Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Où nous emmène la Chine ?

Où nous emmène la Chine ? L’Empire au milieu

Bannières rouges déployées sur la place Tiananmen, Pékin, 2020. © Mirko Kuzmanovic/iStock
Bannières rouges déployées sur la place Tiananmen, Pékin, 2020. © Mirko Kuzmanovic/iStock

Il y a près d’un an, le vingtième congrès du Parti communiste chinois actait la reconduite de Xi Jinping pour un troisième mandat. Le dirigeant de 69 ans, au pouvoir depuis 2012, règne à présent en maître absolu sur un gigantesque pays de près de un milliard et demi de personnes.

Chef de file des anti-occidentaux, le président chinois entend faire de son pays une puissance incontournable et donne la priorité à la scène internationale. Déterminé à promouvoir une communauté de destin dans la région Asie-Pacifique, ne déclarait-il pas au sommet de la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (Apec), à Bangkok, en 2022 : « Le monde se trouve une fois de plus à la croisée des chemins » ?

Pékin accélère la mise en place d’un nouvel ordre international et s’apprête à célébrer en grande pompe le dixième anniversaire des « nouvelles routes de la soie », ces immenses chantiers lancés dans le monde entier, destinés à mettre la Chine au cœur d’un nouveau système mondialisé.

Où nous emmène la Chine ? Sa puissance est-elle à même de faire plier des démocraties occidentales, au mépris des droits humains et du pluralisme ? Un an après le vingtième congrès du Parti communiste chinois, la Revue Projet donne la parole à des sinologues, des politiques et des représentants associatifs des droits humains.

Le totalitarisme chinois a longtemps été sous-évalué par l’Occident. Définir la nature du régime, de Mao à Xi Jinping en passant par Deng Xiaoping, est un préalable fondamental pour comprendre les mobilisations sans précédent qui se sont déroulées en novembre dernier (p. 21). L’année 2022 restera-t-elle dans les mémoires comme une année charnière pour la société civile chinoise ?

Muselée, cette dernière trouve des brèches pour avoir prise sur son destin. Dans un subtil jeu d’équilibrisme, les journalistes chinois engagés dans le domaine de l’environnement gardent une étroite marge de manœuvre pour critiquer certaines stratégies du Parti. Mais la surveillance de masse, numérique et algorithmique, reste de mise. Déjà, ces technologies s’exportent en Europe et pourraient demain se généraliser.

Face à la puissance chinoise, que peuvent nos démocraties ? Le sénateur André Gattolin revient sur ses douze années de mobilisation face à la Chine depuis le Palais du Luxembourg. Quant à l’Union européenne, quelle position peut-elle défendre sans céder à l’engrenage de la rivalité sino-américaine ? Un ancien ambassadeur de France en Chine, Jean-Maurice Ripert, partage son expérience sur l’équilibre diplomatique entre intérêts économiques et convictions éthiques.

Car les violations de droits humains en Chine et les attaques contre ceux qui les défendent ne peuvent plus être niées. L’ONG Amnesty International, contrainte de fermer ses bureaux à Hong Kong, fait état de la loi du silence qui s’impose dans le pays. L’ACAT-France présente le dernier mécanisme onusien d’observation des droits humains auquel la Chine accepte encore de se soumettre.

En relevant quatre points saillants du dossier, Bernard Debord s’interroge : quel est réellement l’avenir du rêve chinois ?

Sommaire du dossier

Les plus lus

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

L’homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des...

Aux origines du patriarcat

On entend parfois que le patriarcat serait né au Néolithique, près de 5 000 ans avant notre ère. Avant cela, les femmes auraient été libres et puissantes. Les données archéologiques mettent en doute cette théorie. De très nombreux auteurs, de ce siècle comme des précédents, attribuent la domination des hommes sur les femmes à l’essor de l’agriculture, lors du Néolithique. Cette idée est largement reprise dans les médias, qui p...

Du même dossier

La toile se tisse

Dix ans après leur lancement, les nouvelles routes de la soie confirment les ambitions économiques et géopolitiques de la Chine, pointant vers de nouveaux équilibres internationaux. Face aux résistances, Pékin adapte ses méthodes. Quelques mois après la reconduction pour cinq ans de Xi Jinping à la tête du Parti communiste chinois, et alors que les tensions diplomatiques se multiplient sur la scène mondiale, où en est la « Belt & Road Initiative »...

Xi Jinping refait l’histoire

Pour asseoir son idéologie totalisante, le président chinois n’hésite ni à instrumentaliser les philosophes classiques ni à réinventer l’histoire. Sans ambages, la sinologue Anne Cheng, spécialiste de Confucius, analyse cette torsion. La silhouette frêle d’Anne Cheng, professeur au Collège de France et titulaire de la chaire d’histoire intellectuelle de la Chine, masque une travailleuse infatigable, qui passe d’un projet à l’autre sans...

L’UE fait la force

Alors que la Chine entend imposer un nouvel ordre international, l’Union européenne revoit sa stratégie diplomatique, entre exigences éthiques et réalités économiques. Regard sans concessions d’un ancien ambassadeur. Comment qualifier la nature du régime chinois ?Je suis arrivé en Chine en juillet 2017, juste avant le 19e congrès du Parti communiste, qui a vu l’instauration du régime autoritaire de Xi Jinping. Disons les choses clairement : c...

Du même auteur

La flemme ou la flamme ?

Certaines idées reçues ont la vie dure : les jeunes seraient moins investis au travail, voire ne voudraient plus travailler. En un mot, ils seraient devenus paresseux ou, tout simplement, obsédés par les RTT, le télétravail et les loisirs. Ces préjugés envers la jeunesse ne sont pas nouveaux.Pourtant, le récent rapport de l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) et de l’institut Terra nova dépeint une réalité tout autre : les moins de 30 ans sont « tout aussi investis dans leur travail et ...

L’entreprise : un enjeu démocratique

Face à la perte de sens de nombreux salariés vis-à-vis de leur travail, François Ruffin, journaliste et député, et Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de l’Europe, appellent à redonner du pouvoir de décision aux travailleurs.  Cet entretien croisé entre François Ruffin et Jean-Noël Barrot a eu lieu dans le cadre de l’université populaire d’Esprit civique, les 14 et 15 octobre 2023 à Cluny, e...

Cinq ans de sagacité

Le Pacte du pouvoir de vivre fête ses cinq ans d’activité en ce mois de mars. Cet anniversaire est réconfortant, car il témoigne de la vitalité du Pacte et de sa capacité à fabriquer de l’unité entre des associations, des fondations, des mutuelles ou encore des syndicats engagés pour une société plus écologique, sociale et démocratique.Plus de soixante-cinq organisations parmi les plus importants acteurs des solidarités sont réunies dans ce collectif. Chacun des membres est invité à dépasser so...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules