Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Jeunes vers l'emploi

Jeunes vers l'emploi (Ouverture)


Dans chacun de ces secteurs, notamment pour la fabrication ou l’ingénierie, les évolutions sur vingt ans ont été très fortes. En 1984-1985, l’entreprise a connu une restructuration accompagnée de réductions d’effectifs importantes, avec un relèvement des niveaux de qualification. Nous sommes sortis d’un système taylorien autour de métiers bien identifiés dans la métallurgie : l’ouvrier était tourneur, fraiseur, ajusteur. Toutes ces professions ont aujourd’hui disparu. L’organisation isolait d’un côté la production et de l’autre l’entretien ou la réparation des chaînes, les fonctions de contrôle et d’approvisionnement. Ces activités assurées par de la main-d’œuvre « indirecte » au regard de la production entraînaient des frais fixes incompressibles et sources de déficit financier en cas de baisse du volume de production. Aujourd’hui, l’essentiel du personnel de fabrication concourt à la production dans une organisation en « équipe autonome de travail ». Il en résulte un relèvement des niveaux de qualification, et un renforcement de l’implication des personnels et de leur responsabilité. Un ouvrier doit être capable de faire face à des problèmes de maintenance, d’identifier les questions et de les traiter en équipe. Les qualifications sont devenues plus transversales et plus génériques. Les héritiers des OS sont en mesure de gérer des éléments d’approvisionnement, de flux, de production. Pour y parvenir, l’entreprise a dû engager un effort important de formation en interne, avec un relèvement des niveaux de recrutement parallèle à l’élévation globale des diplômes.

Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Les Marocains dans le monde

En ce qui concerne les Marocains, peut-on parler de diaspora ?On assiste à une mondialisation de plus en plus importante de la migration marocaine. On compte plus de 1,8 million de Marocains inscrits dans des consulats à l’étranger. Ils résident tout d’abord dans les pays autrefois liés avec le Maroc par des accords de main-d’œuvre (la France, la Belgique, les Pays-Bas), mais désormais aussi, dans les pays pétroliers, dans les nouveaux pays d’immigration de la façade méditerranéenne (Italie et ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Du même dossier

Trajectoires hétérogènes vers le marché du travail

Les premières années dans la vie active de jeunes de différents niveaux de diplôme, mais entrant au même moment sur le marché du travail. Depuis une trentaine d’années, les travaux statistiques sur l’insertion en France ne font plus ressortir un schéma unique d’entrée dans la vie active, mais des trajectoires complexes, de moins en moins linéaires. La phase d’insertion se matérialise par une succession de plusieurs états : chômage, stages, formation, emplois précaires, emplois stables… Cette séq...

Travailler pour de vrai !

Il y a un malentendu entre la demande des jeunes et les réponses qu’on leur apporte. L’entrée retardée dans le monde du travail a des conséquences sur la vision qu’ils en ont. A fortiori quand c’est une entrée dans la précarité et la dépendance. Les manifestations étudiantes et lycéennes contre le Contrat première embauche (CPE) qui se sont déroulées en France au printemps 2006 ont donné lieu à une série de commentaires et d’interprétations naturellement très contrastés. Au moment où les manifes...

Aux limites de la qualification

L’itinéraire de jeunes pour qui le passage à l’emploi est particulièrement chaotique. Quand les difficultés scolaires précoces n’ont pas été prises en compte. Quand les orientations se font par défaut... « La définition de chacun inclut les autres »A. Jacquard, Mon utopie.La proportion de jeunes qui sont sans qualification, après avoir abandonné leurs études en cours de route, stagne depuis plus de dix ans. Mais cette proportion est très variable selon les régions, les départements, les communes...

Du même auteur

Partage du travail : perspectives interreligieuses

Le christianisme, comme l’islam, le judaïsme ou le bouddhisme insistent sur la dignité de l’homme au travail, sur son inscription dans une communauté. L’idée d’un partage du travail est diversement accueillie. Partager avec qui ? Pourquoi ? L’auteur appelle à un engagement interreligieux concret sur le sujet. Replacée dans le cadre du dialogue interreligieux, la question du partage du travail ne tient pas de l’évidence1. Le travail se partage-t-il ? Avec qui ? On peut partager le travail, quand ...

De nouvelles formes d'engagement

Resumé Les jeunes de 2008 reproduisent-ils simplement les modèles d’engagement de leurs aînés ? Les jeunes s’engagent-ils sur des projets de manière différente que les plus âgés ? La réponse à cette question pourrait s’en tenir à souligner les écarts entre les jeunes et leurs aînés, ou à relever des changements entre les jeunes d’aujourd’hui et ceux d’hier - les nouvelles générations ne s’engagent pas comme celles qui les ont précédées. Elle peut aussi considérer que c’est toute la société qui e...

Recomposition des représentations familiales

Pour qui observe le champ de la famille, peut-on dire que le « moment mai 68 » correspond à une rupture ? Parler de moment, selon l’expression de Denis Pelletier, désignant une période ouverte des années 60 aux années 80, est plus pertinent que de se limiter à une date pour analyser les changements. Dans l’histoire sociale, le temps se fait glissant, les générations succédant aux générations. Et en effet, les évolutions de la famille révèlent une série de mutations suffisamment proches pour pou...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules