Logo du site

[VIDÉO] La difficile équation financière de la transition énergétique


La transition énergétique requiert des investissements importants tant du côté de la production que de la maîtrise d’énergie. Entre impôts, épargne des ménages, création monétaire et dette, sur quels leviers de financement s’appuyer ? Quelle place est faite aux citoyens de plus en plus désireux de donner un sens à leur épargne ?

Gaël Giraud, économiste, Pierre Ducret, P-DG de la Caisse des dépôts et consignations Climat (CDC Climat), et Patricia Piriou, co-directrice générale de Triodos Finance, débattent des moyens de financer la transition énergétique à l’occasion du colloque « Quelle justice sociale à l’heure de la transition énergétique ? » (organisé par le Ceras et la Revue Projet du 10 au 12 septembre 2014, à Paris). Un débat autour d’Adrien de Tricornot, journaliste au Monde.


7/01 Adrien de Tricornot - La difficile... par cerasvideo

Le nerf de la guerre

Nos modes de vie ne sont pas soutenables. Cette remise en cause engage une reconfiguration de nos infrastructures et de nos territoires. Techniquement, nous aurions la possibilité de mener cette transition, selon Gaël Giraud. Reste la question du financement. L’économiste revient ici sur deux options qui s’offrent à nous afin de mobiliser les 10 à 100 milliards nécessaires : un fléchage spécifique de l’argent des marchés financiers et la création monétaire. La première option implique une réforme en profondeur de notre système financier afin de réduire les rendements des actifs boursiers, une perspective qui semble aujourd’hui lointaine. D’où une préférence pour la planche à billets, une politique qui ne conduirait pas à l’inflation si elle est utilisée pour le financement de l’économie réelle.


7/02 Gaël Giraud - La difficile équation... par cerasvideo

Banques éthiques, nouvelle(s) éthique(s) pour la banque ?

Partant de l’exemple de la banque Triodos qu’elle dirige, Patricia Piriou nous rappelle que l’argent est un moyen et non une fin. Créée sous la forme d’une fondation à la fin des années 1960, Triodos a été conçue comme une réponse à ceux qui souhaitent faire de leur épargne un usage « socialement utile ». Les investissements sont ainsi fléchés vers des projets qui favorisent les changements environnementaux, sociaux et culturels. Une dimension éthique qui ne vaut pas seulement pour les autres : la directrice rappelle que les écarts de salaires au sein du groupe ne dépassent pas le rapport de 1 à 10 et que les bonus n’existent pas…


7/03 Patricia Piriou - La difficile équation... par cerasvideo

Un défi essentiel : la substitution

La Caisse des dépôts et consignations Climat, en tant que banque de développement publique, a certainement un rôle à jouer dans le financement d’une transition énergétique juste en France. Pierre Ducret explicite ici les raisons de le penser : la CDC Climat est un prêteur à long terme à des taux avantageux, elle peut proposer des offres de garanties, et peut également intervenir sur ses fonds propres dans l’investissement d’infrastructures. Il insiste cependant sur une exigence de fond : l’essentiel du financement de la transition doit être mené par une substitution d’investissements « verts » à des investissements « marrons » ou neutres, et non par des investissements additionnels. Or des outils sont à mettre en place pour cela passant par les normes, des prix qui intègrent le coût du CO2, ou encore des systèmes de fléchage vers ces « investissements verts ».


7/04 Pierre Ducret - La difficile équation... par cerasvideo


7/05 Débat - La difficile équation financière... par cerasvideo

Texte : Marie Drique (Ceras/Revue Projet)

Vidéos : La cabane aux fées

Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Le religieux face au politique

Resumé La société a-t-elle besoin du religieux ? Oui sans doute. Mais ce religieux est disséminé, vécu « à la carte » par l’individu. Quant au politique, il gère mais ne mobilise plus les citoyens. D’où la même relative faiblesse de l’Etat et des Eglises, le même déclin du militantisme. Le partage entre religion et politique, tel qu’il a été pensé depuis deux siècles, en France surtout, correspond à deux visions de base (certes en elles-mêmes très différenciées) du religieux et de ce qu’il repré...

Endettement, maux et bienfaits

Resumé L’endettement est devenu le levier le levier de l’économie. L’ouverture qu’il propose sur l’avenir est aussi un risque, une chaîne, inégalement supportés. Au début du XVIIIe siècle, Bernard de Mandeville avait fait scandale en publiant la Fable des abeilles : il y expliquait que la dépense ostentatoire des uns permettait de faire travailler les autres, donc contribuait à faire fonctionner la société correctement. Il en est de même aujourd’hui de l’endettement. Sans lui, l’économie contemp...

Du même dossier

[VIDÉO] Justice sociale et transition énergétique à la veille de la Cop21

La France accueillera fin 2015 la Cop21 (la 21e Conférence des parties), une conférence internationale déterminante pour limiter le dérèglement climatique. À cette occasion, quel rôle peut jouer l’Union européenne pour enclencher une transition énergétique juste? Comment peut-elle éviter les risques d’inaction résultant d’un discours trop consensuel au niveau international ? Quelle vision de la transition énergétique ont les autres continents ? Watch the English version of the videos hereYouba S...

[VIDEO] Mix énergétique : entre technologies controversées et régulations non stabilisées

Au-delà des controverses technologiques, le secteur de l’énergie est soumis à des évolutions majeures des systèmes de régulation qui l’encadrent. Comment dépasser les sources de crispation de ce débat ? Quels sont les atouts des systèmes donnant plus de place aux dynamiques territoriales ? Quels obstacles s’y opposent ? Jean-Charles Hourcade, directeur de recherche CNRS, Gilles Vermot-Desroches, directeur du développement durable chez Schneider Electric, Andreas Wieg, économiste et Teva Meyer, d...

[VIDÉO] L’énergie, révélatrice de précarités

La « précarité énergétique » occupe de plus en plus de place dans les débats sur la pauvreté en Europe. De quoi s’agit-il au juste ? La précarité énergétique est-elle distincte de la pauvreté ? Quels en sont les visages ? Qu’elles en sont les causes ? Comment mettre en œuvre une transition énergétique qui ne pénalise pas encore plus les ménages en situation de précarité ? Watch the English version of the videos hereQuelques membres de l’association Magdala (Lille), Fabien Tocqué, chef de projet ...

Du même auteur

Faut-il privatiser EDF ?

Le projet Hercule, qui vise à "réorganiser" EDF, laisse présager le pire quant à une potentielle privatisation de l'entreprise publique. Alors que la transition énergétique est l'un des piliers de la lutte contre le changement climatique, est-il pertinent d'ouvrir l'activité de ce fleuron national à la concurrence ? C'est cette question que Martin Monti-Lalaubie a posée à Gaël Giraud, économiste et jésuite, pour sa chronique à la Revue Projet.Les sources citées pendant la chronique :- Le guide ...

« Annuler les dettes est un choix politique »

Dans un contexte de pandémie, que faire de la dette publique ? Pour l’économiste Gaël Giraud, son annulation est d’ores et déjà possible, grâce à la Banque centrale européenne. Depuis le début de la pandémie, le déficit budgétaire se creuse. Le « quoi qu’il en coûte », nouveau credo du gouvernement, commence à susciter des questions sur les capacités du pays à rembourser ses dettes. Faut-il s’en inquiéter ?Gaël Giraud – Dans une si...

Y a-t-il de l'argent magique ?

"Il n'y a pas d'argent magique" expliquait Emmanuel Macron, il y a 2 ans, à une salariée du CHU de Rouen. Pourtant depuis, le gouvernement a lancé un plan de relance à plusieurs milliards d'euros pour encaisser le choc de la pandémie. De quoi se demander si, tout de même, l'argent ne serait pas magique ? C'est cette question que Martin Monti-Lalaubie a soumis à Gaël Giraud, économiste et jésuite, pour sa première chronique pour la Revue Projet.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules