Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : La Pac marche sur des oeufs

Ouverture: La Pac marche sur des oeufs


Equité, sécurité alimentaire, qualité, entretien des paysages, durabilité… Pour débattre de la réforme de la Politique agricole commune (Pac) en 2013, les diverses forces politiques ont les mêmes mots à la bouche. Cet apparent consensus masque de profonds clivages (cf. la table ronde des eurodéputés).

Les grands États européens ayant, par un gel du budget, renoncé à une politique commune ambitieuse, la Pac est sous contrainte. Certains, pour la réduire à peau de chagrin, suggèrent que l’agriculture émarge à d’autres lignes budgétaires : énergie, développement territorial… (cf. V. Chatellier et H. Guyomard). Reste que la manne suscite les convoitises nationales, qui biaisent largement la bataille sur ses clés de répartition.

Si nul ne conteste la nécessité de « verdir » l’agriculture, il est des nuances de taille entre des subventions conditionnées à des exigences minimales et une transformation du modèle de production faisant de l’agriculture un outil de préservation de la biodiversité, de captation du carbone, de recharge des nappes phréatiques, etc. (cf.M. Griffon). Le fossé est large entre partisans d’une unification de l’agriculture européenne autour d’exploitations intensives et exportatrices, et défenseurs de la pluralité des figures agricoles (cf. B. Hervieu et F. Purseigle).

Restent les tensions non-résolues sur les prix. Les 13,7 millions d’actifs agricoles, au revenu moyen moitié moindre que dans les autres secteurs, pourront-ils sans subventions accrues répondre aux exigences sanitaires et écologiques légitimes des consommateurs si ces derniers n’en paient pas le prix? Peut-on penser la Pac sans s’attaquer à la volatilité des prix sous l’effet de la financiarisation? Il en va de l’accès à l’alimentation au Sud, et du revenu de millions d’agriculteurs pauvres. Pourtant, s’étonne B. Munier, la Commission reste muette. Une lacune que ne suffira pas à combler la transparence sur laquelle pourraient s’accorder les ministres de l’Agriculture du G20 en juin à Paris.

Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Libéralisme et socialisme

Resumé Le libéralisme et le socialisme semblent s’opposer comme deux philosophies de l’homme et de la société. Pourtant, le socialisme est aussi une philosophie de la liberté. Les penseurs libéraux ne se sont pas privés d’attaquer violemment, dès ses premières formulations, la « présomption fatale » du socialisme, aussi bien dans son idée de buts assignés à l’activité économique et à la vie sociale que dans sa philosophie de l’homme et de la liberté 1.À partir des années 1930, et plus encore apr...

Du même dossier

Des agricultures avec des agriculteurs, une nécessité pour l'Europe

Resumé Loin de l’idéal type de l’exploitation familiale autour duquel s’est construite la Pac, le paysage agricole européen est éclaté. La coexistence d’agricultures familiales en mutation avec un modèle de firme, mais aussi des agricultures de subsistance, appelle à revisiter les outils d’intervention publique. « L’Europe gardera-t-elle ses paysans? », s’interrogeait Henri Nallet dans un livre consacré à la réforme de la Politique agricole commune (Pac)1. Largement partagée par les observateurs...

Pac, les eurodéputés cultivent leurs différences (table ronde)

Resumé Les positions des eurodéputés sur la Pac reflètent parfois plus les réalités locales que les divergences politiques traditionnelles. Projet – « Si la Pac a trop de priorités, les ressources budgétaires seront surchargées », avertissait le Parlement européen en 20101. Selon vous, la proposition du commissaire européen à l’Agriculture, Dacian Ciolos, en novembre 2010, hiérarchise-t-elle suffisamment les priorités?G. Lyon – C’est la grande faiblesse du rapport Ciolos. Chacun peut s’y retrouv...

Le budget de la Pac et le ciblage des aides

Resumé Le budget de la Pac bénéficie principalement à un nombre limité d’États et à certains types d’exploitations agricoles. Tout l’enjeu est de redéployer les fonds dans un sens plus équitable et durable. Une gageure, dans un contexte budgétaire contraint. Les réflexions sur l’avenir de la Politique agricole commune (Pac) sont rarement conduites indépendamment des considérations budgétaires. Celles-ci sont au cœur des stratégies déployées par les États pour maximiser leur taux de retour budgét...

Du même auteur

Chocolat amer

L’or brun. En Côte d’Ivoire, les fèves de cacao font vivre une bonne partie de la population. Mais elles aiguisent aussi les appétits. Non sans conséquences sur les fuites de capitaux, l’impossibilité de déloger la classe dirigeante et la violence  armée. C’est ce que révèle cette enquête… au goût amer. Un seul pays d’Afrique est leader mondial dans l’exportation d’une matière première a...

Pour une économie relationnelle

« On peut en savoir beaucoup sur quelqu’un à ses chaussures ; où il va, où il est allé ; qui il est ; qui il cherche à donner l’impression qu’il est ». À cette observation de Forrest Gump dans le film éponyme1, on pourrait ajouter : « Quel monde il invente ». Car l’analyse du secteur de la chaussure, objet du quotidien s’il en est, en dit long sur notre système économique. Un système qui divise. À commencer par les humains : quel acheteur est capable de mettre un visage derrière la fabrication ...

Libérons-nous de la prison !

Nous aurions pu, comme en 1990, intituler ce numéro « Dépeupler les prisons » (Projet, n° 222). Car de l’inventaire dressé alors, il n’y a pas grand-chose à retirer. Les conditions de vie en détention, notamment pour les courtes peines et les détenus en attente de jugement, restent indignes d’un pays qui se veut « patrie des droits de l’homme ». Mais à la surpopulation carcérale, on préfère encore et toujours répondre par la construction de nouvelles prisons. Sans mesurer que plus le parc pénit...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules