Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !
Logo du site
Dossier : Risques partagés
Dossier : Risques partagés

Bibliographie sélective


Antoine Bailly, Risques naturels, risques de société, Economica, 1998.

Ulrich Beck, La société du risque, sur la voie d’une autre modernité, Aubier, 2001.

Dominique Bourg, La nature en politique ou l’enjeu philosophique de l’écologie, L’Harmattan, 2005.

Dominique Bourg, Jean-Louis Schlegel, Parer aux risques de demain, Seuil, 2001

Revue Cadres, « La guerre des risques », n° 414, avril 2005.

Michel Callon, Pierre Lascoumes, Yannick Barthe, Agir dans un monde incertain, Seuil, 2001.

Andrée Dagorne, René Dars, Les risques naturels, Puf, 1999.

André Dauphiné, Risques et catastrophes : observer, spatialiser, comprendre, gérer, Armand Colin, 2000 ;

Jocelyne Dubois-Maury, Claude Chaline, Les risques urbains, Armand Colin, 2004.

Jean-Pierre Dupuy, Pour un catastrophisme éclairé. Quand l’impossible est certain, Seuil, 2004; Retour de Tchernobyl, Seuil, 2006.

Revue Esprit, « Risques et précaution » (n° 8-9, août-sept. 2003).

François Ewald, « Philosophie de la précaution », L’Année sociologique (vol. 46), 1996.

François Ewald, Christian Gollier, Nicolas de Sadeleer, Le principe de précaution, Puf, 2001.

Jean-Pierre Galland, Geneviève Decrop, Prévenir les risques, éd. de L’Aube, 1998.

Anthony Giddens, Les conséquences de la modernité, L’Harmattan, 1995.

Olivier Godard (dir.), Le principe de précaution dans la conduite des affaires humaines, Maison des sciences de l’Homme et INRA, 1997.

Olivier Godard, Claude Henry, Patrick Lagadec, Erwann Michel-Kerjan, Traité des nouveaux risques, Gallimard, 2002.

Olivier Godard (dir.), La question de la précaution en milieu professionnel, Inrs et éd. EDP sciences, 2006.

Claude Got, Risquer sa peau, Bayard, 2001.

Jean-Charles Hourcade, Régulati ons environnementales: jeux, coalitions, contrats (ouvrage collectif), Economica, 2001.

Nicolas Hulot, R. Barbault, Dominique Bourg, Pour que la terre reste humaine, Seuil, 1999.

Hans Jonas, Le principe responsabilité, Flammarion, 1999.

Justice et Paix - France, Notre mode de vie est-il durable ? Karthala, 2005.

Philippe Kourilsky, Geneviève Viney, Le principe de précaution. Rapport remis au Premier Ministre, Commission française du Développement durable, 2000.

Patrick Lagadec, La civilisation du risque, catastrophes technologiques et responsabilité sociale, Seuil, 1981.

Bruno Latour, Politiques de la nature, La Découverte, 1999.

Corinne Lepage, François Guéry, La politique de précaution, Puf, 2001.

Danielle Moyse, Vers un droit à l’enfant normal ? Eres, 2006.

Patrick Peretti-Watel, Sociologie du risque, Armand Colin, 2000.

Patrick Peretti-Watel, La société du risque, La Découverte, coll. Repères, 2001.

Revue Problèmes politiques et sociaux, « Les risques naturels et technologiques », n° 908, janv. 2005.

Revue Problèmes politiques et sociaux, « Les comportements à risque », n° 919, déc. 2005.

Revue Projet, « Risque et précaution »,n° 261, mars 2000.

Robert Rochefort, La France déboussolée, Odile Jacob, 2002.

Marc Stenger, Planète vie, planète mort, Cerf, 2005.

Yves Veyret, Les risques, SEDES, 2003.

Gabriel Wackermann, La géographie des risques dans le monde, Ellipses, 2005.

Edwin Zaccai et Jean-Noël Missa, Le principe de précaution. Signification et conséquences, éditions de l’université de Bruxelles, 2000.




Les plus lus

L'homme et Dieu face à la violence dans la Bible

Resumé Faut-il expurger la Bible ou y lire l'histoire d'une Alliance qui ne passe pas à côté de la violence des hommes ? Les chrétiens sont souvent gênés par les pages violentes des deux Testaments de la Bible. Regardons la Bible telle qu’elle est : un livre à l’image de la vie, plein de contradictions et d’inconséquences, d’avancées et de reflux, plein de violence aussi, qui semble prendre un malin plaisir à multiplier les images de Dieu, sans craindre de le mêler à la violence des hommes. Une ...

Avancées et faiblesses de la démocratie

Resumé Les avancées de la gouvernance démocratique sont considérables. Mais les systèmes légaux sont fragiles, et les disparités sociales profondes. La société civile manifeste une grande vitalité. Dès leur indépendance vis-à-vis du joug colonial, les pays d’Amérique latine se sont dotés de constitutions proclamant la suprématie de la souveraineté populaire comme unique source de légitimité politique et, très tôt, des élections ont été organisées. Pourtant, l’histoire – durant la majeure partie ...

Rôle et nature de l'actionnariat dans la vie des entreprises

Resumé Si la croissance rentable est le principal objectif pour les actionnaires, elle ne peut être leur seule visée. Il importe de mettre en œuvre des processus qui précisent les modes de relation avec les dirigeants de l’entreprise. Celle-ci a les actionnaires qu’elle mérite : seront-ils les partenaires du développement social ? De nombreuses situations récentes ont montré l’influence grandissante des actionnaires. Dernier exemple en date, en France, celui de Danone : après avoir renoncé à acq...

Du même dossier

Risques et inégalités sociales

S’il faut se garder de faire du risque un mot valise, la question de sa répartition est une clé pour comprendre les sociétés aujourd’hui. Depuis quelques années, le mot risque est à la mode : les inondations sont devenues des risques « naturels »  ; les accidents industriels sont médiatisés comme des risques technologiques majeurs. L’invalidité, le chômage, la pauvreté et même la vieillesse ne sont plus des fatalités mais des risques à assurer. Les agressions, les vols sont devenus des risques u...

Risques sanitaires et gestion des ressources

Resumé : Une relation complexe entre experts et décideurs, où l’usager ne trouve pas pleinement sa place. Face aux risques sanitaires, les pouvoirs publics mobilisent des ressources humaines et financières importantes. Toutefois, ils sont confrontés à deux paradoxes. Tout d’abord, plus les soins sont de qualité, plus la dépense augmente en matière de santé, plus les individus sont sensibles au risque sanitaire, hantés par le risque. La dépense de santé n’a jamais été a...

De la prudence à la précaution

Resumé La responsabilité face à autrui ne nie pas la socialisation des risques, mais nourrit le sens citoyen de nos institutions. Notre époque a redécouvert la notion de catastrophe. Mais elle affronte cette situation avec un regard neuf. Le malheur n’est plus comme jadis le fait de Dieu ou de la Nature. Qui écrirait encore au bas d’une statue de la Sainte Vierge, comme on peut le voir dans les villages du Briançonnais : « Vierge Marie protégez-nous de la colère de Dieu. Inondations 1858 »    ? ...

Vous devez être connecté pour commenter cet article
Aucun commentaire, soyez le premier à réagir !
* Champs requis
Séparé les destinataires par des points virgules