Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site

[VIDÉO] Dépenses d’énergie dans le logement et logiques de marché


Quel est le rôle des mécanismes de marché foncier et immobilier dans l’essor de la « précarité énergétique » ? Sur quels leviers agir ? Comment organiser la filière de la rénovation pour la rendre accessible aux plus démunis ?

Vincent Renard, économiste, Bertrand Lapostolet, de la Fondation Abbé Pierre, Jacques Llados, directeur général de Monier France et Guillaume Christen, sociologue, ont débattu des raisons et des effets de la précarité énergétique dans le logement à l’occasion du colloque « Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ? » (organisé par le Ceras et la Revue Projet du 10 au 12 septembre 2014, à Paris). Un débat autour d’Éric Lagandré, chargé de mission à l’Agence nationale de l’habitat (Anah).


1/01 Éric Lagandré - Dépenses d’énergie dans le... par cerasvideo

Le prix du logement : facteur n° 1 de la précarité

Spécialiste des formes urbaines, Vincent Renard oriente ici sa démonstration autour de l’idée que le prix du logement, davantage que le prix de l’énergie, est le premier facteur de précarité. Il nous alerte sur l’importance qu’il y a à inclure l’énergie dans la réflexion urbaine – l’étalement urbain se traduisant par l’allongement des distances parcourues quotidiennement par exemple – et à prendre en compte les mécanismes qui influencent la construction des villes. La financiarisation de l’immobilier et les bulles spéculatives qu’elle génère modèlent fortement leur paysage éclaté : la solution pour se loger à bas coût devient la maison individuelle loin des transports, des écoles, etc. « Si des lois luttent contre l’étalement urbain, les incitations financières vont à l’inverse. » Pour faire face à cette contradiction, l’économiste propose une série de pistes sur la gouvernance de la gestion urbaine.


1/02 Vincent Renard - Dépenses d’énergie dans... par cerasvideo

La précarité énergétique, phénomène massif et diffus

La précarité énergétique s’est construite en France autour de la problématique du mal-logement, explique Bertrand Lapostolet. Elle est en effet liée à trois facteurs : la qualité du bâti, le coût de l’énergie et la faiblesse des revenus du ménage. Battant en brèche des idées reçues, il dévoile les divers profils touchés : des propriétaires occupants, les petites classes moyennes… Évaluée par des indicateurs aussi bien objectifs (via le taux d’effort énergétique) que subjectifs (la sensation de froid), elle touchait 4 millions de ménages en 2006 et n’a cessé d’augmenter depuis. Elle concernerait aujourd’hui entre 17 % à 24 % des ménages français ! Dès lors, « il ne suffit pas d’être solidaire », mais de prendre des mesures concrètes et ambitieuses, auquel cas « la transition ne se fera pas ».


1/03 Bertrand Lapostolet - Dépenses d’énergie... par cerasvideo

Rendre le marché de la rénovation accessible aux plus précaires

Le gouvernement français avait fixé en 2012 un objectif de 500 000 logements rénovés par an d’ici 2017. On est cependant loin des objectifs. Jacques Llados, en fin connaisseur de la filière de la rénovation, offre ici quelques éléments d’explication pour ce retard : un marché de la rénovation très fragmenté entre acteurs et selon les types de travaux, par rapport à un marché du neuf normé et industrialisé. Alors comment faire mieux, et notamment à destination des plus précaires ? Le directeur général de Monier France présente quelques initiatives et pistes d’action.


1/04 Jacques Llados - Dépenses d’énergie dans... par cerasvideo

Des inégalités dans le logement aux inégalités de « participation » à la transition énergétique

Comment différents publics comprennent-ils la transition énergétique ? À partir des résultats de deux terrains d’étude, le sociologue Guillaume Christen dévoile l’existence d’inégalités dans nos capacités d’action par rapport à notre environnement (aussi appelées « inégalités environnementales »). Si les bouleversements environnementaux sont une préoccupation partagée quel que soit le milieu social, c’est bien une différence dans les possibilités de participer qui est notable. Tous n’ont pas les mêmes conditions de vie, ni les mêmes capacités, en termes de savoirs et de compétences pour agir conformément à leurs préoccupations. Un constat qui donne matière à réfléchir face aux incantations à la « participation » des politiques environnementales.


1/05 Guillaume Christen - Dépenses d’énergie... par cerasvideo


1/06 Débat - Dépenses d’énergie dans le... par cerasvideo

Texte : Marie Drique (Ceras/Revue Projet)
Vidéos : La cabane aux fées

Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Libéralisme et socialisme

Resumé Le libéralisme et le socialisme semblent s’opposer comme deux philosophies de l’homme et de la société. Pourtant, le socialisme est aussi une philosophie de la liberté. Les penseurs libéraux ne se sont pas privés d’attaquer violemment, dès ses premières formulations, la « présomption fatale » du socialisme, aussi bien dans son idée de buts assignés à l’activité économique et à la vie sociale que dans sa philosophie de l’homme et de la liberté 1.À partir des années 1930, et plus encore apr...

Du même dossier

[VIDÉO] La société de consommation en question

La transition énergétique interroge nos modes de vie, inextricablement liés à une énergie abondante et peu chère. La consommation, ancrée dans les « habitus », constitue aussi un moyen de distinction et l’expression d’un statut social. À quel imaginaire fait appel une société plus sobre ? Quelles formes d’organisations sociales et économiques inventer dans le respect des générations présentes et à venir ? Watch the English version of the videos hereDominique Méda, philosophe et sociologue, Matth...

[VIDÉO] Cent ans d’histoire de l’énergie

L’histoire de l’énergie va de pair avec celles des civilisations. Partant de la révolution industrielle, quels bilans et perspectives peut-on dresser de la centralité des énergies fossiles dans nos sociétés ? Quels scénarios pour une transition énergétique en Europe ? Watch the English version of the videos hereNebojsa Nakicenovic, professeur d’économie de l’énergie à l’Université des technologies de Vienne (Autriche) dessine ici un panorama historique de la place de l’énergie dans notre civilis...

[VIDÉO] Justice sociale et transition énergétique à la veille de la Cop21

La France accueillera fin 2015 la Cop21 (la 21e Conférence des parties), une conférence internationale déterminante pour limiter le dérèglement climatique. À cette occasion, quel rôle peut jouer l’Union européenne pour enclencher une transition énergétique juste? Comment peut-elle éviter les risques d’inaction résultant d’un discours trop consensuel au niveau international ? Quelle vision de la transition énergétique ont les autres continents ? Watch the English version of the videos hereYouba S...

Du même auteur

Précarité énergétique : une loi à la hauteur ?

La loi sur la transition énergétique adoptée en 2015 a le mérite de ne pas ignorer la question de l’accès de tous à l’énergie. Les mesures qu’elle propose seront-elles pour autant suffisantes ? Car la justice sociale, loin d'être un simple « bonus » de la transition, est l'une des conditions de sa possibilité. Cinq millions de ménages sont touchés par la précarité énergétique, soit 11 millions de personnes qui ont froid chez elles ou se ruinent pour se chauffer, selon l’Observatoire national de ...

Aides au logement : « Mieux accompagner »

Les aides à la rénovation existent. Cependant, le reste à charge est dissuasif et faire un emprunt, impossible pour certains propriétaires. D’autres ignorent l’existence même de ces dispositifs ou s’en méfient. Comment rendre ces aides plus efficaces ? L’accompagnement, l’information et la formation offrent quelques pistes. Existe-t-il actuellement un véritable droit à la rénovation ? Si oui, comment est-il mis en œuvre ?Gérard Dechy – Militant de l’autoréhabilitation accompagnée, j’aimerais, av...

Transition énergétique : les prix de l’immobilier en question

La précarité énergétique, qui touche 15 à 20 % des Français, requiert certes un effort accru de rénovation thermique des bâtiments. Elle appelle aussi à desserrer l’étau des dépenses de logement qui étranglent les ménages. À quand une action publique déterminée pour faire reculer les prix de l’immobilier ? Alors que la question des rapports de l’homme à l’environnement semblait, à la fin du XXe siècle, prendre le pas sur celle des rapports entre classes sociales1, la nature elle-même nous renvoi...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules