Logo du site
Dossier : Monde cherche citoyens

Éloge des espaces de parole

Nuit debout july 30 2016 ©Francis McKee
Nuit debout july 30 2016 ©Francis McKee
UnderConstruction est une association d’éducation populaire, basée à Saint-Denis (93). Depuis plus de neuf ans, ses trente membres animent, partout en Île-de-France, des espaces de jeux et de débats sur de nombreux thèmes : la libre circulation, la démocratie, les droits fondamentaux… Pour plus d’informations : www.underconstruction.fr

« Citoyen, enne n. (de cité) [...] Personne jouissant, dans l’État dont il relève, des droits civils et politiques, et notamment du droit de vote (par opposition aux étrangers). »

« Citoyen·ne1 n. Personne participant activement, qu’elle en ait ou non le droit, à la vie et l’organisation de la cité, sous quelque forme que ce soit (par exemple à travers un collectif formel ou non, en manifestant avec ou sans cailloux, en votant ou non), en général de manière collective. » UnderConstruction, Dictionnaire des Redéfinitions 2016-2017.

Des espaces à investir

La participation, l’engagement, la mobilisation, ce qu’on appelle communément « l’exercice de la citoyenneté », passent avant tout par la prise de parole, le questionnement sur l’autre, sur l’autour, avec ou sans détours, sur le débat d’idées, l’échange d’idéaux, le positionnement de chacun et chacune. La discussion est au fondement de l’organisation collective, de la construction des luttes, de l’établissement d’un contre-pouvoir, de nouveaux regards sur le monde. Sans elle, point de citoyenneté collective, plus que le vote pour s’exprimer (pour certain·es, trié·es sur le volet). Pour échanger, il faut de l’espace, des espaces. Espaces de libres paroles, de discussions formelles et informelles, de mise en commun, espaces collectifs et accessibles à tou·tes. Nous pourrions théoriser sur les nouvelles formes d’architectures urbaines et des lieux publics pour expliquer que nous manquons de ce type d’espaces. Ce ne sera pas ici le propos.

Un principe : vient qui veut et tout le monde peut.

Parlons plutôt de ces espaces à (re)-créer. UnderConstruction est une association d’éducation populaire qui crée et anime des jeux de société sur des questions sociales et citoyennes. En foyers de jeunes travailleur·euses, en pieds d’immeuble, en festival, en prison, en média-biblio-ludo-thèque, etc. Un principe : vient qui veut et tout le monde peut. À travers le jeu, nous cassons les débats entre expert·es télégéniques, et chacun·e, avec son vécu, apporte son grain de sel à des discussions enflammées.

Le jeu, en lui-même, est un espace d’apprentissages, d’interactions, de réflexions, d’expérimentations. Il crée un petit vécu commun, entre des personnes qui ne se connaissent pas toujours, un moment hors du temps pour redécouvrir et refaire le monde. Le jeu est une façon d’établir un cadre, pour amener chacun·e à prendre part à une discussion, questionner le monde et se questionner soi-même et, pourquoi pas, prendre position, s’autoriser à s’affirmer. Dans ces espaces, on se croirait au bar du coin, car « le comptoir d’un café est le parlement du peuple » dirait Balzac. Ce sont les deux facettes d’un même objet : celui de construire, pour un temps, un monde différent.

Des espaces pour débattre

« On ne construit pas un monde différent avec des gens indifférents », tel est le leitmotiv de l’association. Lorsque nous ouvrons un espace de parole, les personnes ne semblent pas si indifférentes à ce qui les entoure. Chacun·e est touché·e par la société et les expériences personnelles rejaillissent comme autant d’arguments, d’exemples, de théories sur le monde.

La parole et l’échange sont nécessaires à l’émancipation et à la transformation sociale.

Reste à savoir comment agir sur la société et là, le constat est amer : les possibles sont souvent peu prometteurs, selon les participant·es. Malgré tout, les barrières sont tombées, les langues se sont déliées le temps d’un jeu, et puis, avec ou sans nous, des groupes pourront se former, débattre, s’organiser. Mais toujours en collectif, car si la citoyenneté est un jeu où chacun·e peut établir les règles, alors la parole et l’échange sont des conditions nécessaires à l’émancipation et à la transformation sociale.



Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Endettement, maux et bienfaits

Resumé L’endettement est devenu le levier le levier de l’économie. L’ouverture qu’il propose sur l’avenir est aussi un risque, une chaîne, inégalement supportés. Au début du XVIIIe siècle, Bernard de Mandeville avait fait scandale en publiant la Fable des abeilles : il y expliquait que la dépense ostentatoire des uns permettait de faire travailler les autres, donc contribuait à faire fonctionner la société correctement. Il en est de même aujourd’hui de l’endettement. Sans lui, l’économie contemp...

L'engagement politique dans la chaîne des générations

Dans un climat politique désenchanté, les jeunes s’engagent de façon intermittente, protestataire, pragmatique. A la question de savoir si les jeunes générations d’aujourd’hui sont plus ou moins politisées, plus ou moins engagées, que celles qui les ont précédées, on ne peut répondre de façon simple et univoque. Car toute génération nouvelle reprend en partie les usages de la citoyenneté et les modes de participation politique de celles qui l’ont précédée, mais elle les recompose et les réinvent...

Du même dossier

Ma voix compte : se donner le pouvoir d’être citoyen

Depuis 2007, le mouvement civique des Cités d’Or propose à chacun et chacune des temps de rencontres, d’échanges ludiques et de formation. Le but ? Identifier et diffuser les savoirs faire et savoirs-être fondamentaux nécessaires à tout individu pour être acteur de sa vie et de la société. Autrement dit « tenir ensemble transformation personnelle et transformation sociale ». Retour sur expérience. Mehdi a 19 ans. D’origine algérienne, il vit à la Duchère, un quartier dit « populaire » du IXe arr...

Des citoyens inégalement liés les uns aux autres

Pour Serge Paugam, quatre types de liens attachent les individus entre eux et à la société. Si ces liens sont aujourd’hui plus fragiles, c’est surtout leur entrecroisement inégal, selon les individus, qui affecte la société tout entière. Le vivre-ensemble serait-il toujours possible face à ces diversités ? L’individu ne peut vivre sans attaches et il passe sa vie à s’attacher - ou à se rattacher après une rupture : à sa famille tout d’abord, mais aussi à ses proches, à sa communauté ethnique ou ...

Le volontariat : un élargissement de la citoyenneté

Chaque année, des centaines de volontaires partent vivre un ou deux ans à l’étranger, au nom de la solidarité internationale. Une démarche non sans incidence au retour, sur la façon de se concevoir citoyen. Vouloir partir : un premier acte de citoyennetéNombre de candidats au départ pour une expérience de volontariat de solidarité internationale viennent avec des idéaux et des rêves plein la tête. Ils portent aussi la volonté de devenir « un peu plus citoyens ». Expérience singulière qui propose...

1 UnderConstruction privilégie la féminisation des termes, dans toutes ses publications. Ce que nous avons choisi de respecter [NDLR].


Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules