Logo du site

Un habitat intergénérationnel pour faciliter l’insertion ?

Le projet de la maison intergénérationnelle met l’accent sur la mixité à partir du critère de l’âge et des liens intergénérationnels, avec les difficultés que cela implique. © Anne Petiau
Le projet de la maison intergénérationnelle met l’accent sur la mixité à partir du critère de l’âge et des liens intergénérationnels, avec les difficultés que cela implique. © Anne Petiau

Comment se vit la mixité entre générations et milieux socio-économiques dans une « maison intergénérationnelle » ? À quelles conditions est-elle possible ? Une enquête sociologique en montre les difficultés et les stratégies des habitants pour y faire face.


Considérée par des acteurs politiques et institutionnels comme un levier d’insertion sociale et économique, comment une stratégie de « mixité » est-elle vécue « sur le terrain » par les habitants ? Si elle constitue un objectif central des politiques publiques en faveur du logement et de la ville, la mixité renvoie cependant à des critères (économiques, ethniques, générationnels, etc.) et à des conceptions plurielles, pas toujours explicitées. Dans les années 1990-2000, se développent de nouveaux projets d’« habitats intergénérationnels » et « solidaires » misant sur la mixité entre les âges, l’entraide et le « vivre-ensemble » pour répondre aux défis de l’inclusion des personnes âgées et des jeunes1. Nous nous intéressons plus particulièrement ici à l’ouverture, par l’association Habitat et humanisme, d’une « maison intergénérationnelle » (voir encadré). Il sera ainsi question d’explorer l’articulation entre le dispositif institutionnel, tel qu’il est envisagé et conçu par les porteurs de projet, et les liens sociaux effectifs entre différents groupes socialement hétérogènes. Si la mixité se veut inclusive, notamment au sujet des rapports intergénérationnels, nous verrons cependant qu’elle tend souvent à attiser les clivages entre groupes sociaux, basés sur d’autres critères. Et nous chercherons à comprendre comment chaque catégorie d’acteurs cherche à éviter ces confrontations en reproduisant un entre-soi protecteur.

La démarche de recherche-action

Cet article s’appuie sur une recherche-action menée avec les parties prenantes d’une « maison intergénérationnelle » d’Habitat et humanisme. Fondée en 1985, cette fédération lutte contre

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules