Logo du site
Dossier : L’éducation a-t-elle un genre ?

Pour une attention à la singularité de chacun

© iStockphoto.com/Saadetalkan
© iStockphoto.com/Saadetalkan

Pour la philosophe Clarisse Picard, notre société valorise un monde commun mixte et neutre du point de vue du genre, afin de lutter contre les inégalités et déconstruire les hiérarchies anciennes. Mais si la lutte contre les stéréotypes est nécessaire, elle ne suffit pas à résoudre les inégalités. C’est pourquoi l’auteure prône une attention particulière, dans l’éducation, pour accompagner chaque jeune, garçon ou fille, à devenir un sujet singulier.


Parlons du genre !
« Pour débattre sereinement du genre, il importe d’accepter que se confrontent des visions différentes de ce que faire société veut dire. C’est ce que nous avons voulu faire avec ce numéro. » Aurore Chaillou, rédactrice en chef adjointe de la « Revue Projet »
Retrouvez l’édito « Parlons du genre ! » présentant la démarche de notre question en débat « L’éducation a-t-elle un genre ? ».

 

Nous sommes aujourd’hui davantage sensibilisés au fait que, consciemment ou non, nous projetons sur les jeunes dont nous avons charge d’éducation (en tant que parents, éducateurs ou enseignants) ce que signifie, pour nous-mêmes, être un garçon ou être une fille. Or, s’il est vrai que ces projections de normes de genre participent, pour partie, à la construction de leur identité sexuée, nous savons aussi qu’elles tendent à reproduire des rapports d’inégalité entre garçons et filles, puis entre hommes et femmes. Pour répondre aux problèmes des identités et des inégalités entre hommes et femmes, notre société contemporaine valorise un processus d’indifférenciation des sexes1 et de neutralisation des genres dans tous les secteurs de la vie sociale comme, par exemple, avec la promulgation de lois de parité2 pour une égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Les projections de normes de genre tendent à reproduire des rapports d’inégalité entre garçons et fi

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules