Logo du site

[VIDÉO] Michel Sapin : « Il faut apprendre à créer des emplois sans croissance »

Aurore Chaillou et Jean Merckaert
L'équipe de rédaction

L’inversion durable de la courbe du chômage n’a pas eu lieu. Les majorités de droite comme de gauche brandissent pour toute réponse un mot : « croissance ». La Revue Projet a posé la question autrement : Quel travail sans croissance ? Pour en débattre, Michel Sapin, ministre du Travail, François Soulage, président du Secours catholique...

Réinventons notre modèle social

Anousheh Karvar
Acteur de terrain

On ne travaille pas assez ? Les règles sont trop protectrices ? Les chômeurs coupables ? Les 35 heures un échec ? L’Europe doit se plier aux impératifs de l’austérité et se serrer la ceinture ? Anousheh Karvar bat en brèche ces idées reçues. Et appelle à tirer parti de la crise pour réinventer ensemble une économie de modération et...

Travail : la stratégie du temps retrouvé

Juliet Schor
Chercheur

Une majorité d’Américains a tout misé sur le travail et les revenus qui y sont associés. La vie sociale, le sommeil, la santé ? Sacrifiés. Quand l’emploi disparaît, que reste-t-il ? Travailler moins pour le marché et investir le temps retrouvé dans de nouvelles activités productives : telle est, pour Juliet Schor, la voie de la raison...

La planète contre l’emploi ?

Jean Merckaert
L'équipe de rédaction

En 2013 l'humanité aura consommé plus d'une fois et demie ce que lui autorisent les ressources limitées de la planète si toutefois nous tenons à la survie de l'espèce humaine Le constat même confusément est connu Mais de toute évidence il peine à s'imposer avec la force nécessaire Pourquoi notre monde poursuit il sa fuite en avant Il su...

Travailler plus pour produire moins

Bernard Perret
Chercheur

« Moins de biens, plus de liens » : avec le concept de démarchandisation, l’économiste Bernard Perret rejoint à bien des égards ce leitmotiv écologiste. Mais il refuse d’opposer un travail marchand qui serait nécessairement aliénant à des activités hors marché épanouissantes. Et invite à travailler plus… pour sauver la planète ...

Réduire le temps de travail reste la solution !

Dominique Méda
Chercheur

Face à la crise de l’emploi et aux mutations du travail, attendre un hypothétique retour de la croissance est un leurre, nous dit la sociologue Dominique Méda. Mieux vaut réaliser un partage contrôlé du travail, lui redonner du sens et se projeter au-delà de la croissance. Face à la crise de l'emploi et aux mutations du travail attendre u...

L’économie sociale et solidaire, une réponse à la crise ?

Philippe Frémeaux
Chercheur

L’économie sociale et solidaire est parée de mille vertus en raison de la promesse qu’elle porte : celle d’une économie gouvernée démocratiquement, dont l’objectif n’est pas de faire du profit mais de satisfaire les besoins. En pratique, cette promesse n’est pas toujours tenue. Tour d’horizon des défis auxquels l’économie soc...

Chômeurs : la parole niée

Gérard Marle
Droit de cité

Né à l’aube des années 1980, le Mouvement national des chômeurs et des précaires n’a imposé sa voix dans le débat public que de façon très passagère. Parce que ses questions dérangeaient ? Gérard Marle revient sur cette épopée avec émotion. Né à l'aube des années 1980 le Mouvement national des chômeurs et des précaires n'a i...

Chercher l’emploi où il se trouve

Olivier Foschia
Acteur de terrain

« Personne n’est inemployable. » Fort de cette conviction, le réseau Transfer a élaboré une méthode : l’intervention sur les offres et demandes. Son pari ? Plutôt que d’agir sur les « freins sociaux » à l’emploi, plaider directement auprès des entreprises la cause des chômeurs de longue durée. Personne n'est inemployable Fort d...

Partage du travail : perspectives interreligieuses

Pierre Martinot-Lagarde
Question de sens

Le christianisme, comme l’islam, le judaïsme ou le bouddhisme insistent sur la dignité de l’homme au travail, sur son inscription dans une communauté. L’idée d’un partage du travail est diversement accueillie. Partager avec qui ? Pourquoi ? L’auteur appelle à un engagement interreligieux concret sur le sujet. Le christianisme comme l...

Loos-en-Gohelle, la conversion d’un territoire

Jean-François Caron
Responsable politique

Entretien - Au cœur d’un bassin minier sinistré, une petite commune du Pas-de-Calais mise sur la transition énergétique pour sortir de l’ornière. Un seul mot d’ordre : rester à l’écoute des habitants. Dans cet entretien, le maire de Loos-en-Gohelle nous retrace cette étonnante épopée. Entretien Au cœur d'un bassin minier sinistr...

Pour des territoires « zéro chômeur de longue durée »

Patrick Valentin
Droit de cité

Combien coûte à la collectivité le chômage de longue durée ? L’État l’ignore, mais ATD Quart Monde a fait le calcul. Avec 30 milliards d’euros annuels en jeu, le mouvement propose une expérience originale pour rendre aux exclus du marché du travail ce que la Constitution conçoit comme un droit : l’emploi. Combien coûte à la colle...

Les emplois verts : mythe ou réalité ?

Alain Lipietz
Chercheur

Faut-il choisir entre la planète et l’emploi ? Pour l’économiste et ancien eurodéputé Alain Lipietz, la réponse est assurément négative. Chiffres à l’appui, il explique qu’accroître l’activité humaine (et donc le Pib) tout en diminuant l’empreinte écologique, c’est possible ! N’en déplaise aux décroissants. Faut il choi...

S’adapter au marché mondial du travail… jusqu’où ?

Monique Boutrand et François Malhaire
Acteur de terrain

Dans cet entretien croisé, une représentante de la CFDT-Cadres et un membre du mouvement des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens nous livrent leur vision du travail et de son évolution. Pour la première, il s’agit d’inventer un nouveau modèle. Pour le second, d’être toujours plus compétitif, en innovant ou en s’adaptant à de nouv...

« J’ai envie de travailler ! »

Jacques Lepage
Droit de cité

Des rencontres organisées par le Secours catholique ont permis à des personnes en recherche d’emploi d’exprimer leurs points de vue : elles nous disent combien le regard d’autrui peut blesser, à quel point le travail est essentiel pour se sentir utile aux autres, tisser des relations, avoir la force de vivre… Des rencontres organisées p...

Salarié, une espèce en voie de disparition ?

Jacques Le Goff
Chercheur

Le travail salarié serait condamné. Alors que les CDI se font plus rares, les contrats plus précaires, le travail indépendant prend de l’ampleur, que les travailleurs y consentent ou s’en accommodent. Le travail lui-même se métamorphose, obligeant le travailleur à devenir plus flexible, plus compétent, plus autonome… et facilement jet...

Survivre en temps de crise. Une perspective historique

Laurence Fontaine
Chercheur

Comment les plus pauvres survivent-ils ? Les stratégies déployées au XVIIIe siècle (multiplication des activités, développement des réseaux sociaux et épargne) témoignent d’une volonté farouche de s’en sortir sans dépendre de la charité d’autrui, stigmatisante et aléatoire. Un état d’esprit vivace en temps de crise. Comment le...

Dossier : Quel travail sans croissance ?
©Aurore Chaillou/Revue Projet
©Aurore Chaillou/Revue Projet

[VIDÉO] Michel Sapin : « Il faut apprendre à créer des emplois sans croissance »


L’inversion durable de la courbe du chômage n’a pas eu lieu. Les majorités de droite comme de gauche brandissent pour toute réponse un mot : « croissance ». La Revue Projet a posé la question autrement : Quel travail sans croissance ? Pour en débattre, Michel Sapin, ministre du Travail, François Soulage, président du Secours catholique et Dominique Méda, sociologue.

Nous sommes le 10 décembre 2013, dans la « salle de classe » de ce bar solidaire, tout en matériau de récupération, qu’est le Comptoir général. Il est 9h00. Malgré cette heure matinale pour des Parisiens, une cinquantaine de personnes, journalistes, fidèles de la Revue Projet, militants de l’emploi ou de l’économie sociale et solidaire, ont fait le déplacement. L’objet du débat ? « Quel travail sans croissance ? », question posée par la Revue Projet, en partenariat avec le Secours catholique et les Semaines sociales de France. La question est brûlante. L’inversion promise de la courbe du chômage n’est pas à l’ordre du jour. Or, jusqu’ici, les majorités de droite et de gauche ont pour toute réponse un mot supposément magique : « croissance ». Peut-on vraiment s’en contenter ?

Le ministre du Travail, Michel Sapin a accepté de venir en débattre. Face à lui : François Soulage, le président du Secours catholique, et la sociologue Dominique Méda, bien connue de nos lecteurs et pionnière en France de la contestation du Pib. Jean Merckaert, rédacteur en chef de la Revue Projet, anime le débat autour de trois questions.

Vers un droit à l’emploi opposable ?

Le dernier rapport du Secours catholique, « Emploi : quelle place pour les plus pauvres ? », montre que les personnes en grande pauvreté sont durablement exclues du marché du travail. Que les dispositifs de retour à l’emploi ne les atteignent pas ou peu. Le message ainsi envoyé à ces hommes et à ces femmes, à leur famille, est que la société n’a pas besoin d’elles. Un message vécu douloureusement par les personnes accueillies par le Secours catholique, comme le relate Jacques Lepage.

Face à ce constat, de nombreux acteurs proposent, innovent (Transfer IOD, ATD-Quart Monde…), en faisant le pari que la meilleure des réinsertions est l’emploi lui-même. Ne faut-il pas privilégier le financement d’emplois plutôt que l’accompagnement social ? Interrogé sur l’idée de « territoires zéro chômeur de longue durée », le ministre reconnaîtra l’importance d’expérimenter en ce domaine.


1/4 Débat "Quel travail sans croissance?" M... par cerasvideo

Créer des emplois avec 0,5% de croissance ?

Les économistes estiment qu’on ne crée de l’emploi qu’avec un minimum de 1,5 ou 2% de croissance du Pib. Comme on ne peut pas exclure le scénario d’une croissance durablement atone dans un pays comme la France, peut-on décemment continuer de tout miser sur la croissance du Pib pour résoudre le problème du chômage ? Passé de mode en France après l’épisode vivement critique des 35 heures, le partage du travail s’opère pourtant toujours aujourd’hui… mais de façon « sauvage » selon l’expression d’Anousheh Karvar. Comment imaginer une façon plus ordonnée de l’organiser ? Dominique Méda propose d’aller plus loin dans la réduction du temps de travail. Pour Michel Sapin, il faut apprendre à créer des emplois en période de croissance très faible, mais le partage du travail n’est pas à l’ordre du jour.


Débat "Quel travail sans croissance?" 2/4 par cerasvideo

L’empreinte écologique de l’emploi

La mise en concurrence des États et des marchés du travail à travers le monde incite la plupart des gouvernements à tout miser sur l’employabilité, la performance, l’adaptation des actifs aux besoins du marché mondial. Or, aujourd’hui, on rémunère l’activité humaine pour des activités conduisant le monde dans l’impasse écologique. Nous avons donc interrogé Michel Sapin, le gouvernement semblant affectionner la prospective : comment orienter le travail de façon à ce qu’il prenne en compte sa valeur sociale et écologique ? La réponse du ministre du Travail a le mérite d’être clair : « Nous avons, pour cela, un ministre de l’Environnement »…


Débat "Quel travail sans croissance?" 3/4 par cerasvideo

Et l’économie sociale et solidaire dans tout ça ?

Michel Sapin, appelé par d’autres obligations, a ensuite laissé ses interlocuteurs poursuivre le débat avec la salle. Il est alors question d’anticipation des politiques publiques, de transition et de formation professionnelle, d’expérimentation, de mondialisation, mais aussi d’économie sociale et solidaire (ESS) : comment permettre à ces multiples expérimentations, d’une grande valeur écologique et sociale, mais très localisées, de changer d’échelle ? Et François Soulage, président du Secours catholique mais aussi figure historique de l’ESS, de rétorquer : « Faites de la politique ! »


4/4 Débat "Quel travail sans croissance?" M... par cerasvideo

La couverture médiatique de l’événement organisé par la Revue Projet ne retiendra que les envolées de Michel Sapin contre EADS (devenu Airbus), qui vient alors d’annoncer 5800 suppressions d’emploi en Europe. La principale leçon du débat est sans doute ailleurs : les questions écologiques sont laissées aux gouvernements suivants. Qui, probablement, seront eux aussi happés par les urgences sociales – qui ne manqueront pas de s’accroître ou d’apparaître – et se défausseront, à leur tour, d’une de leurs tâches : sauvegarder un monde vivable pour leurs successeurs. Jusqu’à quand ?

Vidéos réalisées en partenariat avec le Secours catholique
Prise de vue : Secours catholique
Montage : Aurore Chaillou, Revue Projet

À lire aussi sur Revue-Projet.com :

Et ailleurs sur le web :

Du même auteur

[DIAPORAMA] Madame N. "Sans toit, qui suis-je ?"

Aurore Chaillou
Droit de cité

Madame N. a connu les hébergements d’urgence avec sa fille. Elles vivent désormais dans un appartement, qu'elles louent. Que représente un toit quand on en a été privé ? Et comment apprivoise-t-on son nouveau logement ? Madame N a connu les hébergements d'urgence avec sa fille Elles vivent désormais dans un appartement qu'elles louent Que représente un toit quand on en a été privé Et comment apprivoise t on son nouveau logement Ce diaporama a...

Un bien fou

Aurore Chaillou
L'équipe de rédaction

Souhaite t on vraiment la participation de toutes et de tous à la vie culturelle Celle ci en un sens recèle un véritable pouvoir de subversion Joseph Wresinski fondateur du mouvement ATD Quart Monde en 1957 en était convaincu Ce n'est pas avec des colis alimentaires qu'il se rendait dans le camp d'hébergement d'urgence de Noisy le Grand mais avec des livres et des appareils photos Des livres parce qu'ils permettent notamment de s'évader de s'essayer à d'autres vies que la sienne et d'y d...

Quand je peins, j’existe !

Aurore Chaillou
L'équipe de rédaction

Peindre pour s’exprimer, pour partager, pour conjurer un passé douloureux, pour cultiver sa joie de vivre… Tous les mercredis, Dominique, Ginette et Pauline se retrouvent dans les locaux du Secours Catholique-Caritas France, à Rosny-sous-Bois. Au printemps prochain, elles exposeront leurs oeuvres. Peindre pour s'exprimer pour partager pour conjurer un passé douloureux pour cultiver sa joie de vivre Tous les mercredis Dominique Ginette et Pauline se retrouvent dans les...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules