Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Droit à la santé
Dossier : Droit à la santé

Droit à la santé (ouverture)


Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Religion et conflits

Resumé Quand la religion est phagocytée par la menace et la peur, elle ne peut plus se mettre à distance de la violence souveraine. Existe-t-il des conflits à proprement parler religieux ? A priori, on serait tenté de répondre de manière affirmative au vu des incidents sanglants qui opposent des groupes et des communautés, se réclamant, de par le monde, de leurs croyances religieuses pour défendre et promouvoir des intérêts politiques. L’actualité internationale évoque avec constance ces guerres...

Ouverture: D'autres modes de vie

Nous sommes sortis d’une ère où dominait la figure de Prométhée : celle d’un rêve de puissance, où l’homme arrachait aux dieux le pouvoir, sur l’énergie, sur l’information…, pour un progrès indéfini. Ce mythe n’est plus guère porteur aujourd’hui d’un projet qui ait un sens pour la construction d’un vivre ensemble. Il est devenu une mécanique, qui tourne pour elle-même et qui du coup s’avère destructrice – pour le lien social, pour la planète, pour la vie économique elle-même.Faut-il que nous de...

Du même dossier

Vulnérables

Resumé Quand la maladie peut être source d’exclusion, l’hôpital est aussi l’occasion de lancer des passerelles et de résister à une logique de sélection. L’annonce d’une maladie grave est toujours un moment de grande fragilisation pour un patient, quelles que soient son histoire, ses croyances et ses origines cuturelles et ethniques. Or les maladies graves, en particulier les maladies transmissibles, frappent souvent les populations déjà en situation de vulnérabilité sociale et économique. La « ...

L'hôpital et le contrat

Resumé Quand la politique de santé publique prend le virage d’une contractualisation généralisée. Confronté à la nécessaire maîtrise des dépenses, ainsi qu’à l’évolution des besoins de santé et des techniques médicales, l’univers hospitalier connaît, depuis deux décennies et dans une majorité de pays occidentaux, une série de réformes. Un nouveau mode de relation entre les structures prestataires de soins et le pouvoir régulateur des États semble s’imposer, remplaçant un modèle de planification ...

Les poussées d'un droit à la santé

Resumé La demande des individus – malades potentiels – et de la société définit-elle un droit et quel droit ? A première vue, rien de plus évident que d’affirmer, au plan moral, un « droit à la santé » : qui refuserait à un malade qu’on lui donne des soins ? Qui n’entendrait, face à l’universelle fragilité des corps, l’appel à une égale justice ? Et pourtant, il n’est pas besoin de statistiques pour constater et déplorer l’inégalité persistante, voire croissante, dans la réalisation du vœu que d...

Du même auteur

Mémoire vive d'une zone industrielle

Jean-Jacques Clément habite La Plaine, à Saint-Denis, un ancien secteur industriel en pleine métamorphose. Pour veiller à la mémoire de son quartier, il a choisi de le raconter. La rédaction de la Revue Projet se situe à La Plaine Saint-Denis. Vous êtes sans doute l’un des personnages que l’on croise le plus souvent dans le quartier…Je suis à La Plaine depuis l’an 2000. Et effectivement, je suis devenu un personnage un peu, parce que je circule beaucoup. C’est ...

Entendre la parole des victimes

Les victimes ont brisé le silence. Mais les écoutons-nous vraiment ? Au-delà de la plainte, c’est à un dialogue qu’elles nous invitent, pour renouer les liens que le traumatisme a rompus. Longtemps les victimes n’avaient pas la parole. On ne cherchait pas à les entendre ou elles ne parvenaient pas à s’exprimer. « Hosties » fut, en français, le premier mot pour les désigner : créatures offertes au destin, elles étaient silencieuses. Celui qui avait la parole, c’était le héros qui rétablissait la ...

Autonomie et solidarité

Autonomie, dépendance? Deux mots, à l’opposé l’un de l’autre, pour parler des enjeux autour de la vulnérabilité des personnes âgées! « Autonomie » parle de la dignité des personnes, « dépendance » de solidarité reconnue, acceptée. Les deux mots ne sont pas sans ambiguïté : l’autonomie comme exigence, où la vulnérabilité et les frustrations sont vécues comme un échec; la dépendance comme passivité et infantilisation…Notre espérance de vie à tous s’est heureusement allongée. Un temps libre pour s...

Droit à la santé ? L’idée, de plus en plus vulgarisée, tient-elle vraiment la route ? Il est plus juste de parler d’un droit d’accès aux soins. Mais derrière la requête d’un « accès » à la santé, s’expriment deux visions, celle d’un bien privé – pour lequel l’offre doit être la plus large, proposée à la responsabilité des personnes –, et celle d’un bien commun, où l’état de chacun concerne aussi la santé de tous.

Un droit individuel est de plus en plus affirmé : le patient attend la garantie de résultats de plus en plus performants, de la part d’un système de soins et d’un système de protection sociale, la garantie d’un diagnostic et de traitements, celle d’un environnement à l’abri de risques sanitaires… Le droit de la santé devient un droit d’usagers, voire de plaignants. Et l’Etat, lui-même, contractualise avec des prestataires sur la façon d’assurer la satisfaction des clients et sur les résultats, compte tenu des possibilités de financement.

Pourtant, le droit à la santé n’est pas seulement un droit d’accès à des réponses toujours améliorées sur le plan technique. La santé a un rôle plus important : elle assure l’accomplissement de possibilités de relations, et non seulement la réalisation d’un « état ». Elle permet – y compris dans l’épreuve de la maladie et la vulnérabilité de son corps – de « se maintenir en vie » et de maintenir la vie de ses relations. Or ce droit à la santé est bien inégalement réparti. Ce qui se traduit par des différences d’accès, mais aussi par une méconnaissance des possibilités d’être « mis en santé », à partir des conditions de vie mêmes que permet la société. Les professionnels de santé savent bien les écarts qui peuvent exister entre soignants et soignés. Le droit à la santé suppose une compréhension réciproque de ce qu’est l’urgence pour chacun, une prévention qui ne se réduise pas à une stratégie face à des « cibles » mais se traduise dans une véritable prévenance…

Le droit à la santé auquel appellent les plus fragiles de nos sociétés, tous les précaires dont parlent plusieurs textes de ce dossier, pourrait bien servir de voie d’accès pour tous !


Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules