Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Faut-il toujours payer ses dettes ?

Faut-il toujours payer ses dettes ? Conclusion du dossier

Crédits : Simonox/iStock
Crédits : Simonox/iStock

La Revue Projet referme son dossier sur la dette en quatre points saillants. Retenons-en un : la dette est affaire de courage politique.


Commençons par un point sémantique : « Faut-il »appartient au domaine de l’éthique. De fait, certaines dettes sont réputées immorales ou illégitimes, comme celles contractées dans les dictatures des pays du Sud ou le surendettement – souvent inévitable – de certaines familles en précarité. L’obligation renvoie également au juridique : ne pas payer les dettes peut conduire, selon le contexte, à l’esclavage, la prison ou la dépendance du Fonds monétaire international. « Toujours » est au cœur de ce dossier : y aurait-il des exceptions ou, au contraire, une loi d’airain implacable ? Cette question nous oblige à approfondir le contexte de chaque situation. Mais, quelle que soit la dette, son traitement se fera en fonction d’un rapport de force sous-jacent, explicité ou non. « Payer » nous a entraînés dans les méandres des techniques de remboursement, depuis le paiement immédiat jusqu’à l’annulation pure et simple, en passant par le roulement de la dette. « Ses », l’adjectif n’est pas neutre ! L’emprunteur originel est-il toujours le payeur final ? À qui appartiennent les dettes des pays du Sud ? Celles des États européens ? Et celles qui seront transmises aux générations de demain ? « Dettes », enfin, émerge de ce dossier comme un véritable mot-valise, évoquant des myriades de situations différentes, certaines tragiques, d’autres ubuesques, d’autres encore positives et émancipatrices.

 

1La dette, à quel prix ?

S’endetter, c’est pallier un manque de liquidités. Or, les liquidités sont synonymes d’ici et maintenant. C’est ce qui nous permet de vivre au jour le jour. On peut être riche et p

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules