Logo du site

Arrêtons l’humiliation !

Olivier Abel
Question de sens

Trop de femmes, d’hommes, d’enfants, se sentent régulièrement humiliés. Souvent ignoré, ce sentiment peut entraîner des dégâts considérables : se propager à toutes les sphères de la vie et amener l’humilié à devenir à son tour humiliant. Nos institutions permettent-elles à chacun de trouver sa place ? Une interrogation pressant...

Les nuits sont enceintes…

Elena Lasida
Question de sens

Au cœur des ténèbres actuelles, l’encyclique du pape François, « Laudato si’ » est porteuse d’une espérance, résolument politique : celle d’un monde nouveau à faire naître ensemble. Au coeur des tenebres actuelles l'encyclique du pape Francois Laudato si' est porteuse d'une esperance resolument politique celle d'un monde nouveau a...

Face au Front national, le rôle de la société civile

Jean-Marie Fardeau
Acteur de terrain

La Revue Projet vous offre cet article en accès libre jusqu'au 7 mai. À partager ! – Si les responsables politiques jouent un rôle central dans la compréhension de la réalité, il revient aux associations de peser davantage dans le débat public et de permettre aux plus précaires de faire entendre leur voix. La Revue Projet vous offre cet a...

Une laïcité avec les religions

Dominique Fontaine
Acteur de terrain

Dans une commune de l’est francilien, chrétiens, musulmans, juifs et bouddhistes se rencontrent régulièrement, dans les moments de fête comme ceux de recueillement. Une manière fraternelle de dépasser ses préjugés. Dans une commune de l'est francilien chrétiens musulmans juifs et bouddhistes se rencontrent régulièrement dans les moment...

Le pari de l’innovation

François Ernenwein
L'équipe de rédaction

La concertation autour du développement local permet de faire naître des projets utiles pour redonner un peu d’espoir à ceux qui se sentent abandonnés. Et de contenir ainsi le repli sur le vote pour l’extrême droite. La concertation autour du développement local permet de faire naître des projets utiles pour redonner un peu d'espoir à c...

Quand bénévoles et SDF évoquent le vote frontiste

Ayann Koudou
Droit de cité

Dans le cadre de notre numéro « Extrême droite : écouter, comprendre, agir », la journaliste Ayann Koudou est partie en reportage dans un centre d’accueil de jour du Secours catholique, à Avignon. Une façon de tendre l’oreille, sans tabou, pour comprendre comment les idées de l’extrême droite sont entendues et comprises par des SDF e...

« Il faut repenser la protection sociale »

Nicolas Duvoux
Chercheur

Le ressentiment envers les « assistés », dont certains partis politiques font leur miel, s’enracine dans un système de solidarité à deux étages. Au lieu de gérer la pauvreté, on ferait mieux, pour le sociologue Nicolas Duvoux, de la combattre et de refonder une protection sociale qui bénéficie à tous. Le ressentiment envers les assist...

Pourquoi Marine Le Pen attire les jeunes

Anne Muxel
Chercheur

Un tiers des jeunes qui voteront pour la première fois en 2017 pourraient accorder leur suffrage à Marine Le Pen. Comment expliquer cet attrait ? Éléments d’analyse avec la sociologue Anne Muxel. Un tiers des jeunes qui voteront pour la première fois en 2017 pourraient accorder leur suffrage à Marine Le Pen Comment expliquer cet attrait Él...

La conversion sociale du FN, mythe ou réalité ?

Valérie Igounet
Chercheur

En invoquant la justice sociale, Marine Le Pen sème le trouble. Le Front national serait-il passé à gauche ? L’analyse historique montre que c’est pour conquérir un électorat ouvrier et populaire que le FN a infléchi son discours. Sans renier ses fondements idéologiques. En invoquant la justice sociale Marine Le Pen sème le trouble Le F...

Note au Premier ministre

Henri Lefort
Responsable politique

Mai 2017. Marine Le Pen est élue présidente de la République. Quelles conséquences pour les institutions ? Quelle résistance opposeront fonctionnaires, médias et société civile ? Dans une note fictive au chef du gouvernement, un haut fonctionnaire envisage froidement le scénario. Ou du moins, un scénario. Mai 2017 Marine Le Pen est élue ...

Aux chrétiens tentés par le Front national

Grégoire Catta, Bruno-Marie Duffé, Dominique Fontaine, Antoine Nouis, Dominique Quinio, Bruno Saintôt et Jérôme Vignon
Question de sens

L’extrême droite peut séduire des chrétiens, sur le fondement d’une interprétation de principes hérités du christianisme (sur la famille, le respect de la vie naissante, la valorisation du patriotisme…). Or l’extrême droite charrie des valeurs opposées à l’Évangile et à la pensée sociale chrétienne. Des intellectuels chrétie...

Des pompiers séduits par la flamme frontiste

Charlotte Torretti
Droit de cité

Dans la fonction publique aussi, le FN progresse. Enquête chez les pompiers d’Île-de-France, qui perçoivent dans la souffrance sociale dont ils sont témoins une véritable hypocrisie. Dans la fonction publique aussi le FN progresse Enquête chez les pompiers d'Île de France qui perçoivent dans la souffrance sociale dont ils sont témoins un...

Extrême droite : l’histoire ne se répète pas

Olivier Dard
Chercheur

Il est tentant de lire la montée du Front national à l’aune des années 1930. Un parallèle qui atteint vite ses limites. Au plan européen, si un même terreau fait le lit des « populismes », leur traduction politique varie fortement d’un pays à l’autre. L’avènement d’une « internationale noire » n’est pas pour demain. Il est t...

Dans le monde catholique, la relative banalisation du vote FN

Yann Raison du Cleuziou
Chercheur

La hiérarchie catholique, clairement opposée au Front national, fut longtemps suivie par les pratiquants. Depuis les élections régionales de 2015, ce n’est plus le cas. Éléments d’explication. La hiérarchie catholique clairement opposée au Front national fut longtemps suivie par les pratiquants Depuis les élections régionales de 2015 ...

Face à l’extrême droite

Jean Merckaert
L'équipe de rédaction

Les idées d'extrême droite ne cessent de progresser dans les discours et dans les urnes En France le Front national perce y compris parmi les jeunes les fonctionnaires les femmes les catholiques voire chez les enfants d'immigrés des catégories de population que l'on croyait jusqu'ici plus hermétiques Le phénomène interroge Pour beaucoup ce ...

Les constantes du vote Front national

Nonna Mayer
Chercheur

L’électorat du Front national progresse, mais évolue peu : très à droite au plan idéologique, il recrute davantage dans les milieux populaires et peu instruits. Phénomène nouveau, il perce aussi dans la fonction publique, chez les catholiques, dans les tranches d’âge intermédiaires, et tend à se féminiser. L'électorat du Front natio...

« Ras-le-bol. Alors Marine Le Pen ? Pourquoi pas ! »

Aurore Chaillou
L'équipe de rédaction

Dans la Manche, le vote en faveur du Front national a gagné de l’ampleur lors des élections de 2015. Entre plages et bocage, commerçants, ouvriers et paysans partagent un sentiment de relégation et un profond ras-le-bol de la politique. Dans la Manche le vote en faveur du Front national a gagné de l'ampleur lors des élections de 2015 Entre ...

Le FN est-il républicain ?

Sylvain Crépon
Chercheur

La Revue Projet vous offre cet entretien en accès libre jusqu'au 7 mai. À partager ! – Le FN, à l’origine très anticommuniste, est désormais centré sur la défense de l’identité. Comment le parti s’est-il structuré idéologiquement ? Comment est-il parvenu, progressivement, à structurer l’échiquier politique français ? La Revue...

Dossier : Extrême droite : écouter, comprendre, agir
Manifestation Place de la Concorde, 6 février 1934 © Domaine public
Manifestation Place de la Concorde, 6 février 1934 © Domaine public

Extrême droite : l’histoire ne se répète pas


Il est tentant de lire la montée du Front national à l’aune des années 1930. Un parallèle qui atteint vite ses limites. Au plan européen, si un même terreau fait le lit des « populismes », leur traduction politique varie fortement d’un pays à l’autre. L’avènement d’une « internationale noire » n’est pas pour demain.

Les résultats des élections régionales de décembre 2015 ont vu le Front national (FN) obtenir au premier tour près de 30 % des suffrages exprimés et décrocher la première place dans six des 13 régions en jeu. Il a certes échoué dans sa conquête d’exécutifs régionaux, mais des sondages répétés installent semaine après semaine la quasi-certitude d’une qualification de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle de 2017. Depuis la vague boulangiste de la seconde moitié des années 1880, qui marque son émergence, c’est la première fois que cette famille politique – communément dénommée « l’extrême droite » mais qu’il serait plus logique, à l’échelle de l’histoire politique de la France contemporaine, de qualifier de « droite(s) nationaliste(s) » – est dans une situation électorale et politique aussi favorable, nonobstant plusieurs percées électorales remarquées, à l’instar du phénomène poujadiste, révélation des élections législatives du 2 janvier 1956. Au-delà du score réalisé par les listes du papetier de Saint-Céré, l’histoire en a retenu l’élection, pour la première fois, de Jean-Marie Le Pen à l’Assemblée nationale. Mais le poujadisme fut un feu de paille balayé par ses divisions et l’avènement de la Cinquième République en 1958. Une Cinquième République où, un quart de siècle durant, « l’extrême droite » occupa une position marginale (si on excepte les 5,2 % obtenus par Jean-Louis Tixier-Vignancour à la présidentielle de décembre 1965). Ainsi, de sa fondation en 1972 aux européennes de 1984, où il réalisa sa première percée nationale (10,95 %), le FN végéta à moins de 1 % des suffrages. Trente ans plus tard, cette formation a réussi à devenir non seulement une formation politique incontournable du jeu politique et médiatique, mais à transformer en profondeur le système

Cet article est réservé aux abonné.e.s

vous pouvez l'acheter à l'unité ou par Dossier
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

Revue-Projet.com offre l'accès gratuit aux articles de moins de 2 mois ou plus de 4 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article

1 réactions pour « Extrême droite : l’histoire ne se répète pas »

olivier priour
28 November 2016

L'HISTOIRE NE SE REPETE PAS Olivier DARD


Tout d'abord un merci pour cet article que je lis avec attention ce jour. Je connais « la revue projet » depuis l'envoi groupé avec le quotidien « la Croix », et vraiment l'idée est heureuse, originale, et certainement marque un bon point pour mettre en touche ceraines positions. « L'histoire ne se répète pas », ok, seules les peurs sont exacerbées et/ou maintenues.
Je ne lis cet article que maintenant et je réagis dès le premier article. En effet je souhaite m'exprimer sur le fait de justifier « la crise ».
« Au plan économique, la crise actuelle (et son chômage de masse) est sans doute plus profonde en France que celle des années 30 ».
Je pense que c'est une erreur de dire que la France (et d'autres pays occidentaux, anciens pays colonisateurs, rép. bananières etc...) est un pays en crise. Nous sommes 6 ou 7ème puissance au monde et nous ne manquons de rien et nous nous définissons en crise. Tous les jours nous sommes en crise. Que peuvent donc dire les pays « en voie de développement » ou les « nouveaux pays émergeants », concepts inventés par des pays riches en crise et éternellement insatisfaits. Nous ne marchons même plus sur la tête, cela serait rigolo au moins.
Pour éviter l'extrème droite (ED), nous pouvons dire ce qu'est la réalité ; notre richesse qui s'acquière à force de lois abusives uniquement pour certain-e-s, (mais au fond il semblerait que nous souhaitons tou-te-s, les mêmes choses ?). La réalité est que nous vivons dans un pays riche qui recherche l'égalité -celle de Liberté, Egalité, Fraternité- Cette liberté n'empêche aucunement les compétences (et rémunérations qui pourraient aller avec) de chacun-e-s de s'exercer correctement, dixit le Rappel le Coran. Puisque la force de ED est « la dénonciation virulente du système économique et social et de ses inégalités, ce qui lui permet d'élargir substantiellement son offre politique », nous pouvons dire qu'illes ne sont que dans la dénonciation et aucunement dans la résolution (à part fermer hermétiquement les frontières et éventuellement construire un mur, etc.. Les nations contre les nations). Illes sont donc la tension qui accapare l'attention puisque nous revendiquons tous les jours la crise. La résolution est peut-être la revendication de la pauvreté (nous ne choisissons pas où nous sommes nés), la pauvreté qui autorise une vie plus sobre pour avoir le temps et les possibilités d'acquérir toute forme de savoirs connaissances et les rencontres -ce qui semble difficile avec le concept de productivité- l'amour.

Les choses sont liées. Ne pas oublier dans la « Revue projet » et peut-être d'autres,de parler de Zad Acipa (à suivre un appel à rêve et évolution), pour dire son efficacité à propos de partage et de non-domination -tout ce que ED déteste, tous ces concepts sont biens éloignés du capitalisme honni qui nous bassine le déluge* avec la crise.-

Appel
Que dire pour inciter, pour motiver un « recrutement », une mobilisation, en général non-violent, pour le rêve et l'évolution, des artistes/intelligenstia qui nous auraient influencé le cerveau à un moment où celui-ci était plus malléable pour notre présence sur Zad NddL et autre part ? Qui viendra, voudra venir se faire gazer dans le bocage avant qu'il ne devienne bocal comme peut-être à Roybon. S'il vous plaît, médias qui nous dites tout le temps les énergies des artistes, où seront-illes quand schtroumphhhh bleu et vert de gris kaki seront dans les campagnes riantes ? Qu'illes viennent tou-te-s avec nous défendre ce qu'illes aiment, ce que nous aimons à savoir la vie sans des ordres ; l'amour

*si ce thème vous intéresse j'ai eu la possibilité de réfléchir un peu dessus.

* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules