Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Le numérique, une chance pour l’école ?

Devenir des pros au lycée

Elèves sur ordinateur lors de l'Exploriou camp © Telecom Bretagne
Elèves sur ordinateur lors de l'Exploriou camp © Telecom Bretagne

Maxime s’installe devant son ordinateur, ouvre sa session puis sa messagerie. Il est gestionnaire des achats dans l’entreprise « Hortus Lyon ». Son chef de service lui a envoyé ce matin des emails lui demandant de créer, sur le progiciel de gestion intégré Open ERP, une commande de trois palmiers et deux hortensias destinée au fournisseur « Touvert ». Un autre message lui demande de réaliser un tableau avec un graphique sur les achats des trois derniers mois de son entreprise sur tableur Excel. Il doit encore rédiger un email destiné au fournisseur « Aufleur » pour lui indiquer une erreur de livraison. Pour réaliser ces tâches, Maxime a des fiches procédures et des modes opératoires propres à chaque logiciel. Il doit mettre le travail réalisé dans un dossier destiné au chef de service qui le contrôle régulièrement. Si le travail est professionnel (sans erreur), il sera classé. Sinon, il devra être modifié. Maxime a deux collègues : un gestionnaire des ventes et un responsable administratif. Ils ont tous des tâches différentes à effectuer en respectant un délai défini. Hortus Lyon est une filiale du groupe « Hortus France » qui chapeaute neuf filiales, comprenant trois employés chacune.

Ma collègue enseignante et moi-même sommes ainsi à la tête du groupe Hortus France : une société virtuelle qui permet à nos vingt-sept élèves d’être en situation professionnelle. Grâce à cette simulation, les élèves sont actifs en cours. À eux de se prendre en main pour aller lire leurs messages, effectuer les tâches en consultant les fiches ressources sur les logiciels et rendre le travail demandé. Comme ils sont là pour apprendre, leur travail n’est pas noté mais modifié. Lors de la séance suivante, ils devront reprendre les éléments à améliorer et arriver petit à petit à un travail professionnel. Ce scénario se développe sur quatre à cinq semaines et les rôles changent. Sur une année scolaire, chaque élève peut ainsi répondre aux situations professionnelles visées par le référentiel du bac professionnel « gestion administration ».

Pour chaque activité, l’élève rédige une fiche pour la décrire et l’analyser : contexte, moyens, démarche, résultat obtenu, difficultés rencontrées. Ces fiches sont réalisées sur un logiciel, Cerise Pro, qui regroupe toutes les compétences acquises par l’élève pendant ces trois années de formation dans un passeport professionnel. Quant un scénario s’achève, chaque élève nous remet un dossier papier comprenant tous les travaux réalisés accompagnés des fiches descriptives. Ce dossier est évalué.

L’élève « joue » avec son ordinateur, simule un rôle futur, pour acquérir petit à petit une attitude professionnelle.

Cette nouvelle pédagogie bouleverse la fonction traditionnelle de l’enseignant : il n’est plus celui qui transmet le savoir, celui qui parle et que l’élève écoute. Fini le temps des livres, des « Faites-moi l’exercice page tant ! », des leçons à apprendre et à réciter… L’élève « joue » avec son ordinateur, simule un rôle futur, pour acquérir petit à petit une attitude professionnelle. Il découvre des logiciels, il apprend à lire des consignes et à réaliser des travaux concrets (commande, email…). Un courrier avec des fautes n’est pas acceptable. Le professeur de français est parfois présent pour aider l’élève à repérer ses lacunes en orthographe et en syntaxe. Petit à petit, le lycéen devient un « pro ». C’est possible ! Avec ma classe de Terminale (vingt-trois élèves), nous sommes arrivés cette année à une relative autonomie des élèves. Mais que d’énergie !

Pour que les élèves deviennent autonomes, il faut savoir prévoir les pannes d’ordinateur, d’imprimante, les problèmes avec les logiciels (les élèves savent mieux que nous gérer l’informatique et « créer » des bugs). Pour qu’ils rentrent dans leur rôle, nous devons nous adresser à eux comme s’ils étaient des employés. Mais ils restent encore jeunes ! Il faut gérer l’absentéisme et surtout créer des situations professionnelles concrètes, différentes et évaluables. Car la difficulté de cette pédagogie est l’évaluation. On ne peut pas se leurrer : les élèves ne travaillent que s’ils sont notés ! Mais comment évaluer un travail réalisé plus ou moins en groupe, quand certains savent très bien avoir recours au « copié collé » via internet ? Comment savoir si la compétence est vraiment acquise ou s’il elle est « bidouillée » ? Les élèves apprécient cette méthode d’apprentissage plutôt ludique – même si certains regrettent le temps où ils pouvaient dormir à côté du radiateur. Est-elle efficace ? Je manque encore de recul pour le dire. Mais j’ai acquis une certitude : le rôle de l’enseignant change, il faut être en veille permanente afin de s’adapter à une nouvelle forme d’esprit.

Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Avancées et faiblesses de la démocratie

Resumé Les avancées de la gouvernance démocratique sont considérables. Mais les systèmes légaux sont fragiles, et les disparités sociales profondes. La société civile manifeste une grande vitalité. Dès leur indépendance vis-à-vis du joug colonial, les pays d’Amérique latine se sont dotés de constitutions proclamant la suprématie de la souveraineté populaire comme unique source de légitimité politique et, très tôt, des élections ont été organisées. Pourtant, l’histoire – durant la majeure partie ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Du même dossier

Quand les tablettes numériques s’invitent à l’internat

Les élèves de 3e du lycée professionnel Victorine Magne, à Lisieux (Calvados), avaient un devoir à faire sur la Première Guerre mondiale1. Leur éducateur, Franck Leblond, responsable au lycée du projet tablettes numériques, eut l’idée de leur montrer l’émission C’est pas sorcier. « Après l’avoir vue sur leur tablette, tout était clair et beaucoup plus facile pour eux. »Depuis la rentrée 2013, près de deux cents jeunes accueillis dans les internats éducatifs et scolaires des Apprentis d’Auteuil ...

Numérique à l’école : enthousiasme et lucidité

Creuset théorique de la mobilité sociale, l’école laisse partir chaque année 140 000 jeunes sans diplôme. Parmi eux sont surreprésentés les enfants d’ouvriers, ceux issus de familles nombreuses ou ceux dont les parents sont séparés. Les rouages de l’ascenseur social sont grippés. Dans ce contexte, l’apparition du numérique est-elle une chance ? Ludique, démocratisé, offrant un accès libre à des trésors d’information, internet ouvre de nouvelles voies pour les apprentissages. Une occasion de ren...

Quand éduquer devient une industrie

Plan après plan, le numérique à l’école commet les mêmes erreurs. Malgré tous les avertissements. En toile de fond, une tentative d’OPA de l’approche productiviste en éducation aux dépens de l’approche culturelle. Derrière la difficile quête d’un successeur au bon vieux manuel scolaire, ce sont bien les fondamentaux de l’école qui sont en jeu. Les détails du « grand plan numérique pour l’école », annoncé en novembre 2014 par le président de la République, ne seront connus qu’au premier semestre ...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules