Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Faut-il toujours payer ses dettes ?

Contre la dette, une monnaie libre

Photo by Jonny McKenna on Unsplash
Photo by Jonny McKenna on Unsplash

Dans les systèmes d’échange local (SEL), il est possible d’annuler régulièrement les dettes, de manière démocratique. Pour éviter l’effondrement du système monétaire actuel, il faut concevoir la monnaie autrement.


Un système d’échange local (SEL) est une association à but non lucratif où les membres échangent certains biens, connaissances ou savoir-faire à l’aide d’une monnaie qui leur est propre (la pistache, par exemple, pour le SEL de Lyon rive gauche). Il ne s’agit pas d’un simple troc mais d’une réciprocité multilatérale (Patricia rend service à Robert qui rend service à Rosa…). Chaque service donne lieu à une reconnaissance de dette par la personne aidée, qui est à l’origine de la monnaie. Celle-ci est donc ici semblable au système bancaire actuel : une écriture comptable issue d’une reconnaissance de dette.

Quand Pierre rend service à Marc, le compte de Marc est débité et celui de Pierre est crédité du même montant. Il y a création monétaire au profit de Pierre et reconnaissance de dette de Marc. Cependant, il existe une différence notable, les règles (valeur du service, niveau de débit acceptable…) sont définies entre utilisateurs. Comme elles sont totalement délibérées par les adhérents, elles peuvent conduire à l’annulation de la dette : un SEL peut ainsi décider de remettre les comptes à zéro tous les trimestres, les avoirs et les dettes disparaissent mais les membres n’ont pas perdu la possibilité de participer à l’échange. Un SEL illustre donc la possibilité démocratique d’annuler régulièrement les dettes.

Cet exemple permet de penser la monnaie hors des sentiers battus. La généralisation du non-remboursement de la dette à l’ensemble des citoyens et organisations permettrait d’échapper à la dépendance du secteur financier mais signifierait, du même coup, l’effondrement du système monétaire actuel, la destruction du système capitaliste sans pour autant proposer une autre solution. Cette anomie monétaire serait dangereuse pour l’économie et la démocratie. Pour notre part, nous proposons une autre voie inspirée par la monnai

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules