Logo du site
Dossier : De Prométhée à Noé

Ouverture: La croissance autrement


« Autrement », l’adverbe irrite ceux qui ne pensent qu’en termes binaires : il faudrait être pour ou contre la croissance. Pourtant, prôner « le retour à la croissance », sans plus, c’est mépriser le grave risque de voir revenir les errements d’hier, annonciateurs de catastrophes plus graves encore. Prôner la « décroissance » dans un monde qui doit, d’ici 2050, accueillir 3 milliards d’habitants supplémentaires, et où les besoins fondamentaux d’une très grande partie des habitants sont loin d’être satisfaits, n’est guère plus satisfaisant. Il n’y a pas d’échappatoire : pour que notre planète ait un avenir, et que ses habitants fassent mieux qu’y survivre, il faut que l’activité économique continue à croître, mais moyennant de nombreux et profonds changements.

Certains de ces changements – microcrédit, commerce équitable, « entreprises citoyennes » – sont expérimentés depuis quelques décennies déjà. On en mesure l’importance, mais aussi les limites, dès lors qu’il s’agit d’évaluer leurs apports face aux défis globaux de demain. Par delà les expérimentations, des changements plus structurels sont nécessaires, touchant aux limites du capitalisme, comme à celles de l’exploitation des ressources naturelles et humaines. Il ne s’agit pas d’aménagements mineurs, mais bien de réorientations très exigeantes. Cet « autrement » de la croissance, le voulons–nous assez pour le mettre en œuvre ? On ne peut qu’espérer en la vertu pédagogique de la crise, et reconnaître avec Jean Monnet que « les hommes n’acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise »

Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

En prison, l’accès à soi

Par le détour du costume, des femmes défient l’enfermement, se choisissent une identité et se réapproprient leurs corps. Malika Mihoubi et Loïc Xavier, photographes, signent une série de portraits aussi burlesques que vrais. Entretien. Comment est né le projet « Misses Jones » ?Malika Mihoubi – Avant la photographie, j’étais costumière de théâtre. Un jour, au cours d’un atelier d’arts plastiques dans une prison pour femmes, ça m’a frappée : il n’y av...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Du même dossier

Comment répondre aux changements climatiques?

« Répondre aux changements climatiques » ? La première pensée qui vient à l’esprit, face à cette question, concerne l’expression elle-même « changements climatiques » : devons-nous nous réjouir qu’elle soit préférée à celle de « réchauffement climatique » ? N’est-ce pas au contraire une victoire sournoise des écolo-sceptiques, qui auraient peu à peu distillé dans notre inconscient l’idée que le réchauffement climatique n’était qu’une hypothèse ? Ou traduit-elle un choix, opéré d’ailleurs dans l...

Ouverture: D'autres modes de vie

Nous sommes sortis d’une ère où dominait la figure de Prométhée : celle d’un rêve de puissance, où l’homme arrachait aux dieux le pouvoir, sur l’énergie, sur l’information…, pour un progrès indéfini. Ce mythe n’est plus guère porteur aujourd’hui d’un projet qui ait un sens pour la construction d’un vivre ensemble. Il est devenu une mécanique, qui tourne pour elle-même et qui du coup s’avère destructrice – pour le lien social, pour la planète, pour la vie économique elle-même.Faut-il que nous de...

Croissance verte ou développement humain ?

La croissance économique n’est-elle pas condamnée à se briser tôt ou tard sur le mur des contraintes écologiques ? Quiconque prend le temps de réfléchir à l’avenir de la planète – et donc aussi à celui du pays et de nos enfants –, sans s’arrêter à ses intérêts immédiats ou aux soubresauts de la conjoncture économique, rencontre inévitablement cette interrogation. Les dirigeants l’écartent en général d’un revers de main, mais cela ne veut pas dire qu’elle ne les hante pas. On comprend leur embar...

Du même auteur

Désobéir, un acte politique

Face aux inerties gouvernementales dans la lutte contre le dérèglement climatique, les jeunes multiplient les actions de désobéissance civile. Refus de la politique ou nouvelle forme de l’engagement citoyen ? Des mobilisations de plus en plus fréquentes, de jeunes notamment, intègrent des actions de désobéissance civile dans leurs luttes contre le réchauffement climatique. Certains décrochent des portraits du président de la République dans les mairies, d’a...

Arme nucléaire : en débattre, enfin ?

Le décès de M. Giscard d’Estaing, il y a quelques mois, a offert l’occasion de remettre sur le tapis une question qui semble avoir disparu de nos écrans : les armes nucléaires de la France. De tous nos anciens présidents – qui peuvent seuls « appuyer sur le bouton » – Giscard est l’unique à avoir reconnu, dans ses mémoires, qu’il aurait refusé d’accomplir le geste que prévoit pourtant la doctrine stratégique officielle en cas de grave menace sur le pays : « Quoi qu’il arrive, je ne prendrai jam...

Assouplissons les catégories migratoires !

Si les catégories actuelles sont désajustées par rapport à ce que vivent les personnes migrantes, comment les faire évoluer ? Selon quels critères et quelles nécessités ? Deux chercheuses et deux acteurs de la société civile invitent à adoucir les catégories actuelles, pour traiter avec plus d’humanité les personnes. Raoul, interviewé pour ce dossier de la Revue Projet, nous confiait : ...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules