Logo du site

L’inaccessible réalité du travail Une approche statistique

Ouely José, 18 ans, est travailleur indépendant et répare des bateaux à Madagascar, décembre 2017. © Copyright ILO/Marcel Crozet
Ouely José, 18 ans, est travailleur indépendant et répare des bateaux à Madagascar, décembre 2017. © Copyright ILO/Marcel Crozet

Les statistiques actuelles ne donnent qu’une vision tronquée du monde du travail : y intégrer l’informel et l’économie domestique permettrait de rendre justice à des formes de travail aujourd’hui invisibilisées.


Nos statistiques du travail s’appuient généralement – pour des raisons historiques – sur une conception inspirée des caractéristiques du marché du travail dans les pays industrialisés durant les Trente Glorieuses. Le contrat formel d’emploi était à la fois la norme statistique et le modèle. Pourtant, si pendant les dernières décennies un tel contrat est resté la référence, la réalité a profondément changé – y compris dans les pays développés.

Aujourd’hui, la forme de travail qui sert de référence est une activité rémunérée (pas seulement un emploi), dans une entité enregistrée, couverte par la sécurité sociale et payant des contributions sociales correspondantes. Et il suffit qu’un de ces critères fasse défaut pour qu’on soit dans l’« in-formel ». Ainsi cette catégorie se définit-elle non pas en soi, mais par un ou plusieurs « défauts de forme ».

La conférence internationale des statisticiens du travail, qui se tient tous les cinq ans sous les auspices de l’Organisation internationale du travail (OIT), a commencé à se pencher sur les formes « atypiques » d’emploi, afin de mieux cerner cette notion d’« in-formalité ». Mais ce travail conceptuel et méthodologique n’a pas encore influé sur les statistiques globales. Les données actuelles ne captent pas de manière exhaustive les réalités du travail.

Les données actuelles ne captent pas de manière exhaustive les réalités du travail.

Ainsi, le récent rapport de l’OIT « Travailler pour bâtir un avenir meilleur » élaboré par la Commission mondiale sur l’

Cet article est réservé à nos abonné·e·s

vous pouvez l’acheter à l’unité pour 3€
Pour accéder à cet article :

Déjà abonné.e ?

M'identifier

La Revue Projet donne gratuitement accès aux articles de plus de 3 ans.

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules