premier rapport « à ce moment-là », les jeunes filles reconnaissent plus souvent avoir eu un rapport non désiré (11 % contre 7 %), voire y avoir été forcées (1,7 % contre 0,3 % pour les garçons).

L’annonce de l’homosexualité

Selon une étude scientifique allemande, près d’un(e) adolescent(e) homosexuel (le) 4 sur cinq (18 %) affirme avoir tenté au moins une fois de mettre fin à ses jours. À l’annonce de leur homosexualité, plus de 50 % se sont heurtés à une réaction négative de la part de leur environnement familial et 2 sur 3 ont subi des violences verbales, voire physiques au sein de leur famille5.

Internet, sexe et harcèlement

12 % des jeunes affirment avoir été harcelés ou agressés sur Internet ou sur les réseaux sociaux : les filles plus souvent (13 %) que les garçons (11 %) 6. Notons qu’un quart des 18-22 ans estiment passer plus de cinq heures par jour sur les réseaux sociaux, 10 % y consacrant plus de huit heures chaque jour. 34 % voient des images sur Internet ou à la télévision qui les choquent ou leur font peur. 21 % des jeunes (dont 15 % des 14-17 ans) regardent de la pornographie au moins une fois par semaine et 9 % en ont une consommation quotidienne.

Nota bene : Les statistiques touchant à l’intimité sont à prendre avec des pincettes. Elles ne peuvent provenir que de sondages dont les réponses ne sont pas vérifiables. Quelles que soient les techniques pour assurer l’anonymat des réponses, elles ne suppriment pas les biais de compréhension des questions (les « violences sexuelles » ont-elles la même définition pour tous ?) ou l’évolution des définitions (la définition légale du viol a évolué au cours des années).

Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Aux origines du patriarcat

On entend parfois que le patriarcat serait né au Néolithique, près de 5 000 ans avant notre ère. Avant cela, les femmes auraient été libres et puissantes. Les données archéologiques mettent en doute cette théorie. De très nombreux auteurs, de ce siècle comme des précédents, attribuent la domination des hommes sur les femmes à l’essor de l’agriculture, lors du Néolithique. Cette idée est largement reprise dans les médias, qui p...

Du même dossier

Faut-il sortir du genre ?

Naître fille ou garçon revient aujourd’hui à se voir assigner un rôle social qui, du fait des contraintes qu’il induit, peut se révéler pesant. Serait-il possible de dépasser cette « tyrannie du genre », pour laisser à chacun la liberté de se définir ? Parlons du genre !« Pour débattre sereinement du genre, il importe d’accepter que se confrontent des visions différentes de ce que faire société veut dire....

Comment éduquer à la relation au collège et au lycée ?

Comment aider des adolescents et des adolescentes à entrer sereinement en relation, à l’âge où ils se découvrent et découvrent l’autre ? C’est le défi auquel sont confrontés celles et ceux qui interviennent en « éducation affective, relationnelle et sexuelle ». Partage d’expériences. Parlons du genre !« Pour débattre sereinement du genre, il importe d’accepter que se confrontent des visions différentes de ce que faire société veut dire. C’est ce que nous avons voulu faire avec ce numéro. » Auror...

Orientation professionnelle : liberté, égalité, mixité !

Il existe encore des métiers où l’on trouve près de 100 % de femmes et d’autres 100 % d’hommes. Or l’égalité entre les unes et les autres passe par la mixité des carrières et des filières. Faire advenir cette mixité nécessite de s’interroger en profondeur sur les facteurs responsables de cette situation. Parlons du genre !« Pour débattre sereinement du genre, il importe d’accepter que se confrontent des visions différentes de ce que faire société veut dire. C’est ce que nous avons voulu faire av...

Du même auteur

Imposture du Nimby

L’adoption de la loi « immigration » par le Sénat et le Parlement français, le 19 décembre 2023, a été vécue comme un séisme par l’équipe du Ceras et de la Revue Projet. Avec soixante associations regroupées dans le Pacte du pouvoir de vivre, elle a dénoncé ce vote qui « a fait sauter des digues républicaines majeures et tourne le dos aux valeurs de la République en s’appuyant sur les idées portées par l’extrême droite ».Cette loi est « synonyme d’exclusion et d’atteinte aux droits notamment po...

On n’enferme pas l’eau

Pourquoi le projet des méga-bassines de Sainte-Soline a-t-il généré tant de violences ? Cette question, je l’ai entendue maintes fois. Pour tenter d’y voir clair, je me suis plongé dans le livre de Franck Galland, Guerre et eau. L’eau, enjeu stratégique des conflits modernes (Laffont, 2021). Cet ouvrage, écrit par un expert en stratégie militaire, m’a évoqué le mouvement des « enclosures », ou appropriation des communaux, à la fin du XVIe siècle, en Angleterre.Avant les enclosures, les terres a...

« Des compétences pour accueillir le monde »

Par son extrême diversité, la population de Seine-Saint-Denis constitue l’une des clés de la réussite des Jeux de 2024, assure Emmanuel Constant, vice-président départemental en charge du dossier olympique.  Était-il prévu à l’origine que la Seine-Saint-Denis occupe une place aussi centrale dans le dispositif des Jeux de 2024 ? Le département a-t-il dû s’imposer face à Paris ?On dit « Paris 2024 » puisque, par nature, les Jeux sont liés à une v...

1 Lorraine Tournyol du Clos et Thomas Le Jeannic, Les violences faites aux femmes, Insee Première, n° 1180, 2008 ; Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF), La lettre de l’Observatoire national des violences faites aux femmes, n° 4, 2014 ; Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF), La lettre de l’Observatoire national des violences faites aux femmes, n° 12, 2017. Les pourcentages ont été arrondis pour plus de lisibilité.

2 Âge où 50 % de la population a eu son premier rapport sexuel.

3 Nathalie Bajos, Delphine Rahib et Nathalie Lydié, Genre et sexualité. D’une décennie à l’autre. Baromètre santé 2016, Santé publique France, 2018.

4 D’après plusieurs études (France, Canada, Usa), on estime à 1,5 % de la population ceux et celles qui « se reconnaissent être une personne LGBT », alors que 4 % affirment avoir eu des relations avec une personne de même sexe. Soulignons que 1,5 % représente une trentaine d’élèves pour une école de 2 000 jeunes

5 « Sie liebt sie. Er liebt er. » Étude berlinoise sur la situation psychosociale des adolescents homosexuels (217 personnes entre 15 et 27 ans), Administration du Sénat, Berlin, 1999.

6 Ces chiffres et ceux qui suivent proviennent d’une enquête Ipsos, « Les addictions chez les jeunes », Fonds actions addictions, Fondation Gabriel Péri, Fondation pour l’Innovation politique, 2018.


Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules