Logo du site

[VIDÉO] Transition énergétique et justice sociale : vers un nouveau modèle ?


Après un temps d’échanges entre participants, une partie des membres du comité scientifique du colloque « Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ? » (organisé par le Ceras et la Revue Projet du 10 au 12 septembre 2014, à Paris) se sont réunis afin d’en tirer les conclusions.

Watch the English version of the videos here

Un débat autour de Sandrine Mathy, chercheure en économie au laboratoire Pact-Edden, avec Michel Griffon, ingénieur agronome et économiste, Jean Merckaert, rédacteur en chef de la Revue Projet et Bernard Perret, ingénieur et socio-économiste.


F/01 Sandrine Mathy - Que pouvons-nous conclure ? par cerasvideo

Quel lien entre justice sociale et transition énergétique ?

L’énergie est partout. Les activités de notre quotidien sont rendues possibles par sa consommation, et cela sans que nous nous en rendions compte. L’ère de l’énergie abondante et bon marché est cependant une parenthèse qui est en train de se refermer : un constat qui mène les trois intervenants à s’interroger sur les conditions des transformations sociétales à venir. Dans ce jeu à somme nulle, leur évidence s’affirme : il n’y aura pas de transition sans solidarité et sans une réduction des inégalités afin de répartir les efforts. La justice sociale, simple condition de la transition ? Jean Merckaert, rédacteur en chef de la Revue Projet, propose d’être plus ambitieux ; nous avons l’occasion de rebattre les cartes pour faire advenir une société plus juste et plus démocratique.


F/02 Que pouvons-nous conclure ? Question 1 par cerasvideo

Quels obstacles à une transition énergétique juste ?

À rebours des idées reçues sur la transition énergétique, les trois intervenants concluent ici que l’obstacle n’est ni technique, ni financier. Sans nier les défis technologiques, l’un insiste sur les freins politiques – nos démocraties sont-elles capables de décider de leur avenir ? –, les autres sur nos imaginaires saturés par la société d’abondance. Si les propositions afin de les surmonter diffèrent, elles concordent vers un point : fixer le cap dont nous avons besoin permet d’engager des débats cruciaux sur ce que nous voulons pour notre société, dans les limites de la biosphère.


F/03 Que pouvons-nous conclure ? Question 2 par cerasvideo

Quelle(s) proposition(s) prioritaire(s) pour une transition juste ?

Que faire pour mener une transition juste ? Michel Griffon, Bernard Perret et Jean Merckaert proposent dans cette vidéo un panel d’actions allant de l’individuel au collectif, de l’international à l’échelon le plus local. M. Griffon plaide ainsi pour un renouveau des logiques de la géopolitique. Leur ajouter un « étage spirituel » donnera davantage de sens à l’action diplomatique. B. Perret insiste sur le rôle moteur des pouvoirs publics pour faire advenir une transformation culturelle. De nombreux outils sont à leur disposition : taxe carbone, réglementations pour aller vers une économie circulaire et fonctionnelle, etc. Néanmoins, le courage de nos élus vient d’abord de l’interpellation de citoyens au niveau local estime Jean Merckaert. Des initiatives concrètes émergent partout en France et l’année 2015 est l’occasion de les faire connaître. Plus individuellement, si la transition juste impose des restrictions de la part de certains pour que d’autres puissent vivre dignement, il s’agit alors « de vivre simplement pour que d’autres puissent simplement vivre ». Une invitation à décliner le précepte de Gandhi dans toutes les sphères de notre vie quotidienne pour donner place à « un imaginaire où chacun trouve sa place ».


F/04 Que pouvons-nous conclure ? Question 3 par cerasvideo


F/05 Que pouvons-nous conclure ? Échange avec... par cerasvideo


F/06 Que pouvons-nous conclure ? Echange avec... par cerasvideo

Texte : Marie Drique (Ceras/Revue Projet)

Vidéos : La cabane aux fées

Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Ce que l’écologie fait à la politique

Un demi-siècle après les premières alertes scientifiques, l’écologie a bel et bien trouvé un débouché politique : de nouvelles instances, de nouveaux partis sont régulièrement mis sur pied. Mais pour faire advenir des changements politiques à la hauteur des enjeux, c’est notre cadre de pensée qu’il nous faut révolutionner. 1 « Écologisation » du politiqueLes enjeux écologiques sont désorm...

L’envol de la chouette

Le confinement mis en place pour contenir l’épidémie s’est traduit par toute une série de restrictions : limitation des déplacements, couvre-feu, port du masque… Comme les secouristes de haute montagne, nos comportements étaient dictés par une injonction à ne pas penser pour éviter une chute fatale. Un vent de liberté souffle à présent et l’on se réjouit de retrouver, petit à petit, nos libertés suspendues.Mais n’avançons-nous pas en terrain miné ? L’histoire nous enseigne que c’est dans les te...

Du même dossier

[VIDEO] Comment garantir la mobilité de tous ?

Comment s’émanciper de la voiture individuelle sans fragiliser à court terme les plus démunis ? Quelles politiques d’accompagnement et d’aménagement du territoire émergent pour contrer cette dépendance à long terme ? Entre société hyper-mobile et immobile, les contours d’un droit à la mobilité sont-ils à dessiner ? Jean-Pierre Orfeuil, urbaniste, Bénédicte Tilloy, directrice générale de SNCF-Transilien, Sandrine De-Boras, représentante de Transdev, et Audrey Berry, doctorante au Cired, ont débat...

[VIDÉO] La société de consommation en question

La transition énergétique interroge nos modes de vie, inextricablement liés à une énergie abondante et peu chère. La consommation, ancrée dans les « habitus », constitue aussi un moyen de distinction et l’expression d’un statut social. À quel imaginaire fait appel une société plus sobre ? Quelles formes d’organisations sociales et économiques inventer dans le respect des générations présentes et à venir ? Watch the English version of the videos hereDominique Méda, philosophe et sociologue, Matth...

[VIDÉO] Dépenses d’énergie dans le logement et logiques de marché

Quel est le rôle des mécanismes de marché foncier et immobilier dans l’essor de la « précarité énergétique » ? Sur quels leviers agir ? Comment organiser la filière de la rénovation pour la rendre accessible aux plus démunis ? Vincent Renard, économiste, Bertrand Lapostolet, de la Fondation Abbé Pierre, Jacques Llados, directeur général de Monier France et Guillaume Christen, sociologue, ont débattu des raisons et des effets de la précarité énergétique dans le logement à l’occasion du colloque «...

Du même auteur

À la poursuite des ressources ou l’épopée humaine

Pourquoi la planète est-elle peuplée de façon si hétérogène ? Au fil de leur histoire, les humains se sont principalement déplacés en fonction de la disponibilité des ressources. La révolution industrielle et la mondialisation ont changé la donne, sans freiner la mobilité humaine. Pourquoi la Chine et l’Inde sont-elles si peuplées ? Pourquoi l’Europe l’est-elle aussi, alors que les Amériques apparaissent, globalement, vastes et relativement vides, tout comme la Russie ? Pourquoi, en Afrique, des...

Les défis de l’aide publique au développement

Fondée sur une idéologie du rattrapage, l’aide publique au développement (APD) a largement échoué. La réduction de la pauvreté résulte d’abord de la mondialisation des échanges. Mais bien d’autres défis (emploi, migrations, climat…) attendent l’APD. Nous ne serons pas au rendez-vous des Objectifs du millénaire pour le développement fixés pour 2015, date de l’échéance de l’engagement international. En particulier, les objectifs fixés en pourcentage du Pib, en termes de recul du nombre de sous-ali...

Vers une septième révolution agricole

L’histoire longue des révolutions techniques agricoles montre que l’impact sur l’environnement ne date pas d’hier. Mais la grande modernisation des dernières décennies aboutit à une impasse environnementale et à un conflit de société. L’agronome Michel Griffon propose d’en sortir par un nouveau contrat social entre la société et les agriculteurs : l’« agriculture écologiquement intensive ». Pour une grande partie de l’opinion française, agriculture et écologie sont considérées comme largement in...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules